Gims : Polygamie, Casier, Pécresse, Nationalité française, Délits routiers... entre Polémiques et Regrets

Gims a fait son mea culpa dans les colonnes du Journal du Dimanche. Le maître du Rap s'est confié sur la religion, l'élection présidentielle (et pourquoi il n'a pas le droit de voter) et sur son couple avec sa femme Demdem...

Gims : Polygamie, Casier, Pécresse, Nationalité française, Délits routiers... entre Polémiques et Regrets
© Gims en 2021 Marechal Aurore/ABACA

Gims n'a pas commencé l'année du bon pied. Dès le 1er janvier, le chanteur s'est embourbé dans un bad buzz en demandant à ses fans musulmans de ne pas lui souhaiter leur voeux pour 2022 ni de célébrer la nouvelle année, pour une question de "convictions". Une vidéo rapidement devenue virale, que l'artiste de 35 ans "regrette totalement" aujourd'hui, comme il l'a confié lors d'un entretien au Journal du Dimanche. "Là, j'étais fatigué, je venais de regarder plein de snaps, pour le Nouvel An. J'étais en train de faire le con", a-t-il déclaré, en poursuivant:  "Je ne communique pas comme ça habituellement. Je ne voulais pas blesser les gens. La foi, ça relève de l'intime".

Gims "ne soutient pas" Valérie Pécresse

Largement repris sur les réseaux sociaux et sur les plateaux TV, les propos de Gims ont d'ailleurs été dénoncés par Valérie Pécresse, sur le plateau de C à Vous le 4 janvier dernier. La candidate LR à l'élection présidentielle s'est dit "déçue" par la star, elle qui pensait avoir son soutien après avoir tourné une vidéo à ses côtés il y a presque trois ans.... Interrogé sur sa relation avec la femme politique, Gims a démenti dans les colonnes du JDD. "Je ne soutiens pas Valérie Pécresse (...) Je soutiens sa démarche, en tant que présidente de la Région Île-de-France, pour les jeunes talents (...) Les gens pensent que j'appelle au vote, alors que je n'ai pas la nationalité française. Moi-même je ne peux pas voter!", s'est-il exclamé. 

Gims : sa demande de nationalité française refusée

Né en 1986 au Congo, Gims, Gandhi Djuna de son véritable patronyme, est arrivé en France lorsqu'il avait deux ans. Mais pour le moment impossible pour le rappeur de devenir officiellement Français, puisque sa récente requête a été refusée: "Je referai une demande de nationalité. Je suis quelqu'un de très patient, pas du genre à baisser les bras". Le chanteur aux lunettes noires aurait fait une première demande en 2013, puis une autre en 2018, toutes les deux en vain. "C'est l'un de mes plus grands regrets. Tous mes souvenirs sont en France (...) Quand je voyage au Qatar, aux Etats-Unis... je me présente comme un artiste français. Pas congolais", a révélé Gims au Journal du Dimanche. D'après lui, le refus serait "lié à un délit" qu'il aurait  "commis" lorsqu'il était "mineur." "Mais mon casier est vierge", a ensuite assuré avec empressement le frère de Dadju.

Selon les informations du Parisien, citant un ancien ministre de l'Intérieur sans le nommer, c'est surtout "des défauts de paiement d'amendes pour des délits routiers" qui auraient bloqué la demande il y a quelques années, ainsi que "son incapacité́ à établir en France le centre de ses intérêts matériels". Car la plupart du temps, Gims vit dans une superbe villa sous les palmiers de Marrakech...

Gims, polygame ? Il répond 

Durant cette longue interview, Gims s'est également exprimé sur des rumeurs à propos de sa vie personnelle. En couple avec Demdem, il serait néanmoins "bigame" selon certains médias. L'ancien leader de Sexion d'Assaut se serait marié une première fois au Maroc, aurait eu deux enfants, et n'aurait jamais divorcé de son épouse avant de s'unir à sa compagne actuelle a par exemple relayé Le Parisien. "C'est totalement fauxJe vis avec Demdem et les enfants. Je me suis marié une seule fois. Je ne l'ai jamais dit publiquement", a avoué le rappeur, qui ne voulait jusque là "pas s'attarder" sur le sujet. ...