ROUGE : notre coup de cœur cinéma

"ROUGE : notre coup de cœur cinéma"

En salles le 11 août, "Rouge" marque le retour derrière la caméra de Farid Bentoumi, six ans après son premier film, "Goodluck Algeria". Le cinéaste catapulte pour l'occasion Sami Bouajila, Zita Hanrot et Céline Sallette au centre d'un thriller écolo imparable.

C'est d'ordinaire une affaire de cinéma américain. En France, le thriller écologique est un ovni, un territoire quasi vierge que le cinéaste Farid Bentoumi a eu la bonne idée d'investir avec Rouge. Six ans après Goodluck Algeria, son premier long-métrage fédérateur, le cinéaste franco-algérien nous place sur les pas de Nour, une jeune femme tout juste embauchée comme infirmière dans l'usine chimique qui emploie son père, également délégué syndical.

Très vite après sa prise de fonction, l'intéressée, d'apparence candide, merveilleusement portée par la prestation de Zita Hanrot, va comprendre que les secrets enfouis dans lesdits lieux sont légion : rejets polluants problématiques, dossiers médicaux tronqués, accidents volontairement tus… Habilement, Rouge nous place au cœur du dilemme cornélien de son héroïne : briser l'omerta en trahissant son papa ou l'épargner par le biais d'un silence complice. Sobrement mise en scène, et jamais démonstrative dans sa charge sous-jacente, cette œuvre saisit par la tension qu'elle installe et par son phénoménal trio d'acteurs : Sami Bouajila et Céline Sallette complètent à merveille la distribution.