Comme BLACKBIRD, 3 films à voir sur les rapports mère-fille(s)

Dans "Blackbird" de Roger Michell, en salles le 23 septembre, Susan Sarandon incarne une femme malade qui réunit ses proches pour leur dire adieu, le temps d'un week-end. Comme d'autres longs-métrages avant lui, ce beau mélo, plein de lumière, aborde habilement la relation mère-fille(s). Tour d'horizon.

Comme BLACKBIRD, 3 films à voir sur les rapports mère-fille(s)
© Metropolitan FilmExport

La Vérité de Kore-eda Hirokazu, Jalouse des frères David et Stéphane Foenkinos, toutes les versions des 4 Filles du Docteur March, L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux de Robert Redford, Mamma Mia de Phyllida Lloyd ou Dolores Claiborne de Taylor Hackford… Au cinéma, les relations mère-fille(s) ont souvent soulevé des torrents d'émotion. Dernière preuve en date ? Le déchirant et lumineux Blackbird de Roger Michell, le réalisateur de Coup de Foudre à Notting Hill. Susan Sarandon, impériale de retenue, de sensibilité et d'humour noir, y campe une mère de famille qui convoque ses filles –magnifiques Kate Winslet et Mia Wasikowska– pour leur dire adieu. Atteinte d'une maladie incurable, cette dernière souhaite en effet avoir le contrôle sur sa fin de vie.
A l'occasion de cette sortie marquante, Le Journal des Femmes vous conseille de vous (re)plonger (en toute subjectivité) dans trois autres films qui abordent, sur des gammes différentes, cette thématique filiale.

ALICE T de Radu Muntean (2019)

Pour son drame Alice T., le cinéaste roumain Radu Muntean a opté pour une sobriété salutaire et restitué le parcours tumultueux d'une adolescente adoptée tombant enceinte. Un événement (pas si heureux) qui va provoquer le désarroi de sa maman, laquelle n'a jamais réussi à avoir d'enfant biologique. Ici, on se fait littéralement aspiré dans les gouffres et les blessures qui tiennent à distance la mère et la fille.
Un drame familial tout en tension, aux plans parfaitement soignés, où la détresse et la colère se ressentent aux tripes. Le spectateur y devient le témoin à part entière d'un ouragan domestique où les choses les plus importantes se cachent toujours dans le secret, loin des évidences. Coup de chapeau à la jeune comédienne exceptionnelle et incandescente, Andra Guţi, qui n'a clairement pas volé son prix d'interprétation à Locarno.

MON BÉBÉ de Lisa Azuelos (2019)

Onze ans après le succès de LOL (3,6 millions de spectateurs en salles), dans lequel Sophie Marceau faisait face à Christa Théret dans la peau d'une mère tentant de comprendre sa fille, Lisa Azuelos persiste sur la même thématique avec Mon Bébé, pour lequel Sandrine Kiberlain brille dans le rôle-titre. Celui d'une maman-poule dont la large gamme de tons lui permet de naviguer, avec le talent qu'on lui connait, entre humour et émotion.
Forte d'une expressivité indubitable et d'un charme solaire, l'actrice brosse le portrait d'une femme attachante, ancrée dans son époque, qui va tout faire pour profiter à fond des derniers moments de son aînée, avant que celle-ci ne quitte la cocon familial pour étudier au Canada. Inspirée notamment par la série This is Us, Azuelos livre une œuvre qui, bien que balisée, s'offre comme un gros câlin plein de tendresse.

DARK WATER de Hideo Nakata (2003)

Tout autre ambiance avec un des monuments du film d'horreur de ces dernières années : Dark Water de Hideo Nakata, le réalisateur japonais de Ring. L'horreur est bien souvent un terrain propice à l'exploration des liens familiaux. Cette production le prouve merveilleusement. On y découvre Yoshimi Matsubara, une jeune femme en pleine procédure de divorce, qui puise ses forces vives de sa petite fille de 6 ans. C'est pour elle qu'elle se bat… Lorsqu'elle trouve un nouvel appartement et un nouveau boulot, elle est persuadée d'avoir tourné la page des emmerdes. Mais l'immeuble réserve à l'attendrissant duo son lot d'épouvantables surprises, surtout du côté de l'humidité et de la robinetterie.
Derrière les codes du genre et les sursauts, vous y trouverez la marque d'un mélodrame qui serre le cœur. Ne jamais se fier aux apparences !   

Chargement de votre vidéo
""Blackbird" : Bande annonce"