RÊVES DE JEUNESSE, MIDSOMMAR... : nos coups de cœur ciné du 31 juillet

Accompagnez les rêves de jeunesse d'une héroïne attachante, prenez la direction de la Suède pour d'angoissantes journées sans nuit, soyez les témoins d'une hallucinante esbroufe... "Rêves de Jeunesse", "Midsommar" et "Les Faussaires de Manhattan" sont nos sorties en salles préférées cette semaine.

RÊVES DE JEUNESSE, MIDSOMMAR... : nos coups de cœur ciné du 31 juillet
© Shellac Distribution

Rêves de Jeunesse

Rêves de Jeunesse, le nouveau film d'Alain Raoust, place son héroïne, Salomé, sous le cagnard luciférien qui inonde la déchetterie où elle a trouvé un boulot d'été. Un lieu atypique qui va très vite se révéler favorable à l'éveil de la rebelle sommeillant en elle. Ce sursaut vers la vie, elle le doit notamment à une petite meute de personnages secondaires, tous aussi humains et attachants les uns que les autres. Parmi eux ? Jessica -formidable Estelle Meyer-, candidate d'une télé-réalité paumée, mélancolique et, dans le même temps, pétrie d'énergie. Portrait sensible d'une jeune femme, incarnée par Salomé Richard, qui ouvre les yeux et les sens, acceptant l'ivresse et n'ayant plus peur d'elle-même, ce drame solaire est vraiment transcendé par les égarés magnifiques qui le peuplent et par les multiples solitudes qui s'y agrègent. On retient aussi le décor, pareil à un village abandonné de western qui se mue en métaphore : un endroit où les possibles se réalisent peut-être, où les laissés-pour-compte et les abîmés pleurent leurs douleurs et chantent leurs espoirs dans un même geste empli de poésie. En somme, s'érige ici la naissance d'un nouveau monde, d'une société alternative en gestation portant en son sein les rêves de jeunesse.   

De Alain Raoust, avec Salomé Richard, Yoann Zimmer, Estelle Meyer (1h32)

Midsommar

Un an après Hérédité, un premier film horrifique fortement remarqué, le cinéaste Ari Aster nous revient avec un nouveau cauchemar à glacer les sangs. Cette fois, les visions de terreur qu'il propose ont lieu en plein été, dans une zone indéfinie de Suède où trône un petit village isolé. Une espèce de site quasi fantasmatique où la nuit ne tombe jamais. C'est là que se retrouvent Dani (épatante Florence Pugh), une jeune femme qui vient de perdre toute sa famille, et Christian, son petit ami avec qui elle était sur le point de rompre. Ensemble, ils entendent ainsi se reconstruire en assistant à un étrange festival estival qui n'a lieu qu'une fois tous les 90 ans. Mais, hélas pour eux, les vacances qu'ils attendaient avec impatience virent au calvaire au fur et à mesure que les habitants du coin dévoilent des pratiques et des croyances à faire tressaillir d'angoisse. Si le scénario accuse quelques sorties de piste nébuleuses, les qualités formelles engagées dans ce trip fleuri laissent souvent cois. Avec Midsommar, Ari Aster va au bout d'une démarche jusqu'au-boutiste qui pourra en laisser sur le carreau mais qui force aussi le respect. Une expérience à tenter à vos risques et périls. Alors, chiches ?   

De Ari Rister, avec Florence Pugh, Jack Reynor, Will Poulter (2h20)  

Les Faussaires de Manhattan

Avec Les Faussaires de Manhattan, la comédienne Melissa McCarthy effectue un formidable "Tchao Pantin", délaissant la comédie à laquelle elle est mondialement identifiée pour plonger avec talent dans le drame. Sa prestation, impeccable, lui a d'ailleurs valu sa première nomination à l'Oscar de la Meilleure Actrice cette année. Elle y incarne précisément Lee Israel, une ancienne auteure à succès totalement désargentée, qui, pour subvenir à ses besoins et nourrir son chat, se lance dans une activité hautement répréhensible. Elle se découvre en effet un don hors du commun : celui d'imiter à la perfection le style de grands romanciers du XXème siècle, parmi lesquels Dorothy Parker et Noël Coward. Avec l'aide de son ami Jack –délicieux Richard E. Grant–, elle revend ainsi à prix d'or ses créations aux principaux collectionneurs new-yorkais et ce, jusqu'à ce que le FBI mène l'enquête. Mis en scène par Marielle Heller (dont le prochain long-métrage, A Beautiful Day In The Neighborhood avec Tom Hanks, sortira en janvier 2020), ce biopic, bien que classique dans sa facture, nous fait découvrir le destin assez dingue d'une asociale fantastique. Une femme touchante qui tentait juste de garder la tête hors de l'eau. 

De Marielle Heller, avec Melissa McCarthy, Richard E. Grant, Dolly Wells (1h47)

RÊVES DE JEUNESSE, MIDSOMMAR... : nos coups de cœur ciné du 31 juillet
RÊVES DE JEUNESSE, MIDSOMMAR... : nos coups de cœur ciné du 31 juillet

Rêves de Jeunesse Rêves de Jeunesse , le nouveau film d'Alain Raoust, place son héroïne, Salomé, sous le cagnard luciférien qui inonde la déchetterie où elle a trouvé un boulot d'été. Un lieu atypique qui va très vite se révéler...