Comme WILD ROSE, 5 films pour tutoyer l'âme de la Country Music

En salles le 17 juillet, le touchant "Wild Rose" de Tom Harper suit le parcours d'une mère de famille, tout juste sortie de prison, qui rêve d'embrasser une carrière dans la Country music. Pour l'occasion, nous vous proposons un focus sur 5 films qui permettent de saisir l'âme western.

Comme WILD ROSE, 5 films pour tutoyer l'âme de la Country Music
© SND

Les guitares, les Stetson, les rythmes endiablés ou langoureux, les quadrilles… Depuis la nuit des temps, l'imagerie de la country music, de Robert Altman aux frères Coen, a toujours inspiré le septième art. Dernière preuve en date ? Le formidable et émouvant Wild Rose de Tom Harper qui dresse le portrait d'une jeune femme -fraîchement sortie de prison- écartelée entre ses responsabilités de mère et son désir immense de quitter son Glasgow natal pour rallier Nashville et faire carrière dans la country. Dans le rôle-titre, l'actrice Jessie Buckley crève l'écran. Sa voix, divine, nous fait ressentir au plus près toute l'âme de ce style musical. Tout comme les cinq longs métrage ci-dessous.   

Alabama Monroe de Felix van Groeningen (2013)

Ce fut l'un des chocs émotionnels de l'année 2013. Un premier film puissant, déchirant, essentiel, signé Felix van Groeningen. On y découvre la force du bluegrass, branche de la musique country fondée dans le Kentucky par Bill Monroe, à travers l'histoire d'amour tumultueuse entre Didier et Elise. Idylle bientôt mise à mal quand leur petite fille est touchée par un cancer. Adapté de la pièce de théâtre The Broken Circle Breakdown featuring the Cover-Ups of Alabama, Alabama Monroe hante les esprits grâce à ses somptueuses chansons, toutes interprétées par les deux comédiens principaux : immenses Johan Heldenberg (auteur de la pièce) et Veerle Baetens.

Crazy Heart de Scott Cooper (2010)

En 2010, il reçoit un Oscar archi mérité, qui récompense aussi sa carrière somptueuse. C'est dire si Jeff Bridges étincelle et émeut dans le beau et brut Crazy Heart de Scott Cooper. L'acteur se glisse pour l'occasion sous les traits de Bad Blake, un chanteur de country qui écume les bars paumés, de villes en villes, pour jouer des hits (presque) oubliés. Bientôt, sa rencontre avec Jean (superbe Maggie Gyllenhaal), mère divorcée et journaliste, va redessiner les contours de sa vie. Très beau récit d'une renaissance, celle d'un être cabossé qui remonte à la surface, cet opus doit beaucoup pour sa BO composée et écrite par T-Bone Burnett, Stephen Bruton et Ryan Bingham.

Walk the Line de James Mangold (2006)

Avant d'être le titre de ce biopic de James Mangold, Walk the Line était un tube d'une des légendes absolues de la country music : Johnny Cash, alias L'homme en noir. A l'écran, il fallait toute la personnalité torturée et le charisme dingue de Joaquin Phoenix pour restituer la vie agitée de ce musicien hors pair. Au-delà de l'exploration des thèmes de la trahison, de la foi, de l'espoir comme de la dépression, cet opus s'attache aussi à mettre en lumière l'histoire d'amour ayant uni Cash à la chanteuse June Carter, incarnée à l'écran par Reese Witherspoon, Oscar de la meilleure actrice en 2006. Impossible d'oublier la séquence où ils montent sur scène sur le tube Ring of Fire.

Inside Llewyn Davis de Joel et Ethan Coen (2013)

Bien qu'elle soit davantage tournée vers la folk, cette réalisation monumentale des frères Coen, Grand Prix au Festival de Cannes en 2013, fait aussi la part belle à la country. Il y a en effet dans les traits du protagoniste, campé avec grâce et tristesse par Oscar Isaac, toute la mélancolie que l'on peut retrouver dans les paroles des chanteurs country. Inside Llewyn Davis parle du spleen, de la route et de la quête de gloire, de New York à Chicago, d'un artiste désargenté qui rêve d'un public qui n'existe pas, ou peu. Elégance de la mise en scène, somptuosité de la photographie, puissance des partitions, le résultat fait partie de plus belles oeuvres musicales de l'Histoire du cinéma.

A Star is Born de Bradley Cooper (2018)

"In the shallow, shallalow, in the shallallallallallow…" Ne faites pas les innocent.e.s ! Comme le Libérée, délivrée de La Reine des Neiges, personne dans le monde n'a pu échapper au Shallow de Lady Gaga. Lequel est le tube phare  (et oscarisé) de A Star is Born, quatrième relecture par Bradley Cooper d'Une Etoile est Née -après les versions de William A. Wellman et Jack Conway en 1937, George Cukor en 1954 et Frank Pierson en 1976. Pour ceux qui ne l'auraient pas vu, car réfractaires aux histoires un peu trop mielleuses, l'opus raconte la rencontre entre Jackson Maine (Cooper), star de la country un poil oubliée, et Ally (Lady Gaga), une jeune chanteuse prometteuse. Quand la première éclipse le second, le sol tremble. 

Comme WILD ROSE, 5 films pour tutoyer l'âme de la Country Music
Comme WILD ROSE, 5 films pour tutoyer l'âme de la Country Music

Les guitares, les Stetson, les rythmes endiablés ou langoureux, les quadrilles… Depuis la nuit des temps, l'imagerie de la country music, de Robert Altman aux frères Coen, a toujours inspiré le septième art. Dernière preuve en date ? Le formidable...