ROYAL CORGI... et 5 chiens emblématiques du cinéma d'animation

En salles le 10 avril, "Royal Corgi" de Ben Stassen et Vincent Kesteloot fait la part belle aux toutous avec une charmante histoire d'entraide canine. Les chiens et le cinéma d'animation, c'est toute une histoire !

ROYAL CORGI... et 5 chiens emblématiques du cinéma d'animation
© Apollo Films

Dans Royal Corgi, il y a du rififi du côté de Buckingham Palace. Tandis que tout le monde le croit mort, Rex, le Corgi préféré de la Reine d'Angleterre, a en réalité disparu. Il se trouve précisément dans un chenil peuplé de divers chiens aussi attachants les uns que les autres. C'est à leur côté, contre vents et marées, qu'il va s'endurcir, apprendre de la vie et surtout tenter de retourner auprès de sa chère et prestigieuse maîtresse. Ce n'est évidemment pas la première fois que le cinéma d'animation nous offre un héros canin sensible et intéressant. Retour –bien évidemment subjectif– sur 5 autres meilleurs amis des hommes qui ont enchanté les salles obscures.

LA-HAUT

A la base, ce n'est pas le héros du sublime Là-haut de Pete Doctor et Bob Peterson. Il n'empêche que le charme de Dug en a fait l'un de ses personnages marquants. Inspiré par un golden retriever, ce toutou va s'adjoindre à la destinée de Carl Fredericksen, un monsieur de 78 ans qui, pour honorer la mémoire de sa défunte épouse, entame un voyage d'aventures à bord de sa demeure, sur laquelle sont accrochés des centaines de ballons. Et si les spectateurs se rappellent autant du chien, c'est parce qu'il est équipé d'un collier technologique lui permettant de communiquer avec Carl et Russell, le jeune explorateur de 8 ans qui les accompagne. Une trouvaille qui marque !

FRANKENWEENIE

Dans cette version en stop motion de Frankenweenie, son court métrage sorti en 1984, le fantasque et poétique Tim Burton nous conte, dans une superbe utilisation du noir et blanc, l'histoire folle du jeune Victor, un enfant solitaire qui ramène son chien Sparky à la vie grâce à ses talents scientifiques. Une variation autour du Frankenstein de Mary Shelley qui permet au cinéaste de dresser, en filigrane, une forme d'auto-portrait : il est à la fois l'inventeur-rêveur et le chien marginal. Et comme dans la majorité de ses films, le maestro en profite pour évoquer la mort sans détour, en la transformant en royaume souvent joyeux. On en redemande !

VOLT, STAR MALGRE LUI

Lorsque Volt, star malgré lui débarque en salles, il souffle un vent de renouveau pour Disney, après quelques années un peu difficiles. Une réussite qui doit tout à son héros : Volt. Superstar d'une série télévisée, il multiplie les prouesses et les actes de bravoure devant la caméra, pour le plus grand plaisir des téléspectateurs. Prisonnier de l'illusion qui a fait de lui une star, il va bientôt entamer un très formateur retour à la réalité en se retrouvant à la rue en compagnie d'animaux qui galèrent. Les réalisateurs Byron Howard et Chris Williams épinglent ici le star-system tout en célébrant la noblesse de la bravoure, surtout quand la peur la précède.

M. PEABODY ET SHERMAN : LES VOYAGES DANS LE TEMPS

Ne le prenez surtout pas de haut car son savoir et ses connaissances dépassent l'entendement ! Adapté du dessin animé créé par le dessinateur Ted Key et diffusé dans le show télévisé Rocky and Bullwinkle Show, cet opus de Rob Minkoff (le réalisateur du Roi Lion) raconte l'amitié d'un chien savant –accessoirement prix Nobel, champion olympique et grand chef cuisinier– et d'un petit orphelin dont il s'occupe. Une famille moderne à laquelle on s'attache férocement et qui sera bientôt embarquée dans d'incroyables aventures grâce à une machine à voyager dans le temps. Du Moyen-Age à la Renaissance en passant par l'Egypte Antique, la pédagogie est totale.

LA BELLE ET LE CLOCHARD  

© Walt Disney

On n'ose même plus les présenter tant leur aura imprègne avec force et panache l'histoire de la culture populaire… D'ailleurs, beaucoup de fans continuent de penser au film (de façon romantique, bien sûr) devant un bon plat de spaghettis. Premier Disney à utiliser le format CinemaScope, La belle et le clochard de Hamilton Luske et Clyde Geronimi relate les aventures amoureuses de Lady, un magnifique cocker et de Clochard, le bâtard. Il illustre aussi leur quotidien contrarié par tante Sarah et ses deux inoubliables et machiavéliques chats siamois, Si et Am. Notez qu'avec 11 175 716 entrées, il s'agit du 6ème Disney le plus vu en salles en France.

ROYAL CORGI... et 5 chiens emblématiques du cinéma d'animation
ROYAL CORGI... et 5 chiens emblématiques du cinéma d'animation

Dans Royal Corgi , il y a du rififi du côté de Buckingham Palace. Tandis que tout le monde le croit mort, Rex, le Corgi préféré de la Reine d'Angleterre, a en réalité disparu. Il se trouve précisément dans un chenil peuplé de divers chiens aussi...