Camille Laurence : "Juliette Binoche est mon héroïne"

Son roman "Celle que vous croyez" a été adapté au cinéma par le cinéaste Safy Nebbou. Et le résultat, désormais disponible en DVD, BRD et VOD, lui plait d'autant plus qu'elle voyait Juliette Binoche dans le rôle-titre. Rencontre avec l'écrivaine Camille Laurens.

Camille Laurence : "Juliette Binoche est mon héroïne"
© C. Hélie Gallimard

Prix Femina et Renaudot des lycéens en 2010 pour Dans ces bras-là, Camille Laurens, 61 ans, est l'auteure de nombreux romans dont le dernier en date, Celle que vous croyez, a été porté à l'écran avec une réelle efficacité par Safy Nebbou. Juliette Binoche, inspirée et à nu, en tient le rôle principal. Celui d'une femme de 48 ans qui crée un faux profil sur Facebook et séduit un jeune homme dont elle craint de dévoiler sa véritable identité. Camille Laurens est revenue pour le Journal des Femmes sur trois facettes de cette aventure artistique.   

L'origine du roman

"Mon roman est né de mon observation de la communication sur Facebook et de l'envie d'explorer les relations amoureuses virtuelles, le rôle de l'imaginaire dans l'amour. Il y a aussi une part autobiographique dans sa genèse, puisque j'ai moi-même fait l'expérience de l'indifférence, voire du mépris qu'on oppose parfois aux femmes après 50 ans. Je ne travaille pas par 'thèmes'. Je construis une histoire et des personnages, et chaque lecteur se trouve plus ou moins sensible à certaines questions qui en découlent. Cela dit, la question de la différence d'âge et de l'inégalité entre hommes et femmes à ce sujet me semblait importante car peu soulignée dans la société contemporaine. Je constate d'ailleurs que depuis la parution de mon roman, on en parle beaucoup plus : des sociologues, des psychanalystes et des écrivains abordent la question dans de récents ouvrages ; les journaux et les magazines y consacrent des articles, alors qu'au moment de la parution de mon roman, on m'a parfois accusée de voir les choses en noir. J'espère avoir un peu contribué à cette prise de conscience, à cette avancée pour l'égalité. Le livre a connu un franc succès. Auprès des femmes de 40 et 50 ans, bien sûr, mais pas seulement. A ma grande surprise, beaucoup de jeunes femmes ont été très sensibles à la question féministe posée par le roman, et aussi à la composition romanesque 'vertigineuse', m'ont-elles dit. Quant aux hommes, ils ont été intéressés par l'univers virtuel, qui concerne chacun d'entre nous, et interpellés par le portrait d'une femme de 50 ans qui veut rester vivante, même si certains, comme Yann Moix, m'ont conseillée de 'renoncer'."


La transposition au cinéma

"J'ai très vite rencontré le réalisateur Samy Nebbou. J'ai aimé ce qu'il m'a dit du roman et de son projet de scénario. J'avais vu deux de ses films dont j'avais apprécié le côté 'thriller psychologique'. Nous avions des références communes telles que Vertigo, la figure du double... Et quand il a ajouté qu'il pensait à Juliette Binoche pour le rôle, je ne pouvais qu'être ravie ! J'ai discuté avec lui des principaux enjeux du roman à mes yeux, j'ai aussi rencontré Juliette Binoche qui m'a posé des questions sur son personnage ; j'ai lu le traitement puis les versions successives du scénario. Safy a tenu compte de mes remarques et m'a également demandé mon avis à propos des changements qu'il comptait faire par rapport au roman. Mais je lui ai laissé toute liberté de s'en emparer pour se l'approprier et le modeler selon son propre regard. La principale différence, c'est que le psy du livre devient une psy, jouée par Nicole Garcia. Je trouve que c'est une excellente idée, cela donne une épaisseur différente à la relation, installe une filiation entre plusieurs générations de femmes. Par ailleurs, Safy a dû simplifier l'intrigue en 'poupées russes' du roman, mais il a réussi, malgré cela, à en préserver l'effet de vertiges successifs face aux virtualités de la vie."


Juliette Binoche

"Elle est mon héroïne - par l'âge, par le désir et l'énergie vitale, par le refus de renoncer à l'amour, par l'importance qu'a l'art dans sa vie. C'est une femme sensible et libre, avec une part de mélancolie mais aussi une capacité de 'rebond'.  Sa carrière est magnifique - Le Patient anglais, Les amants du Pont-Neuf, Fatale, Camille Claudel... Dans tous ses rôles, elle creuse au plus profond de l'humanité, de ses excès, de sa grandeur ou de sa folie. Et, une fois de plus, elle est extraordinaire dans Celle que vous croyez : généreuse, prête à se montrer sans artifices, sans faux-semblants, à la fois poignante et drôle, énergique et à la dérive, elle incarne toutes les facettes d'une femme. C'est une formidable actrice parce qu'elle met toute son expérience, ses émotions, sa foi, son intuition merveilleuse, au service du rôle. Pour moi, c'est un modèle de liberté et d'intelligence - au sens étymologique : elle relie les émotions, elle déplie les sentiments, les fait exister sur son visage, dans sa voix. Quant à sa liberté, elle  vient de ce qu'elle ne se ferme aucune porte, dans aucun domaine. Elle pense que tout est possible, et elle a raison !"

CELLE QUE VOUS CROYEZ de Safy Nebbou, avec Juliette Binoche, François Civil et Nicole Garcia, (1h41), désormais disponible en DVD, BRD et VOD.

© Diaphana Edition

Camille Laurence : "Juliette Binoche est mon héroïne"
Camille Laurence : "Juliette Binoche est mon héroïne"

Prix Femina et Renaudot des lycéens en 2010 pour Dans ces bras-là , Camille Laurens, 61 ans, est l'auteure de nombreux romans dont le dernier en date, Celle que vous croyez , a été porté à l'écran avec une réelle efficacité par Safy Nebbou....