Jacques Gamblin : le talent et l'authenticité

A 61 ans, Jacques Gamblin est au sommet de sa carrière, protagoniste du dernier film de Nils Tavernier, "L'incroyable histoire du facteur Cheval", en salles le 16 janvier. Un rôle, une performance d'acteur, pour lesquels il mériterait un César. Cet interprète et dramaturge a su faire de sa sensibilité une marque de fabrique, aussi bien au théâtre qu'au cinéma. Portrait d'un artiste dont la discrétion est à l'avenant du talent.

Jacques Gamblin : le talent et l'authenticité
© SND

"J'ai toujours choisi, même quand je n"avais pas le choix. Je n'ai jamais transigé avec mon désir. " déclare Jacques Gamblin à l'Express. Né dans la petite station balnéaire normande de Granville, Jacques Gamblin est un enfant avant tout passionné par le sport: la voile, le vélo et la course... Alors que rien ne le destinait à la carrière d'acteur, il se forme au Théâtre National de Bretagne. Sa première apparition sur grand écran s'opère en 1984 sous la houlette de Roger Hanin pour Train d'Enfer.  Son premier vrai rôle pour le cinéma, il le doit à Nicolas Ribowskidans dans le film Périgord Noir. Puis Claude Lelouch le choisit plusieurs fois  pour Il y a des jours et des lunes…, La belle histoire, Tout ça pour ça et  Les Misérables. Ce succès rapide et fulgurant n'empêche pas Jacques Gamblin de rester exigeant dans ses choix. 

Jacques Gamblin: un homme simple pour une carrière hors norme

C'est Gabriel Aghion qui fait de lui un acteur populaire avec le film Pédale Douce en 1996. Jacques Gamblin est d'ailleurs nommé pour le césar du meilleur acteur dans un second rôle. Ici, Jacques Gamblin incarne un homme d'affaires strip-teaser et homosexuel avec une sobriété, une intensité et une précision qui ne peuvent être que remarquées. Dans Les Enfants du Marais de Jean Becker, en 1998, il est reconnu grâce à la façon dont il joue le personnage de Gariss. Son jeu d'acteur est brut et sincère comme sa personnalité au quotidien. Amoureux des choses simples et animé par une bonté extrême, sa personnalité transparaît dans ses rôles. Laissez-passer de Bertrand Tavernier où il joue un grand résistant lui donne l'occasion d'être honoré d'un prix d'interprétation (Ours d'argent) au Festival de Berlin en 2002. Passionné de théâtre, sa carrière au cinéma ne l'empêchera pas de jouer dans de très nombreuses pièces et même d'en écrire une en 2015: 1 heure 23'14  et 7 centièmes. Cette pièce de théâtre contemporain lui vaudra d'ailleurs en 2018 le Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé. 

Jacques Gamblin ou celui que l'on surnomme "l'acteur-poète" 

En plus d'incarner ses personnages à la perfection, Jacques Gamblin a une singularité difficile à capter car très subtile. C'est un artiste-poète. En 2017, il écrit la pièce Je parle à un homme qui ne tient pas en place dans laquelle il déploie toute sa verve poétique dans un texte magnifiquement réalisé. Aujourd'hui, on le retrouve dans le premier rôle du film de Nils Tavernier, L'Incroyable Histoire du facteur Cheval. Ce facteur bâtisseur l'a particulièrement touché. "Son mystère et son obstination. Une vie pour un geste. Et pour quoi faire ? Pour rien, pour tout. On visite le palais idéal et on constate : il est allé au bout de sa fantaisie, contre vents et marées, les moqueries et le qu'en-dira-t-on…" explique t-il au Figaro. Des paroles délicates et marquées d'un immense respect envers celui qu'il interprète dans ce biopic à découvrir en salles mercredi 16 janvier.