LES PROIES: notre coup de cœur cinéma

Avec "Les Proies", son 6e long-métrage, la surdouée Sofia Coppola adapte en dentelles, romantisme et clair-obscur le roman de Thomas Cullinan. Le choix de la Rédaction, en salles le 23 août.

LES PROIES: notre coup de cœur cinéma
© Universal Pictures

Dans Les Proies de Don Siegel (1971), Clint Eastwood incarne un soldat yankee qui trouve refuge dans un pensionnat de jeunes filles sudistes. Devant la caméra et les yeux ourlés de velours de la délicate, mais jamais désuète Sofia Coppola, c'est Colin Farrell qui sème la zizanie en Virginie, à la fin de la guerre de Sécession. Et parmi les demoiselles : les délicieuses Nicole Kidman, Elle Fanning, Kirsten Dunst. Voici les avis de quatre de nos journalistes :

"J'ai été envoûtée par le film de Sofia Coppola, un huis clos à la fois réaliste et fantasque, un drame progressif et intense dont l'esthétique confine au sublime. Rien de pénible, d'oppressant ou d'angoissant dans cette tension psychologique et sexuelle que l'on sent monter. Un rapport de force, une violence intériorisée (et merveilleusement incarnée par des acteurs justes et sobres), un dénouement sombre et pragmatique. Ambiance de plomb, soldat de chair faible, gynécée formidable : ces petites filles modèles m'ont ensorcelée."
Justine Boivin

"On ne sait pas qui de ces femmes ou de ce soldat sont les proies de l'un ou la proie des unes mais ce dont on est sûr c'est qu'on est en proie à un malaise constant. Alternant entre fausses camaraderies et jalousies profondes, tensions sexuelles et manières puritaines : ce huis clos captive, y compris les âmes qui l'habite. Nicole Kidman, Kirsten Dunst et Elle Fanning ainsi que l'ensemble de la distribution féminine incarnent à la perfection le jeu de la bienséance (apparente). 
On ressort un brin éprouvé en se disant qu'il n'est jamais de bon augure de laisser entrer le loup dans la bergerie..."

Alice Thierry

"Plus de 10 ans après une "Marie-Antoinette" très rock, Sofia Coppola parvient à distiller son univers au cœur d'une maison pour jeunes filles du 19e siècle. Des couleurs pastel, des images comme passées, des plans étudiés, poétiques... Grâce à sa réalisation et à au jeu précis de ses protagonistes, la réalisatrice livre là un huis-clos aussi enchanteur qu'empoisonné. Sous tension, charmé par l'esthétisme, on se laisse enfermer avec Nicole Kidman, Colin Farrell, Elle Fanning et Kirsten Dunst dans un jeu de séduction destructeur, tout en délicatesse."
Fiona Ipert

"Remake d'un film de Don Siegel de 1971 avec Clint Eastwood, le nouveau Sofia Coppola confronte des femmes sudistes à un soldat nordiste durant la guerre de Sécession. L'homme, blessé, sera recueilli dans un pensionnat de jeunes filles et attisera les curiosités, les jalousies et les tensions (sexuelles y compris) au sein du groupe. C'est visiblement avec beaucoup de délectation que la réalisatrice de Virgin Suicides et Marie-Antoinette s'est attaquée à cette histoire : alternant humour féroce et suspense dans une ambiance feutrée ou solaire, Les Proies, se révèle tout à fait jubilatoire. Si Colin Farrell est un cran en-dessous de ses partenaires féminines, Nicole Kidman (en maîtresse de maison dominante), Kirsten Dunst (en quête d'amour et de passion) et Elle Fanning (en jeune dévergondée) ravissent. Une bouffée d'air dans la compétition cannoise."
Maryline Letertre

Les Proies de Sofia Coppola avec Nicole Kidman, Colin Farrell, Kirsten Dunst, Elle Fanning... (1h31)
SORTIE le 23 août

© universal Pictures

LES PROIES: notre coup de cœur cinéma
LES PROIES: notre coup de cœur cinéma

Dans Les Proies  de Don Siegel (1971), Clint Eastwood incarne un soldat yankee qui trouve refuge dans un pensionnat de jeunes filles sudistes. Devant la caméra et les yeux ourlés de velours de la délicate, mais jamais désuète Sofia Coppola, c'est...