Camille "Cette passion du jardinage est dévorante car je pense jardin, je vis jardin..."

Avec 4 700 m² de jardin, le goût de cette lectrice pour le monde végétal ne pouvait être que satisfait ! Rencontre avec une femme qui aime planter, regarder pousser et créer des décors dans son jardin.

Pourriez-vous tout d'abord vous présenter en quelques mots ?

De mon enfance passée à la campagne, j'ai gardé le goût de l'espace, de l'herbe verte, des arbres, de la terre. Je vais bientôt avoir 57 ans, je vis dans un village sur les hauteurs de la vallée de la Mauldre dans les Yvelines. Mon activité principale est le jardinage.

roses
Camille a planté différentes variétés de rosiers dans son jardin © Camille Robin

Depuis combien de temps possédez-vous ce jardin ?

Le terrain sur lequel la maison fut construite en 1981 était un ancien verger laissé à l'abandon. La plupart des arbres fruitiers ont disparu : il ne reste qu'un poirier qui supporte un rosier liane "Treasore trove", une glycine qui colonise un prunier, un noyer et un chêne poussé naturellement.

Comment vous est venue cette passion pour le jardinage ?

Les massifs ont évolué au fur et à mesure de mes lectures de livres et de magazines de jardin. C'est devenu une véritable passion, planter, voir grandir les plantes, les arbustes, créer des décors avec les fleurs... Plus les années passent, plus cette passion devient dévorante car je pense jardin, je vis jardin...

Quels sont les grands travaux que vous y avez effectués ?

La terre est légère et sablonneuse, je dois l'enrichir avec du compost maison à chaque nouvelle plantation. Le terrain étant en pente, j'ai créé une rocaille, puis un premier bassin qui évolue en fonction des semis spontanés qu'il faut maîtriser mais qui réservent quelques surprises.

En 1994, une parcelle attenante au jardin a été acquise. J'y ai créé un potager que j'ai voulu structurer, border de buis et de berberis taillés. Au sol, des dalles séparent les parties plantées et facilitent l'entretien.

cypres
Le cyprès a été taillé pour redonner la vue sur le jardin et de la place sur l'escalier © Camille Robin

Deux ans après, la parcelle comprise entre ces deux terrain a été ajoutée : j'ai ainsi doublé la surface du potager, installer des arcades pour des rosiers, aménager des massifs d'arbustes, rosiers et vivaces. Un second bassin a été creusé, alimenté par le clapotis d'une source (en circuit fermé), qu'une passerelle enjambe pour entrer dans le jardin.

En 2006, je me suis séparée d'une partie du terrain derrière la maison car cela devenait difficile à entretenir, l'ensemble du jardin représente une superficie de 4 700 m². Dans la rocaille, j'ai creusé une cascade se déversant dans un ruisseau qui alimente le premier bassin, prétexte pour installer de nouvelles plantes.

Un an après, un mur a été construit pour clore le jardin, me permettant ainsi à nouveau de faire des plantations et d'habiller le mur de différents lierres, d'hydrangea pétiolaris.

Le potager est renouvelé chaque année pour la rotation des légumes et fleurs annuelles : œillets d'Inde, soucis, capucines, bourrache et des "tours" pour faire grimper des haricots et volubilis, ainsi qu'une collection de tomates et de cucurbitacées.

Y a-t-il un endroit que vous appréciez plus particulièrement dans votre jardin ?

J'ai disposé des bancs et "petits salons" dans différents endroits du jardin. A chaque fois, pour un point de vue différent. Il n'y a pas d'endroit que j'apprécie plus qu'un autre, cela dépend du moment de la journée, de la saison...

Quels animaux trouve-t-on dans votre jardin ?

Comme dans beaucoup de jardins à la campagne, hérissons, écureuils, grenouilles, crapauds et, bien sûr, petits oiseaux et plus gros comme les piverts, grives et geais, habitent le jardin.

Quelle est la rencontre la plus surprenante que vous avez faite dans votre jardin ?

Un jour, en rentrant de vacances, un mouton broutait tranquillement dans la pelouse : il était passé par le grillage et venait de chez mon voisin qui, ne voulant plus tondre l'herbe, y avait installé deux moutons. Nous avons eu un peu de mal à le faire rentrer dans son coin...

banc
Banc pour une halte au coeur de la verdure © Camille Robin

Côté déco de jardin, quels sont vos goûts ?

J'aime bien le style brocante et vieilleries, de nombreuses boutiques proposent des rééditions d'objets anciens, des cages pour les oiseaux, des petits nichoirs, des décors en fer rouillé, des poteries... 

Avez-vous prévu de nouveaux aménagements ?

Pas vraiment d'aménagements prévus pour 2012. J'ai créé un nouveau massif dans la grande pelouse que j'ai planté de rosiers et vivaces et que j'ai hâte de voir fleurir. Et pour un nouveau "petit salon", la mise en peinture de deux chaises et d'une petite table achetées dans une brocante.

 Découvrez le jardin de Camille en images

 En savoir plus : le blog de Camille