Dis moi où tu vis, je te dirai comment tu jouis

Soft Paris a sondé les Français pour connaître leurs pratiques sexuelles préférées en fonction de leur région. Qui des Normands, Franciliens ou des Provençaux sont les plus adeptes de domination ?

Dis moi où tu vis, je te dirai comment tu jouis

Selon leur région, les Français ne sont pas tous friands des mêmes pratiques sexuelles, à en croire une étude menée par Soft Paris sur 900 participants. Cette dernière nous apprend que plus de la moitié des Alsaciens (54 %) déclarent être excités à l'idée d'un rapport homosexuel, quand 7 Lorrains sur 10 (77 %) affirment avoir trouvé le point G. Les Franciliens pourraient leur demander conseil : ils sont 35 % à ne pas savoir le localiser... 

L'air des Alpes semble inspirer ceux qui le respirent quotidiennement : les Rhonalpins sont 19 % à aimer faire l'amour dans des lieux publics. Ce qui n'est pas le cas des Auvergnats, qui préfèrent les parties de jambes en l'air en voiture (29 %). Du côté du Pays de la Loire, on ne saît pas garder sa langue dans sa poche : 26 % des habitants de la région adorent ça. Quant aux Bourguignons, ils raffolent de coups de fouet à 33 %, quand plus de la moitié (51 %) des Franc-Comtois interrogés avouent apprécier les plaisirs "du bas du dos".

L'étude nous apprend également que 47 % des Normands adorent être soumis, quand 10% de la population du PACA fantasme aussi dessus, contre 12 % sur la domination. Les Français aiment aussi se jeter à l'eau : 17 % des Champardennais adorent prendre leur pied sous la douche ou dans le bain et 9 % des Aquitains estiment que la piscine est le meilleur endroit pour s'envoyer en l'air. Enfin, l'enquête révèle également quelle région est la plus épanouie sexuellement... Les habitants du Centre-Val de Loire sont les plus satisfaits de l'Hexagone ; un tiers d'entre eux ont donné la note de 5/5 à leur vie sexuelle. On veut bien leur secret.

Voir aussi :

Dis moi où tu vis, je te dirai comment tu jouis
Dis moi où tu vis, je te dirai comment tu jouis

Selon leur région, les Français ne sont pas tous friands des mêmes pratiques sexuelles, à en croire une étude menée par Soft Paris sur 900 participants. Cette dernière nous apprend que plus de la moitié des Alsaciens (54 %) déclarent être excités à...