Femmes de pouvoir : qui sont celles qui gouvernent en Europe ?

Huit pays sur vingt-huit au sein de l'Union européenne sont dirigés par des femmes. Récemment, c'est l'élection de l'avocate Zuzana Caputova, le 30 mars 2019, à la présidence de la République de Slovaquie qui a changé la donne. Une avancée notoire vers l'égalité des sexes dans la conquête du pouvoir politique... mais une importance à nuancer en matière de gouvernance.

Femmes de pouvoir : qui sont celles qui gouvernent en Europe ?
© Rob Pinney/LNP/REX/Shutterstock/SIPA Daina le Lardic Petr David Josek/AP/SIPA

Le nombre de femme en politique est en croissance. Sur les vingt-huit dirigeants des pays membres de l'Union européenne, elles sont huit a voir été élue à la tête d'un Etat. Qui sont ces femmes puissantes ?

  • Le 30 mars 2019, Zuzana Caputova devient la première femme élue présidente de la Slovaquie. Elle a largement remporté le deuxième tour avec environ 58% des voix contre Maros Sefcovic, qui était pourtant le candidat du parti au pouvoir. Elle est avocate spécialisée dans les questions de protection de l'environnement. C'est une femme divorcée et mère de deux enfants. 
  • La plus connue et souvent désignée par Forbes comme la "femme la plus puissante du monde" est la Chancelière Angela Merkel, à la tête de l'Allemagne depuis 2005. Elle a étudié la physique-chimie... avant de prendre la présidence de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne en avril 2000. Cette fan d'opéra est mariée depuis 1998 au professeur de chimie Joachim Sauer.
  • En Croatie également, une femme a été élue présidente en janvier 2015 : la conservatrice Kolinda Grabar. Elle est diplômée de l'Université de Zagreb en langues étrangères (anglais et espagnol) et en sciences politiques. Elle a été députée de la septième circonscription à la Diète, ministre des affaires étrangères et secrétaire générale adjointe pour la diplomatie publique de l' OTAN. Côté vie privée, elle est mariée à Jakov Kitarovic depuis 1996. Le couple a deux enfants; Katarina et Luka. 
  • L'Estonie a également choisi une dirigeante répondant au nom de Kersti Kaljulaid en octobre 2016. Elle obtient en 1992 un master de biologie et devient conseillère économique du Premier ministre en 2002. Elle est membre de la Cour des comptes européenne de 2004 à 2016. Kersti Kaljulaid a une fille et un garçon de son premier mariage et elle est grand-mère. Elle a deux fils avec son deuxième mari Georgi-Rene Maksimovski.
  • Dalia Grybauskaite a été élue présidente en 2009 de la Lituanie. Économiste de formation, elle occupe, au cours des années 1990, plusieurs postes dans la fonction publique et la diplomatie lituaniennes avant d'être nommée en 2001 ministre des Finances. Elle a été championne de basket-ball dans sa jeunesse et est ceinture noire de karaté. 
  • L'île de Malte est dirigée depuis 2014 par Marie-Louise Coleiro Preca, membre du parti travailliste devenue ministre de la Famille et de la Solidarité sociale en 2013. 
  • La Roumanie a choisi à sa tête la sociale-démocrate Viorica Dancila en janvier 2018. Elle est membre du Parti social-démocrate et a été élue députée européenne en 2009 et 2014. Du 1er janvier au 30 juin 2019, la Roumanie assure pour la première fois la présidence européenne. Elle en est donc responsable
  • Last but not least, Theresa May est Première ministre du Royaume-Uni, au 10 Downing Street depuis 2016. C'est en juillet 2016 qu'elle devient chef du Parti Conservateur. Par la suite, elle est nommée Premier ministre du Royaume-Uni et devient la deuxième femme, après Margaret Thatcher, à accéder à cette fonction. Elle est mariée à Philip May (depuis 1980), un banquier, rencontré lors de ses études à l'Université d'Oxford. 

Une amélioration à nuancer, mais une avancée non-négligeable 

Ces pays qui ont élu des femmes comme chef d'Etat, ne sont parfois pas aussi progressistes qu'on ne le croit. Le "dirigeant" comme on l'entend en France n'a pas forcément les mêmes fonctions dans les autres pays. Certaines d'entre elles ont des pouvoirs limités... Par exemple, la fonction présidentielle est surtout protocolaire en Slovaquie. En Estonie, le poste de présidente est essentiellement honorifique. La femme est donc parfois utilisée symboliquement plutôt que politiquement. Dans un article du Courrier International, Susan Franceschet et Karen Beckwith, deux politologues, expliquent pourquoi les femmes sont de plus en plus élues à la tête de gouvernements. "Tout gouvernement qui souhaite avoir une légitimité démocratique doit compter avec elles. Une fois que les femmes accèdent aux plus hauts niveaux de l'État, il n'y a pas de retour en arrière" , assurent-ils. La conquête politique des femmes se fera donc doucement mais sûrement, par des chemins étroits et sinueux, pour atteindre les plus hautes fonctions de manière durable. 

Femmes de pouvoir : qui sont celles qui gouvernent en Europe ?
Femmes de pouvoir : qui sont celles qui gouvernent en Europe ?

Le nombre de femme en politique est en croissance. Sur les vingt-huit dirigeants des pays membres de l'Union européenne, elles sont huit a voir été élue à la tête d'un Etat. Qui sont ces femmes puissantes ? Le 30 mars 2019, Zuzana...