Un champion de boxe, accusé du meurtre de sa maîtresse enceinte

Un champion de boxe est accusé du meurtre sanglant de sa maîtresse, enceinte de six semaines. L'athlète, qui avait participé aux jeux olympiques, aurait été aidé d'un complice...

Un champion de boxe, accusé du meurtre de sa maîtresse enceinte
© Felix Verdejo Sanchez, en 2018 par Billy Tompkins/Cover Images/SIPA

Il est champion de boxe, a participé aux Jeux Olympiques en 2012, et a fait la fierté de son pays, Porto Rico. Du moins, jusqu'à présent. Le boxeur Felix Verdejo Sanchez est soupçonné du meurtre de sa maîtresse enceinte, Keishla Rodriguez. Le corps de la jeune femme, âgée de 27 ans et qui était à six semaines de grossesse, a été retrouvé sous un pont de la capitale portoricaine, San Juan. La dépouille était dans un état si piteux que l'identification n'a été possible que grâce à des relevés dentaires. Ses pieds étaient attachés à un bloc de pierre. Une scène cauchemardesque. 

Le champion de boxe aurait menacé sa maîtresse

Le sportif caribéen est marié depuis 8 ans à l'influenceuse beauté, Eliz Marie Santiago, avec qui il a eu une petite fille de 2 ans. Mais depuis quelques temps, il entretenait une liaison avec Keishla Rodriguez. 

Entre les amants, les relations étaient loin d'être au beau fixe. "Sanchez avait déjà menacé ma fille bien avant qu'elle ne tombe enceinte. Il lui a dit que si cela devait arriver, il la ferait avorter, parce qu'il était déjà marié, qu'il est un boxeur et une personnalité publique", a déploré la mère de la victime au journal Nuevo Dia.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le jour du drame, le 29 avril, la maîtresse de l'athlète comptait lui annoncer la nouvelle de sa grossesse. Pour cela, elle lui avait donné rendez-vous dans un parc de la capitale du pays insulaire.

Un rendez-vous fatal : le complice présumé témoigne

Mais Felix Verdejo Sanchez était supposément déjà au courant de la grossesse de son amante, et avait prévu son coup. Il aurait contacté un homme afin de l'aider à tuer sa maîtresse. C'est ce dernier qui a témoigné contre le boxeur et raconté les faits, d'après Le Parisien.

Ce terrible soir, la jeune femme enceinte a retrouvé le boxeur dans sa voiture. Mais celui-ci lui aurait rapidement mis un coup de poing, la rendant inconsciente. Puis, il lui aurait administré une injection d'un produit, sans doute pour l'endormir.

Visage défiguré, coup de feu... Terrible meurtre

Accompagné du complice qu'il avait contacté, le sportif aurait alors attaché les pieds de Keishla Rodriguez à un bloc de pierre. Puis, après avoir placé la victime dans la voiture, ils auraient roulé en direction d'un pont. "La victime a été sortie de la voiture et jetée dans l'eau depuis le côté du pont", a expliqué une source du FBI.

Au lieu de tomber dans l'eau comme prévu, Keishla Rodriguez a chuté sur un pilier du pont. Le choc a défiguré son visage. Pendant la chute, elle se serait également fait tirer dessus. Une manière de s'assurer que la sale besogne était achevée.

Outre le témoignage accablant du complice présumé, les enquêteurs ont découvert que le téléphone de Felix Vedejo Sanchez avait borné sur les lieux de la tragédie. Grâce aux caméras de surveillance, ils ont pu également apercevoir, ce soir-là, "un SUV sombre, correspondant à l'apparence du véhicule de Verdejo, en train de se garer sur la bande d'arrêt d'urgence du pont".