Mildred, 8 ans, disparue pendant 2 ans a été retrouvée morte

Après sa disparition il y a presque deux ans, le corps de la petite Mildred, âgée de 8 ans a été retrouvé aux Etats-Unis. La fillette, d'origine amérindienne, avait été confiée à deux femmes de manière informelle...

Mildred, 8 ans, disparue pendant 2 ans a été retrouvée morte

La terrible nouvelle est tombée. Le corps de la petite Mildred Alexis Old Crow, âgée de 8 ans et disparue depuis mars 2019, a été retrouvé mi-février.
La disparition de la fillette d'origine amérindienne avait été signalée au bureau de la réserve indienne de Crow, dans l'Etat du Montana, aux Etats-Unis, en novembre 2020. Pourtant, les proches de Mildred avaient expliqué que la petite était introuvable depuis juillet 2018, selon People. Mais les enquêteurs ont pu en conclure que la fillette avait bien été vue vivante après cette période, et pour la dernière fois en mars 2019

Une bien triste annonce

C'est Frank White Clay, président de la réserve, qui a annoncé l'impensable : "Nos cœurs se brisent pour la famille et je les garde dans mes prières. Toute la communauté a ressenti la perte de Mildred lorsqu'elle a disparu, et nous le ressentons à nouveau aujourd'hui. J'ai espoir que nous puissions tourner la page ensemble, faire notre deuil ensemble, et nous assurer que nos enfants sont protégés et soutenus dans la réserve de Crow et ailleurs".

Et d'ajouter : "Nous réclamons justice pour cette enfant et toutes les victimes de l'épidémie de personnes disparues dans les réserves du pays".

Mildred, 8 ans : sa mort mystérieuse 

Aucune information n'a été dévoilée sur les circonstances de la découverte du corps ni sur la cause de la mort de Mildred.

En  2017, deux femmes, Veronica Tierza Dust et Roseen Lincoln Old Crow, toutes deux âgées de 34 ans, avaient obtenu la garde de la petite fille, de manière informelle.

Selon la Billings Gazette, elles ont été accusées d'avoir mis l'enfant en danger, devant le Crow Tribal Court.

En décembre 2020, elles ont été arrêtées par les autorités et sont toujours en garde à vue. Elles pourraient avoir un lien avec la disparition de la petite fille.