Princesse Latifa, prisonnière "pour le restant de ses jours" ?

La princesse Latifa, fille de l'émir de Dubaï, est détenue en otage et craint la mort. Rothna Begum, chercheuse spécialisée dans les droits des femmes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, explique la situation désespérée de la jeune femme de 35 ans...

Princesse Latifa, prisonnière "pour le restant de ses jours" ?
© Capture d'écran - Princesse Latifa

[Mis à jour le lundi 8 mars à 18h44] "Parce que son père est le dirigeant de Dubaï, elle peut être maintenue comme prisonnière pour le restant de ses jours", a déploré dans Paris Match Rothna Begum, chercheuse spécialisée dans les droits des femmes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. La princesse Latifa, fille de l'émir de Dubaï, est détenue dans une villa gardée par des policiers depuis qu'elle a tenté de s'échapper des Emirats Arabes Unis, en 2018. Dans des vidéos récemment publiées sur BBC et Sky News, on y apercevait la jeune femme de 35 ans enfermée dans une salle de bain. Elle témoignait de sa condition, visiblement désespérée. Mais les vidéos dateraient de plusieurs mois. Depuis, les proches de la princesse Latifa n'ont plus aucune nouvelle d'elle

Princesse Latifa et sa sœur Shamsa : où sont-elles ?

"On n'a aucune idée de son état actuel, ni même si elle est toujours en vie. Les vidéos dévoilées dans le documentaire peuvent potentiellement la mettre en danger encore plus", a ajouté Rothna Begum, toujours dans Paris Match.

Elle fait également le parallèle avec l'affaire de l'enlèvement de la princesse Shamsa, sœur de la princesse Latifa, qui avait été prise en otage en pleine rue en 2000, au Royaume-Uni.

"Elles ont été enlevées à l'étranger, ramenées aux Émirats et détenues comme des prisonnières, sauf que les gouvernements ne disent rien et considèrent cela comme des affaires de famille. En agissant ainsi, ils enterrent tout cela. Ce n'est pas seulement triste et terrible mais cela donne un sentiment d'impunité : ces dirigeants peuvent aller à l'étranger et enlever leurs ressortissants, les gouvernements des pays en question ne diront rien. C'est terrifiant", a-t-elle déploré.

Et d'ajouter : "Les autorités émiraties espèrent que cela sera vite noyé dans les informations et que les gens oublieront. Ils continueront leurs activités, avec des opérations de communication, assurant qu'ils font de bonnes actions en faveur des droits des femmes et autres, et que le monde oubliera. Mais ce que confirment les images de Latifa est qu'elle a bel et bien été enlevée".

"Cette femme a risqué sa vie"

En outre, la spécialiste des droits des femmes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord appelle la communauté internationale, notamment le Royaume-Uni et les Etats-Unis, à agir : "Le gouvernement britannique, en dépit de toutes ces informations, n'a toujours pas demandé d'enquête. Il a simplement demandé des preuves de vie de Latifa. Aucun autre gouvernement non plus. Et c'est incroyablement inquiétant".

Rothna Begum rappelle : "Cette femme a risqué sa vie, la communauté internationale doit faire pression pour demander sa libération, celle de ces deux femmes, pour qu'elles puissent quitter leur pays et mener leurs vies".

Princesse Latifa : terribles vidéos

La jeune femme de 35 ans avait déjà suscité la curiosité en tentant de s'échapper des Emirats Arabes Unis en 2018. Elle avait malheureusement été rattrapée par la marine indienne, qui l'avait renvoyée dans l'Etat fédéral du Moyen-Orient. Depuis, le public ne l'avait jamais revue... ce qui ne laissait rien présager de bon.

Les soupçons des plus pessimistes ont été confirmés: Latifa bint Mohammed ben Rachid Al Maktoum est toujours détenue en otage et régulièrement torturée.

Dans des vidéos qu'elle a enregistrées dans une salle de bain, et publiées sur BBC et Sky News, la princesse Latifa a expliqué qu'elle était captive. Vraisemblablement, son monarque de père serait à l'origine de cet emprisonnement.

Princesse Latifa, prise en otage

"Je suis dans une villa. Je suis prise en otage et cette villa a été transformée en prison. C'est la seule pièce avec une porte que je peux verrouiller", a-t-elle lâché dans la vidéo, paniquée. 

"Toutes les fenêtres ont été condamnées (...) Il y a cinq policiers à l'extérieur et deux femmes policiers à l'intérieur", a-t-elle expliqué.

En 2018, lorsque Latifa al-Maktoum a été arrêtée, elle a été droguée et s'est réveillée à l'endroit où elle est désormais retenue, selon son témoignage. 

"La police m'a dit que je serai en prison toute ma vie "

"Je m'inquiète tous les jours pour ma sécurité et pour ma vie (...) la police m'a dit que je serai en prison toute ma vie et que je ne reverrai plus jamais le soleil. La situation devient chaque jour plus désespérée", a-t-elle ajouté dans la vidéo.

Un silence inquiétant

Selon la BBCLatifa al-Maktoum a réussi à enregistrer ces vidéos grâce à des proches qui seraient parvenus à lui glisser un téléphone portable. Toutefois, les amis de la fille de l'émir de Dubaï, cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, ont perdu contact avec elle et ont donc décidé de poster ces vidéos afin que la communauté internationale s'indigne et que des moyens soient mis en place pour libérer la princesse. 

Peu après sa fuite manquée, la princesse Latifa avait déjà témoigné dans une vidéo postée sur YouTube en 2018. Elle avait expliqué subir des "tortures" au quotidien.

C'est loin d'être la première fois que l'émir de Dubaï est au cœur de ce type de scandale.

En 2019, son épouse, la princesse Haya, avait réussi à quitter les Emirats Arabes Unis et est depuis refugiée à Londres avec ses deux enfants, dont elle a obtenu la garde au cours d'une procédure de divorce mouvementée.