Bons baisers de La Ciotat : string, sex(isme) and sun !

Après "Roulez Jeunesse" et "Trop belle pour toi", c'est un autre drame qui se trame à La Ciotat, en région PACA... Avec le lancement de photos promotionnelles pour la commune, la municipalité s'est attirée les foudres des citoyens et des associations féministes pour des affiches taxées de sexisme. Fessiers rebondis et buzz assurés...

Bons baisers de La Ciotat : string, sex(isme) and sun !
© Capture d'écran Twitter @LTchertchian

Voilà une publicité culottée (et un peu trop bien carrossée)... La ville de La Ciotat (Bouches-du-Rhône) a lancé une campagne de tourisme lors du week-end du 9 et 10 janvier sur les réseaux sociaux et dans le journal quotidien La Provence. On peut y voir de toutes nouvelles affiches avec de jeunes gens en maillot au bord de la mer.
Seul bémol ? Une des photos montre la sculpturale Louise, une jeune bombe anatomique de dos en bikini, surmontée de la phrase: "Après cette année de stress, La Ciotat vous offre un instant de détente". La seconde image met en scène le musculeux Benoît, muni d'un short de bain. On peut lire en dessous l'inscription  "Et parce qu'il en faut pour tout le monde...". 

Deux pancartes sexistes qui n'ont pas manqué de faire réagir les associations féministes. "C'est consternant de la part d'une municipalité. Voir le corps d'une femme aux dimensions inhumaines serait donc un instant de détente. Ça veut dire qu'il y a de belles femmes à la Ciotat qu'on peut présenter à la consommation ?", s'est indignée Marie-Paule Grossetête, la présidente de Osez le Féminisme dans les Bouches-du-Rhône.

 

- On met quoi sur le visuel ? - Un fessier de femme ? - Oué mais les féministes vont râler - Bouge pas j'ai une idée... Ville de La Ciotat

Publiée par Pépite Sexiste sur Lundi 11 janvier 2021

La réaction des politiques

Rapidement, les clichés, qui auraient été pris en réalité à Bali, ont également suscité la colère des élus du Sud de la France. A commencer par Mireille Benedetti, conseillère régionale Provence Alpes Côtes d'Azur. Sur Twitter, elle a publié les pages de La Provence, dénonçant une "Bad Pub".

"Que le responsable de cette #BadPub rembourse son coût à la Ville de La Ciotat. Pas de #pub #sexiste Pas de photos et de textes à #connotation #sexuelles dans la #communication de notre ville", a-t-elle indiqué sur le réseau social.

Les mots de l'ancien maire Patrick Boré

L'ex-maire de La Ciotat a lui aussi pris la parole pour répondre aux critiques. 

"Alerte : les jeunes à La Ciotat ont des maillots de jeunes. Aurait-il fallu mettre pour la promotion d'une station balnéaire des personnes en vêtements de ski ou en combinaison de plongée ou en burkini. C'est vrai que pour la promotion de chaussures, de vêtements ou de parfum, on met des vieux (comme moi), des moches, des laids", a écrit Patrick Boré sur Facebook.

"Quant aux tendances sexuelles, nous n'avons pas demandé encore à Louise ou à Benoît. À titre personnel, je n'ai rien contre les gays mais beaucoup contre les cons. Merci pour le buzz", a finalement conclu le sénateur de 64 ans.