Viols sur mineurs : le 1er adjoint au maire de Lorient, mis en examen

La Bretagne est sous le choc. Gaël Le Fur, professeur d'histoire-géographie et premier adjoint au nouveau maire de Lorient, a été mis en examen pour viols par personne ayant autorité et corruption de mineur, puis placé en détention provisoire.

Viols sur mineurs : le 1er adjoint au maire de Lorient, mis en examen
©  Richard Villalon

La ville de Lorient est dans tous ses états. Gaël Le Fur, premier adjoint au nouveau maire de Lorient Fabrice Loher (Centre Droit), élu le 28 juin, a été mis en examen pour viols par personne ayant autorité et corruption de mineurs.
Après les plaintes de deux personnes, "une femme et un homme âgés aujourd'hui d'environ 25 ans, un homme de 35 ans était placé en garde à vue au sein du commissariat de Lorient, dans le cadre d'une enquête préliminaire dirigée par mon Parquet, s'agissant d'atteintes aux mœurs", a indiqué le procureur de Lorient Stéphane Kellenberger dans un communiqué diffusé vendredi soir.

Professeur d'histoire-géographie, ami et bras droit du nouveau maire

Professeur d'histoire-géographie dans un collège du Faouët, dans le Morbihan, célibataire et sans enfants, Gaël Le Fur est devenu début 2020 le directeur de campagne de son ami Fabrice Loher, candidat centre droit aux élections municipales pour la ville de Lorient. 

A peine élu dans cette ville ancrée à gauche depuis plus de 50 ans, le nouvel édile a fait de son directeur de campagne, le premier adjoint chargé de l'éducation. 

L'enseignant n'en est pas à sa première expérience en politique puisqu'il était l'assistant parlementaire d'un député Les Républicains du Morbihan et candidat malheureux aux élections départementales de 2015.

Des faits remontants à plus de 10 ans

Après avoir été interpellé à son domicile jeudi dernier puis placé en garde à vue vendredi, Gaël Le Fur est mis en examen pour viols par personne ayant autorité et corruption de mineurs. 

Les premiers faits qui lui sont reprochés remontent à plus de 10 ans, sur des mineurs de 15 ans, lorsqu'il était surveillant dans un collège de Lorient. Concernant les faits de corruption sur mineurs, il les aurait commis un peu plus tôt cette année.

Interrogé en première comparution devant le juge d'instruction puis la juge des libertés et de la détention, le politicien a "reconnu globalement les faits", a indiqué le procureur de Lorient au micro de Ouest France. 

Abasourdi par cette nouvelle, Fabrice Loher, le nouveau maire de Lorient a indiqué ce samedi à l'AFP qu'il avait retiré à Gael Le Fur "sa délégation dès ce matin".