Johanna Clermont, la chasseuse-influenceuse qui fait le buzz [PHOTOS]

A 23 ans, Johanna Clermont est devenue le nouveau visage de la chasse française pour la chaîne "Zone300". Jeune et jolie, la fleur au fusil, elle voit la vie en vert kaki et sa popularité ne cesse de grandir sur les réseaux sociaux... N'en déplaise à ses nombreux détracteurs.

Johanna Clermont, la chasseuse-influenceuse qui fait le buzz [PHOTOS]
© Capture d'ecran YouTube @Johanna Clermont

Son visage s'étale grandeur nature dans les couloirs du métro parisien depuis le 18 août 2020. La chevelure blonde, le regard affirmé et un sourire angélique: Johanna Clermont est la nouvelle égérie promotionnelle de la chasse en France.
C'est la chaîne Zone300, se proclamant comme le "Netflix de la chasse et de la pêche" qui a choisi la jeune femme pour contrer le "chasse bashing" et redorer le blason d'un monde masculin et vieillissant. "Chassez vos préjugés", peut-on lire sur les énormes affiches de la campagne publicitaire. 

Chasseresse et fière de l'être

Suivie par plus de 100 000 personnes sur son compte Instagram et 120 000 abonnés sur Facebook, Johanna Clermont, 23 ans, est devenue une véritable star sur les réseaux sociaux.

Se revendiquant fièrement "chasseresse", elle poste régulièrement des clichés en pleine nature, fusil à la main, faisant la promotion pour son hobby préféré.

"Concrètement, je suis comme n'importe quelle autre influenceuse. Sauf qu'au lieu de vendre des rouges à lèvres et du shampoing, je vends des armes et des munitions. Et c'est quand même plus stylé !", a d'ailleurs affirmé la reine de la cartouche.

Tout a commencé il y a quatre ans pour Johanna. Originaire de Prades, dans les Pyrénées-Orientales (la bourgade dont le maire de 2008 à 2020 n'était autre que le Premier ministre Jean Castex), cette Diane est passionnée par le gibier depuis son adolescence et le lycée.

Elle décide de poster une photo de son premier "prélèvement" (autrement dit, abattage) de sanglier sur Facebook. Elle est ensuite remarquée par un fabriquant d'armes qui lui propose de la sponsoriser en utilisant son image. La jeune femme accepte... C'est le début du succès.

"Une façon de vivre"

Johanna Clermont met un terme à ses études de Droit pour se consacrer pleinement à sa passion. 

"La chasse est plus qu'un hobby, c'est une façon de vivre, penser et de concevoir la vie. C'est mon style de vie", a-t-elle écrit sur son site officiel. Désormais épaulée par toute une équipe de professionnels du monde de l'influence et de la communication, la fervente Occitane conjugue travail et amour de la chasse à temps plein, parcourant l'Europe et l'Afrique.

Lors de la pleine saison, la Catalane s'adonne jusqu'à 5 fois par semaine à son passe-temps, produisant du contenu pour les divers fabricants d'armes à feu.

Crinière au vent, carnier en bandoulière, treillis couleur camouflage, Johanna est peu à peu devenue l'icône 2.0 de la traque animalière. Une popularité grandissante qui dépasse maintenant la sphère des réseaux... "Certains se sont mis à dire que j'étais la représentante française de la chasse", avait déclaré Johanna à LCI en 2019.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Caption this

A post shared by @ johannaclermont on

A l'opposé de Brigitte Bardot, Johanna Clermont est également confrontée à de plus en plus de messages de haine des défenseurs de la faune, ce qui la contraint à modérer les commentaires au dessous de la plupart de ses photos.

Pas peu fière d'être la cible des haters, elle dégaine, continue de tirer à bout portant et de promouvoir ce qui l'anime contre vents et marées...