"OK BOOMER !" L'expression à connaître, mais qui divise les générations

Vous connaissez ? Née sur les réseaux sociaux américains, l'expression ou punchline "Ok Boomer !" est entrée dans le jargon de la génération millenial. Ce slogan cristallise les conflits intergénérationnels sur les questions de société.

"OK BOOMER !" L'expression à connaître, mais qui divise les générations
©  PROSDOCIMI Emma/SIPA

Ce 5 novembre dernier, alors que la jeune députée néo-zélandaise Chloë Swarbrick est interrompue bruyamment par l'un de ses collègues, elle lui répond un cinglant 'Ok Boomer!'. La vidéo de l'événement a rapidement propulsé une expression popularisée sur les réseaux sociaux au rang de symbole d'une génération entière.

"Ok Boomer", le clash des générations 

Les deux mots, que l'on pourrait traduire par '"Laisse-tomber, baby-boomer'" oppose les générations dites millennials, née après 1980, et la génération Znée après 1995, à la génération 'baby-boom', née entre 1945 et 1965.

Selon le site 'Know your meme', les premières traces de l'expression apparaissent sur Twitter dès avril 2018, mais la raison de sa popularité vient d'une vidéo où un homme aux cheveux blancs stigmatise la jeunesse selon ces mots : "Les millenials et la génération Z sont atteints du syndrome de Peter Pan, ils ne veulent pas grandir! ". En réponse, des milliers de jeunes réagissent avec la formule 'Ok Boomer!' pour traduire leur frustration face à des générations peu tolérantes.

Christopher Mezher, 19 ans, définit dans le New York Times, le 'Boomer'de cette façon : "Vous n'aimez pas le changement, Vous ne comprenez les nouveautés surtout si c'est lié à la technologie. Vous ne comprenez pas l'égalité [...] un Boomer, c'est juste ce genre d'attitude".

Une réponse au conservatisme des 'Boomers'

Si certains utilisent "OK Boomer !" pour se moquer des aptitudes technologiques de leurs parents, le mouvement de contestation associé à la punchline intervient dans un contexte où les jeunes sont régulièrement pris pour cible, notamment par certaines personnalités politiques.

© Alex Milan Tracy/Sipa USA/SIPA

Qualifiée de génération 'flocons de neige' pour leur fragilité et leur inconsistance, on leur reproche d'acheter des toast d'avocats à 14 dollars et d'avoir des attentes trop élevées pour leurs propres vies.
Des insinuations souvent accompagnés d'une condescendance que la jeune génération a parfois du mal à avaler. 

En réponse, Shannon O'Connor, étudiante en art de 19 ans, explique au New York Times : " 'Ok Boomer!' c'est pour dire "'Ok, on va te montrer que tu as tort, que nous allons quand même réussir, parce que le monde change'."

Preuve que le mouvement ne faiblit pas, la jeune Shannon O'Connor a gagné près de 25. 000 dollars en vendant en ligne des sweat-shirt comportant le message, a précisé la BBC à ce sujet.