L'urinoir pour femmes, star de l'égalité au concours Lépine

Et si, avec Lapee, les femmes avaient elles aussi enfin le droit à leurs urinoirs ? C'est l'innovation que propose l'inventrice Gina Perrier au célèbre concours Lépine 2019, qui se tient Porte de Versailles à Paris jusqu'au 8 mai.

L'urinoir pour femmes, star de l'égalité au concours Lépine
© Mikael Damkier/123rf

Il pourrait bien révolutionner le quotidien de nombreuses femmes. Trois urinoirs spécialement conçus pour les besoins féminins forment Lapee, le nouveau concept que propose Gina Perier, architecte française de 25 ans, au concours Lépine. Créé en 1901 par le préfet de police Louis Lépine, il permet aux inventeurs de génie de présenter leurs créations au grand public. Seules 3 femmes ont accédé à la plus haute marche du podium. La dernière n'est autre que Florence Poulet-Daumas en 2009, avec Easymetros, plan de métro destinés aux malvoyants. Pas de boîtes aux lettres magiques ou de robots pour cette édition 2019, se déroulant du 27 avril au 8 mai à la Porte de Versailles, mais des urinoirs féminins trois en un.

L'urinoir pour femmes : la sécurité avant tout

L'objet est simple : un urinoir féminin pensé "de la même manière qu'un urinoir masculin, qui se maintient et se nettoie de la même façon, mais dessiné pour les femmes." Tout a été pensé par la créatrice, qui souhaite placer le Lapee dans des lieux sans évacuation tels que les festivals, les camps de réfugiés et les zones sinistrées. Pour défendre son innovation au concours, Gina Perier a raconté et détaillé la naissance et l'utilisation de Lapee. Elle a d'abord observé cet engin pour la première fois lors d'un festival en 2013, puis au Danemark, pays dans lequel elle s'est installée : "Ils étaient très appréciés, mais ces urinoirs étaient des essais, des tests, des installations bricolées. Ce n'était pas reproductible facilement, ni des produits finis et industrialisés." L'inventrice a alors eu l'ingénieuse idée de développer le concept afin de le transformer en un vrai équivalent de l'urinoir masculin. 
"Cette plateforme surélevée de trois places, directement connectable à un système d'évacuation contient un grand réservoir de 1.100 litres, soit l'équivalent de trois femmes qui urineraient en continu pendant 48 heures", précise Gina Perier. Les parois couleur rose en forme d'hélices de bateaux mesurent 1m65 mais n'intègrent pas de porte, les marches permettent à l'utilisatrice d'avoir un champ de vision assez large pour se sentir en sécurité sans être vue. Elle rappelle : "il y a eu beaucoup de cas de violences envers les femmes derrière les portes des toilettes, et plutôt que de devoir faire pipi entre deux voitures par urgence, Lapee pourrait être une solution bien plus hygiénique et protectrice à adopter". 

L'urinoir pour femmes : une invention économique et durable

Lapee est donc pratique, mais le concept est également économique. Selon l'auteure du projet, les festivals verraient leurs ventes de boissons augmenter "si les femmes ne sont plus obligées de se retenir et de restreindre leur consommation." Plus de files interminables devant les WC ni de stress entre deux voitures, donc. Un gain de temps pour les femmes et une hausse des ventes pour les organisateurs. Fabriqué en polyéthylène, cet urinoir féminin est 100% recyclable et n'utilise pas d'eau.

Les urinoirs sont-ils misogynes ?

Pouvoir uriner en toute sécurité dans des conditions hygiéniques est un droit qu'ont déjà les hommes depuis des siècles. Selon la jeune femme de 25 ans, le concept d'urinoir féminin est arrivé si tardivement à cause de la misogynie. les toilettes restent tabous quand elles concernent la population féminine, couramment appelée "pisseuse". "L'urinoir est le seul objet au monde qui est propre à l'homme et qui, jusqu'ici, n'existe pas en version féminine. C'est un monde dessiné pour les hommes" ,explique Gina Perier, en citant un récent Ted Talk exposant le problème des longues files d'attente devant les WC pour femmes. 

L'urinoir pour femmes, star de l'égalité au concours Lépine
L'urinoir pour femmes, star de l'égalité au concours Lépine

Il pourrait bien révolutionner le quotidien de nombreuses femmes. Trois urinoirs spécialement conçus pour les besoins féminins forment Lapee, le nouveau concept que propose Gina Perier, architecte française de 25 ans, au concours Lépine . Créé en...