Anh-Dao, l'enfant déchue de la famille Chirac

Anh-Dao, l'enfant déchue de la famille Chirac, ose aujourd'hui parler. Dans son ouvrage-témoignage, à paraître le 5 juin, cette femme de 56 ans d'origine vietnamienne exprime sa souffrance d'avoir été instrumentalisée à des fins politiques.

Ce sont les filles Chirac qui sont au coeur du problème soulevé et vécu par Anh-Dao Traxel, la fille adoptive de Jacques et Bernadette Chirac. Recueillie en 1979, Anh-Dao, alors âgée de 21 ans, fuit la guerre du Vietnam. Déracinée, elle s'attache profondément à Jacques, "son père de coeur." Elle passe deux ans auprès du futur couple présidentiel, et de ses deux filles, Claude et Laurence. Au fil des ans, Claude et Bernadette, jalouses, évincent Anh-Dao de la vie de Jacques. Il faut rappeler que dans les années 1980, Jacques Chirac est maire de Paris et les femmes de la famille, surtout Bernadette, cherchent, selon Anh-Dao, une bonne publicité pour "amadouer la communauté asiatique ou l'opinion publique(...) à des fins électorales". 

Dans son interview au Parisien Magazine, Anh-Dao aborde la sortie de son livre, Chirac: une famille pas ordinaire- Les Confidences de leur fille de coeur,  avec un ton d'amertume et un esprit revanchard. On croit comprendre, à travers ses dires, que les troubles de la mémoire de Jacques Chirac (l'ancien Président est atteint d'anosognosie, un trouble neuropsychologique qui entraîne une méconnaissance par le malade de sa propre maladie) sont utilisés par sa femme et sa fille pour l'empêcher de revoir sa fille adoptive, Anh-Dao, qu'il a toujours adoré. Triste.

Anh-Dao, l'enfant déchue de la famille Chirac
Anh-Dao, l'enfant déchue de la famille Chirac

Ce sont les filles Chirac qui sont au coeur du problème soulevé et vécu par Anh-Dao Traxel, la fille adoptive de Jacques et Bernadette Chirac . Recueillie en 1979, Anh-Dao, alors âgée de 21 ans, fuit la guerre du Vietnam. Déracinée, elle...