Élodie Gossuin : "Je suis angoissée et surprotectrice avec mes enfants"

Élodie Gossuin, ambassadrice de l'opération SafeTshirt pour inciter les enfants à bien s'attacher en voiture, nous a raconté ses angoisses, son quotidien mouvementé de maman et le sexisme au volant...

Élodie Gossuin : "Je suis angoissée et surprotectrice avec mes enfants"
©  Nasser Berzane/ABACAPRESS.COM

Élodie Gossuin a trouvé le moyen parfait pour convaincre ses enfants de s'attacher en voiture. Ambassadrice de l'opération SafeTshirt de Volvo Car France, la maman des deux paires de jumeaux, Rose et Jules, 12 ans, et Léonard et Joséphine, 7 ans, elle leur fait enfiler un T-shirt "magique" avant un trajet en voiture... et ça roule ! Miss France 2001 nous parle de cette initiative ludique, son quotidien au volant, ses mauvaises (et bonnes) manies de conductrice et ses angoisses de maman. 

Qu'est-ce qui vous a convaincue de devenir ambassadrice de ce "safeTshirt" ?
Élodie Gossuin :
La possibilité d'être la messagère d'une initiative aussi ludique qu'essentielle est à la fois un cadeau et un devoir. Pour mes enfants, nos enfants. Apprendre à les responsabiliser, les rendre autonomes en les amusant avec leur "t-shirt ani-magique" (dixit mes petits). 
On ne peut qu'encourager une idée aussi importante et sympa pour nos loulous ! Et puis être mise face à la réalité des chiffres m'a définitivement convaincue. 2 enfants sur 3 sont mal attachés en voiture. Alors même si cela peut paraître rabat-joie de le dire, l'essentiel est d'agir malgré tout !

Quel genre de conductrice êtes-vous ? 
Élodie Gossuin : Une conductrice qui conduit trop ! Trois cents kilomètres par jour entre la radio RFM, les tournages et la maison. Heureusement, j'adore être au volant, que ce soit en tant que pilote sur circuit, en rallye ou au quotidien sur la route. Je suis toujours en alerte, concentrée, j'ai peur des autres et roule comme une maman qui veut retrouver ses petits le soir. Mais qui est pressée le matin pour prendre l'antenne à la radio à 6h alors le moindre imprévu, bouchon, route fermée, travaux, déviation et je passe en mode stressée ! 

Votre conduite change-t-elle lorsque vos enfants sont à bord ?
Élodie Gossuin : 
Complètement ! Je n'insulte personne… ou presque !

Le permis, était-ce une formalité ou un parcours du combattant ? 
Élodie Gossuin :
J'ai obtenu mon code du premier coup et la conduite accompagnée à 16 ans. Donc, rouler 2 ans avec ma maman et mon papa en passager, ce fut exténuant pour eux moralement… Mais tellement formateur pour moi ! Ils m'ont transmis toutes leurs peurs pour me protéger et ça marche. Examen du permis à 18 ans obtenu dès la première tentative avec les parents, meilleurs enseignants du monde que j'avais !

"Avec 4 enfants, les trajets sont compliqués"

Comment faites-vous comprendre à vos enfants l'importance d'attacher sa ceinture en voiture ?
Élodie Gossuin :
"Les enfants n'obéissent aux parents que lorsqu'ils voient les parents obéir à la règle", donc on ne démarre jamais sans la check-list pour tous comme un pilote d'avion : ceinture : Check, bisous : Check, doudou : Check, ok on décolle ! Et puis maintenant, ils me disent: "attends maman mon koala ou mon dinosaure rock doit être bien attaché (safeTshirt)", ça marche trop bien ! 

La sécurité est-elle votre priorité dans le choix d'une automobile ? Quid du confort, vitesse, ligne, esthétique ?
Élodie Gossuin :
L'esthétique, c'était le rêve de cabriolet de la Miss France de 20 ans ! Mais quand tu connais quelques frayeurs, un coup du lapin plus tard, rien n'est plus important, évidemment, que la sécurité : sentir ses enfants protégés au mieux, dans une Volvo, voiture de la marque qui a inventé la ceinture de sécurité en 3 points, c'est la première des priorités. La seconde pour moi est d'être engagée et rouler mieux et plus propre, d'être fière de recharger mon véhicule (Olaf c'est le nom de notre maison sur roues!).

Les longs trajets en famille sont-ils plutôt compliqués ? Plaisants ?
Élodie Gossuin :
Avec 4 enfants, compliqué de chez compliqué entre les pauses pipi, les bagarres, les "j'ai faim !", les "on arrive quand ?", les disputes pour la tablette, les "on peut ouvrir la fenêtre ?", "j'ai chaud !", "j'ai froid !" 2 minutes plus tard ! Les histoires à inventer, la musique à écouter (et ce n'est pas du Céline Dion ou du Goldman)...

"Je décompresse en insultant dans les bouchons"

Comment occupez-vous vos enfants en voiture ?  
Élodie Gossuin :
J'avais pour principe de ne pas laisser d'écran à mes enfants mais ça c'était avant d'en avoir ! Sinon, on chante mais au bout de 10 min, ils me demandent d'arrêter.

Selon une enquête Vinci Autoroutes, 70 % des Français ont l'insulte facile au volant… Et vous ?
Élodie Gossuin :
J'ai mon petit lot de merveilles récurrentes dont je ne suis pas fière. Certains font du yoga ou de la méditation, moi je décompresse en insultant dans les bouchons parisiens ! Et ça va beaucoup mieux après.

"Femme au volant, mort au tournant" : le sexisme en voiture, qu'en faites-vous ?
Élodie Gossuin :
Je le constate: ça m'arrive souvent de doubler un homme qui, par fierté mal placée, va accélérer et me coller. Nous pouvons toutes le constater par des réflexions, des gestes, mais notre façon de conduire respectueuse et les chiffres prouvent chaque jour le contraire ! Ne reste plus qu'à laisser le volant en formule 1 à des femmes et les futurs grands prix remportés seront notre plus belle réponse !

Dans la vie de tous les jours et au volant, êtes-vous une maman plutôt surprotectrice voire parano... ou plutôt "relax" ?
Élodie Gossuin :
Complément parano, angoissée, surprotectrice, un joyeux mix entre la louve et la lionne ! "Avoir un enfant, c'est accepter que votre cœur se sépare de votre corps et marche à vos côtés pour toujours", c'est avoir peur tout le temps pour eux mais essayer de pas leur montrer. En fait, il faudrait vraiment que je me mette au yoga ! Je m'inscris demain !