Duffy "violée, droguée et séquestrée", raconte sa tragédie

La chanteuse Duffy avait fait une longue pause dans sa carrière après 2010. Elle en a dévoilé la terrible raison sur Instagram et vient d'en révéler les détails dans un essai... Insoutenable.

Duffy "violée, droguée et séquestrée", raconte sa tragédie
© Suzan/PA Photos/ABACA

[Mise à jour lundi 6 avril 2020] Dans la seule publication de son compte Instagram, Duffy avait lâche le 25 février ces quelques mots : "Beaucoup se demandent ce qu'il m'est arrivé, où est-ce que j'ai disparu et pourquoi (...) J'ai été violée, droguée et retenue captive pendant plusieurs jours".
Quelques semaines après la révélation, la chanteuse a détaillé dans un essai de plusieurs pages le calvaire qu'elle a vécu dix ans auparavant:"C'était mon anniversaire. J'ai été droguée dans un restaurant. J'ai été droguée pendant quatre semaines et on m'a emmené dans un autre pays. Je ne me rappelle pas être montée dans l'avion, ni être rentrée dans un véhicule. J'ai été mise dans une chambre d'hôtel où l'agresseur est revenu me violer. Je me souviens de la douleur, et d'avoir tenté de rester consciente dans la chambre après que ce soit passé. Je suis restée coincée avec lui le jour d'après, il ne me regardait pas, je devais marcher derrière lui. J'étais à la fois consciente et absente. J'aurais pu me débarrasser de lui. J'ai songé à fuir dans la ville ou le village voisin lorsqu'il était endormi, mais je n'avais pas de liquide, et j'avais peur qu'il lance la police à ma recherche, et ils me traqueraient peut-être comme une personne disparue. Je ne sais pas comment j'ai eu la force de supporter ces journées, je sentais la présence de quelque chose qui me maintenait en vie. J'ai pris le vol de retour avec lui, je me suis efforcée de rester calme et aussi normale que n'importe qui pourrait l'être dans cette situation, et quand je suis rentrée chez moi, je me suis assise et je suis resté hébétée, comme un zombie. Je savais que ma vie était en danger, il [l'agresseur] m'avait menacé de mort. Avec le peu de force que j'avais, mon instinct m'a poussé à fuir et chercher un lieu pour vivre où il ne me trouverait pas".

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

With love, duffywords.com

Une publication partagée par @ duffy le

Avant de traverser l'horreur, de connaître ce drame, la chanteuse galloise Aimee Duffy, connu sous le nom de scène de Duffy, nous avait envoûtés avec sa voix Soul. En 2008, son album Rockferry avait remporté un Grammy Awards dans la catégorie meilleur album vocal pop. Après le succès de ses titres Mercy et Warwick Avenue, Duffy n'avait sorti qu'un album Endlessly, en 2010, et une chanson, Whole Lot of Love, en 2015...

Duffy, traumatisée, a dû arrêter la musique

Le calvaire a anéanti la chanteuse originaire de Bangor dans le Gwynedd, qui a passé des années à essayer de sortir de sa torpeur... "Je peux vous dire que dans la dernière décennie, pendant des centaines et des centaines de jours, je me suis forcée à laisser entrer un rayon de soleil dans mon cœur, mais le soleil n'est pas venu." écrit-elle dans sa déclaration.

A la suite de l'événement, Duffy n'a pas pu reprendre le micro. "Je me suis demandé 'Comment est-ce que je peux chanter avec mon cœur, puisqu'il est cassé?' ...

Duffy a brisé le silence après des années de souffrance

La jeune femme de 35 ans n'a pas trouvé la force de s'exprimer, ni auprès de ses proches, ni dans la chanson comme l'ont fait certains artistes. C'est grâce à l'intervention d'un journaliste qu'elle a finalement décidé de sortir du silence : 'Il avait réussi à me joindre et je lui ai tout raconté l'été dernier. Il était gentil et cela m'a fait tellement de bien de parler enfin."

Désormais, le drame est derrière elle. L'interprète de Mercy a tenu à rassurer ses fans sur sa guérison qu'elle considère comme achevée; "La vérité, c'est que je vais bien et je suis en sécurité maintenant". Elle ajoute plus loin:"Doucement, la blessure s'est réparée".