Polanski à nouveau accusé de viol et de faire "subir toutes les vicissitudes"

L'ancien mannequin et photographe Valentine Monnier a déclaré avoir été violée par Roman Polanski en 1975, alors qu'ils se trouvaient dans le chalet du cinéaste à Gstaad. La victime supposée a raconté cette terrible soirée dans "Le Parisien" et a contacté Brigitte Macron pour lui faire part de son calvaire. 

Polanski à nouveau accusé de viol et de faire "subir toutes les vicissitudes"
© JAN GRACZYNSKI/SIPA

Alors que son film J'accuse, qui retrace l'affaire Dreyfus, sort dans les salles obscures, Roman Polanski fait face à une nouvelle accusation de viol. L'ancien mannequin et photographe Valentine Monnier assure que le réalisateur de 86 ans a abusé d'elle sexuellement en 1975. Elle a raconté son calvaire dans Le Parisien : ce soir-là, la jeune femme venait d'avoir 18 ans et passait un séjour dans le chalet suisse du cinéaste, des vacances organisées à l'initiative d'une amie en commun. Alors que Roman Polanski et Valentine Monnier se seraient trouvés seuls au sein de la résidence, celui-ci l'aurait obligée à monter dans sa chambre avant de la forcer à une relation sexuelle.
"Ce fut d'une extrême violence, après une descente de ski, dans son chalet, à Gstaad (en Suisse, ndlr). Il me frappa, roua de coups jusqu'à ma reddition puis me viola en me faisant subir toutes les vicissitudes", s'est-elle remémorée. Et d'ajouter : "J'étais totalement sous le choc. Je pesais 50 kg, Polanski était petit, mais musclé et, à 42 ans, dans la force de l'âge : il a pris le dessus en deux minutes."

Valentine Monnier accuse Roman Polanski : "Il devra me tuer"

Après la terrible scène, le cinéaste se serait excusé auprès du mannequin, qui aurait juré de garder le silence, par crainte d'éventuelles représailles. "Je me suis dit : C'est Roman Polanski, il ne peut prendre le risque que cela se sache, alors il devra me tuer (...) Choc, mises en garde et jeunesse m'ont empêchée de parler, sous-tendus par un sentiment d'impuissance ; la France l'avait fait intouchable", a-t-elle expliqué.

La photographe n'a donc jamais déposé plainte, mais, près de 45 ans après les faits et face à l'actualité cinématographique du réalisateur, Valentine Monnier n'a pu rester silencieuse plus longtemps. "Est-ce tenable, sous prétexte d'un film, sous couvert de l'Histoire, d'entendre dire J'accuse par celui qui vous a marquée au fer, alors qu'il vous est interdit, à vous, victime, de l'accuser ?", s'est-elle indignée.

Valentine Monnier accuse Roman Polanski : le soutien de Marlène Schiappa et Adèle Haenel

Valentine Monnier a également tenu à raconter le drame qui l'aurait marquée au fer rouge dans des lettres adressées à Brigitte Macron, Franck Riester, ministre de la Culture, ou encore Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes. Cette dernière lui avait d'ailleurs répondu dans une missive dont un extrait a été publié dans Le Parisien : "Ces faits sont aujourd'hui prescrits pour la justice française, et il m'est impossible d'intervenir dans des procédures judiciaires engagées dans un autre pays. Je souhaite néanmoins témoigner de mon soutien entier à l'égard de votre démarche courageuse."

Quant à l'actrice Adèle Haenel, qui a récemment déclaré avoir été agressée sexuellement dans son adolescence, par le réalisateur Christophe Ruggia, a fait part de son soutien le plus total envers l'ancien mannequin français. "Je soutiens entièrement la démarche de Valentine Monnier et je sors bouleversée de la lecture de son témoignage. Je la crois. Sa démarche suscite d'autant plus d'admiration que son agresseur est puissant", a-t-elle déclaré sur Twitter. 

Roman Polanski : la prescription des faits

L'avocat de Roman Polanski, Hervé Témime, a toutefois nié en bloc les allégations : "Roman Polanski conteste fermement toute accusation de viol." Auprès de l'AFP, l'homme de loi a précisé : "Nous travaillons aux suites judiciaires à apporter à cette publication. Roman Polanski ne participera pas au tribunal médiatique et moi pas davantage".

Rappelons que le cinéaste est poursuivi aux États-Unis pour "viol" sur une adolescente de 13 ans, depuis 1977. Quatre autres femmes ont également accusé le réalisateur d'agression sexuelle, sans avoir pour autant pu porter plainte, les faits étant prescrits. 

Jean Dujardin se désolidarise de Roman Polanski

Invité au 20h de TF1 le 9 novembre, afin de parler du nouveau film de Roman Polanski, J'accuse, Jean Dujardin a finalement annulé sa venue sur le plateau. Selon Le Parisien, l'acteur, qui interprète le colonel Picquart dans le long-métrage retraçant l'affaire Dreyfus, a émis sa décision à la suite de la révélation de l'accusation de viol de Valentine Monnier.


 

Polanski à nouveau accusé de viol et de faire "subir toutes les vicissitudes"
Polanski à nouveau accusé de viol et de faire "subir toutes les vicissitudes"

Alors que son film J'accuse , qui retrace l'affaire Dreyfus, sort dans les salles obscures, Roman Polanski fait face à une nouvelle accusation de viol . L'ancien mannequin et photographe Valentine Monnier assure que le réalisateur de...