Roselyne Bachelot, presse X et sextoy

Roselyne Bachelot © PJB/SIPA
Panoplie coquine. Roselyne Bachelot a découvert un "énorme godemiché et des revues pornographiques" dans son bureau de députée, alors que l'Assemblée Nationale était en travaux. Embarrassée, l'ancienne ministre de la Santé a souhaité se débarrasser de ces objets coquins. Alors qu'elle se dirigeait vers la poubelle, la femme politique est tombée nez-à-nez avec Jean-Louis Debré. "Je me suis dit : 'Je ne vais pas jeter le truc devant lui'", a-t-elle raconté sur le plateau des Terriens du Samedi.