Marine Le Pen refuse l'expertise psychiatrique

Marine Le Pen © Sipa
Santé mentale. Marine Le Pen doit se soumettre à une expertise psychiatrique, 3 ans après avoir posté le cliché de la décapitation du journaliste James Foley par Daech, sur Twitter. "Je croyais avoir eu droit à tout : eh bien non ! Pour avoir dénoncé les horreurs de Daech par tweets, la 'justice' me soumet à une expertise psychiatrique", s'est indignée la présidente du Rassemblement national, sur Twitter. L'intéressée à ajouté qu'elle "n'irait pas à cette expertise psychiatrique", au micro de BFM TV.