Fanny Ardant se confie : Corps, Complexes, "Excès" et Enfants

Avec ses yeux de biche et son élégante silhouette, Fanny Ardant a fait chavirer des cœurs... Mais l'actrice a pourtant bien du mal à apprécier son corps, qu'elle n'a jamais osé montrer nu. La star, bientôt au cinéma dans "Les Jeunes Amants", a confié son mal-être et évoqué sa relation avec ses trois filles.

Fanny Ardant se confie : Corps, Complexes, "Excès" et Enfants
© Fanny Ardant en 2021 Domine Jerome/ABACA

Fanny Ardant ne cesse de se réinventer, film après film... A l'affiche du long-métrage Les Jeunes Amants de Carine Tardieu, en salles le 2 février prochain, l'incandescente comédienne de 72 ans incarne l'amour aux côtés de Melvil Poupaud, 49 ans. Pourtant sublime à la ville comme à l'écran, l'actrice a fait de poignantes révélations sur son rapport à la nudité et au corps dans un entretien accordé en exclusivité à Gala. "Je ne me suis jamais montrée nue à l'écran. C'est un truc personnel, je ne porte aucun jugement, mais si pour certains le rapport au corps est clair et net, pour moi il l'est beaucoup moins", a dévoilé la star avec pudeur. "La nudité totale filmée, c'est trop réaliste. D'un seul coup, on considère le corps de l'autre. Ce n'est plus le corps du personnage, c'est celui de l'actrice", a-t-elle poursuivi.

Fanny Ardant révèle ses complexes

"Je ne m'aime pas. Je n'aime pas mon corps", a ensuite asséné l'actrice dans les colonnes de Gala. Gênée notamment par sa taille (1m74), depuis son adolescence, Fanny Ardant n'a jamais pu passer outre ce détail physique... "Je suis comme empêtrée. Quand j'étais jeune et que j'allais danser, des garçons venaient m'inviter, et quand je me dépliais - j'étais très grande pour ma génération -, ils se disaient :'Oh, quelle barbe!'", s'est-elle souvenue, en ajoutant: "Alors j'aurais aimé être décomplexée, mais je suis restée dans un labyrinthe". Un complexe qui ne l'a pas empêchée de devenir la divine diva que l'on connait aujourd'hui...

Fanny Ardant, une mère de la "vieille école" : confidences sur ses filles

Au cours de l'interview, la comédienne doublement césarisée a fait des confidences sur l'éducation qu'elle a donnée à ses trois fillesLumir, née en 1975 de son mariage avec Dominique Leverd, Joséphine, qu'elle a eue avec François Truffaut en 1983 et Baladine, fruit de son amour avec Fabio Conversi en 1989. 

"Je n'ai jamais été une amie. Je suis peut-être de la vieille école mais la mère doit rester la mère. En revanche, leur chaleur et l'affection démesurée que j'ai pour elles m'ont sans doute protégée. Vous protégez un enfant, mais un enfant vous protège. De façon animalesque", a-t-elle concédé à Gala. Dès la naissance de son aînée, Fanny Ardant a su limiter "tous les excès" qu'elle aurait "pu vivre". "Dès que j'ai eu des enfants, je me suis préoccupée d'eux, je suis devenue plus raisonnable", a conclu la star absolue.