Myriam Abel (Nouvelle Star 3), transformée par la chirurgie et "déçue" par Chimène Badi "hautaine" et Loana qui l'a volée

"Myriam Abel (Nouvelle Star 3), transformée par la chirurgie et "déçue" par Chimène Badi "hautaine" et Loana qui l'a volée"

Myriam Abel a parlé chirurgie esthétique et argent, sur le plateau de L'Instant De Luxe. La chanteuse de 40 ans a également dézingué Chimène Badi et révélé que Loana lui avait piqué une chanson...

Myriam Abel est en colère. Et pour cause, Loana lui aurait piqué sa chanson Comme Je T'aime, en 2001. Sur le plateau de L'Instant De Luxe, la gagnante de Nouvelle Star a raconté comment le morceau avait été donné à Loana: "Son producteur Alain William, c'était mon ancien producteur. Il m'a fait enregistrer cette chanson que j'adorais. J'ai fait un plateau télé avec, j'ai fait de la promo… C'était ma chanson". Mais la chanteuse n'a pas pu entamer de procédure judiciaire ni répliquer d'une quelconque manière: "Ils ont gardé ma voix, ils ont un tout petit peu baissé. Ça a été tellement bien trafiqué que je n'ai pas pu me défendre".
Malgré tout, Myriam Abel n'en veut pas à la starlette de Loft Story qu'elle ne croit pas fautive et avec qui elle n'a jamais eu aucun contact: "Je suis interprète donc le producteur peut la donner à qui il veut la chanson (...) Je pense qu'on lui a proposé mais qu'on ne lui a jamais rien dit". Face au succès qu'a connu la chanson, la gagnante de Nouvelle Star ne cache pas avoir été "un peu dégoûtée".

Myriam Abel balance sur son argent

Sur le plan financier, Myriam Abel gagne bien sa vie depuis longtemps. L'artiste de 40 ans a confié à Jordan De Luxe: "Avant d'arriver dans Nouvelle Star, j'avais déjà un train de vie. Je suis arrivée à Paris à 18 ans, et je gagnais déjà 5.000 euros par mois". Aujourd'hui, avec son mari, le guitariste Roland Baron, ils gagnent environ "20 000 euros par mois". Et de préciser: "On a besoin de beaucoup, aussi".
L'ancienne candidate des Anges de la Téléréalité a également gagné un sacré pactole pour chacune des trois saisons dans lesquelles elle a figuré: "Pour les Anges, c'est entre 15.000 et 30.000 euros par saison. Moi, je partais un mois et demi. J'ai toujours été très consciente qu'il est impossible de faire une carrière en faisant un ou deux mois d'émission. A chaque fois, je suis partie en me disant que l'expérience allait être géniale et que, même si le disque ne sortait pas, le plus important était de se montrer à la télé en train de chanter, enregistrer, passer un casting etc. Ca m'a apporté beaucoup de contrats".

Myriam Abel se confie sur la chirurgie : passion injections

Myriam Abel, décidément particulièrement franche, s'est également confiée sans tabou sur la chirurgie esthétique. Manifestement, les aiguilles n'effraient pas la star qui a eu recours à "des injections pour effacer les cernes" mais aussi pour faire "très légèrement" gonfler "les lèvres". La chanteuse n'hésite pas à le clamer haut et fort: "Les injections à l'acide hyaluronique, c'est ma passion. J'adore".
Quant à son poids, Myriam Abel aimerait perdre quelques kilos, mais ne souhaite pas se priver: "Je ne fais pas de régime parce que j'aime trop manger. Il va falloir trouver un bon compromis. Je suis un peu ronde... Je me cache comme il faut. Je sais me mettre en valeur. Je voudrais perdre 10 kilos parce que je suis petite. J'ai pris du poids à cause de la nourriture de ma mère. J'en faisais 10 de moins à l'époque de la Nouvelle Star".

Myriam Abel dézingue Chimène Badi

Myriam Abel, toujours sans langue de bois, a sévèrement taclé Chimène Badi, qu'elle avait trouvée "froide" et "hautaine": "Je l'avais croisée sur un plateau télé. Je me rappelle, j'enregistrais le Symphonique Show. A l'époque, on pouvait rester une journée entière pour les enregistrements. C'est très long, ce n'est pas du direct. Il y a des répétitions... Et elle a débarqué à la dernière minute, elle a exigé d'enregistrer tout de suite parce qu'elle n'avait pas le temps. Moi, ce que j'ai vu en dehors de la scène, c'est quelqu'un de très froid". 
Et de poursuivre: "J'avais fait un plateau aux arène de Nîmes avec elle, des enfants lui demandaient des autographes, elle disait: 'non, je n'ai pas le temps'. Elle m'a beaucoup déçue parce que j'aimais beaucoup ce qu'elle dégageait à la télé".