Gabriel Attal : Couple, "GPA" et "découverte de l'homosexualité"

Si Gabriel Attal assume avec fierté sa relation avec un autre homme politique, Stéphane Séjourné, tout n'a pas été évident dans sa jeunesse... Le porte-parole du gouvernement à dû abandonner le domicile familial, comme il l'a raconté à Gala.

Gabriel Attal : Couple, "GPA" et "découverte de l'homosexualité"
© Gabriel Attal en 2021 Berzane Nasser/ABACA

Ce n'est plus un secret, Gabriel Attal vit une histoire d'amour depuis quelques années avec Stéphane Séjourné, un député européen LREM. Pacsé avec son partenaire, le porte-parole du gouvernement reste pourtant assez discret sur son couple. "D'abord, parce que je tiens à préserver ma vie privée. Ensuite, nous avons chacun notre parcours et notre engagement politique propre. Je ne veux pas qu'on lui demande des comptes sur ce que je dis et ce que je fais, et réciproquement", a assuré le politique lors d'une interview exclusive au magazine Gala.
Il faut dire que son homosexualité a été révélée malgré lui sur Twitter en 2019 par Juan Blanco, qu'il l'accusait d'avoir bénéficié d'une "promotion canapé"... Si ce fidèle d'Emmanuel Macron est désormais à l'aise avec cette officialisation, son adolescence a été plus compliquée, notamment à cause des conflits avec son père.

Gabriel Attal, "fâché" avec son père

Dans les pages de Gala, le jeune homme de 32 ans a raconté comment il avait quitté le domicile familial très tôt: "J'ai pris mon indépendance financière aussi vite que possible. En 2010, je vivais chez mon père alors que j'étudiais à Sciences Po. Je me suis fâché avec lui. Je suis parti". 
A cette époque, impossible pour l'homme politique de se sentir pleinement lui-même, ce qui a créé de fortes disputes avec son père Yves Attal, avocat et producteur de cinéma. "J'avais ma responsabilité, lui aussi. Je traversais un moment difficile, celui de la découverte de mon homosexualité. Je n'arrivais pas à en parler. Cela a engendré des tensions. J'ai préféré partir", a poursuivi Gabriel Attal.

Gabriel Attal, face à la mort d'Yves Attal

L'ancien député des Hauts-de-Seine n'a pu resté brouillé très longtemps avec son paternel. Réconciliés "au bout d'un an", les deux hommes ont partagé leur goût commun pour la politique. "Mon père était le seul de ma famille passionné par la politique. Il achetait Libération tous les matins, votait PS et me poussait à me lancer", a-t-il déclaré à Gala
Atteint d'un cancer foudroyant, Yves Attal est décédé à 66 ans en 2015. Une lourde perte pour le compagnon de Stéphane Séjourné, qui a accompagné son père jusqu'à sa disparition... "J'avais mon père au téléphone tous les soirs. Je ne me suis jamais remis de son départ, et je pense que je ne m'en remettrai jamais. J'ai gardé son bureau de travail qui me suit partout", a dévoilé le secrétaire d'Etat.

Gabriel Attal, prêt pour la GPA ?

En 2019, Gabriel Attal avait fait part de son avis favorable pour une GPA "éthique", si elle devenait un jour légale en France dans Libération. Le porte-parole a-t-il toujours l'envie de devenir père à son tour aujourd'hui ? 
"La loi Taubira sur l'adoption a été une formidable avancée pour les couples de femmes qui avaient recours à la PMA à l'étranger, en permettant à la conjointe d'adopter un enfant avec la mère biologique. Pour les couples d'hommes, l'adoption reste très compliquéeLa question ne se pose pas pour moi aujourd'hui, du fait de mon activité", a-t-il relaté à Gala, en modérant ses propos.

En attendant de connaître la paternité aux côtés de son conjoint, Gabriel Attal continue de se battre contre les agressions homophobes et antisémites dont il fait parfois l'objet.
Il n'hésite pas à partager sa propre expérience avec les adolescents. "Beaucoup de jeunes, partout en France, font l'expérience de ces difficultés. Quand on m'en parle, je partage mon vécu. J'espère, à mon petit niveau, pouvoir aider à faire progresser les mentalités", a-t-il conclu.