Arty Shanghai

Avec ses musées, galeries et foires d'art contemporain, Shanghai attire passionnés et collectionneurs internationaux, ravis de découvrir de nouveaux talents.

Arty Shanghai
© Sokha Keo

24 millions d'habitants intramuros, 70 millions au total si l'on compte la périphérie. Shanghai est une ville tentaculaire qui s'étend sur plus de 6300 km2. Des routes suspendues traversent le centre dévoilant de part et d'autre une concentration d'immeubles modernes et de centres commerciaux. Pourtant, malgré cette vision ultra futuriste, Shanghai surprend par son calme. Comme si le bitume absorbait les sons. Une tranquillité apparente encore plus présente dans les anciennes concessions où les deux-roues et voitures électriques se croisent. Que vous soyez, ou non, adepte des mégapoles, la cité millénaire réserve de belles surprises. Notre top 8.

© Sokha Keo

1/ Promenade emblématique sur le Bund

Ce célèbre boulevard de 1,6 km borde la rivière Huangpu, dans le quartier de Puxi. Représentant le riche passé colonial, culturel et architectural de la ville, le Bund, qui vient de " rive boueuse " en hindi, constitue un lieu incontournable pour tout visiteur. Dès la fin de la journée, les habitants s'emparent de cet espace piéton et admirent le coucher du soleil sur les buildings situés de l'autre côté de la rive, dont l'emblématique Tour de la perle d'Orient. Quelques péniches à fond plat glissent, lourdement chargées, vers l'Est ou l'Ouest. La nuit tombée, c'est une toute autre ambiance, les néons des édifices et des bateaux de croisières tranchent singulièrement avec les bâtiments d'architecture gothique, de la Renaissance, romane, baroque ou encore néo-classique. A l'aube, jeunes et seniors se retrouvent au pied du monument People's Heroes pour une séance de Tai-Chi collective. 

2/ L'authenticité de l'Ancienne concession française

Ce quartier est mythique. Sous la tutelle française de 1846 à 1946, l'ancienne concession française s'étend au sud-ouest de Shanghai sur une superficie de 2 X 3 km. Petites échoppes et bâtiments art déco se succèdent le long des artères ombragées. Dans les allées, derrière de grandes grilles, se découvrent des villas cossues à colombages dont le prix de vente peut atteindre 20 millions d'euros. L'ancienne concession concentre également de nombreux bâtiments de style art déco, comme cet immeuble avec bow-windows inspiré d'un paquebot, signé de l'architecte hongrois et slovaque Làzlo Hudec. En face, un Li Long abrite des maisons traditionnelles avec linge qui sèche aux fenêtre et couturier dans sa mini boutique à l'entrée. Un mur de casiers destinés aux livraisons – les shanghaiens font désormais leurs courses en ligne – rappelle toute la modernité de la ville. Pour une vue panoramique, il suffit de se rendre au dernier étage du Garden Hôtel dont la salle de bal très réputée dans les années 1930.

© Sokha Keo

3/ Art pointu à Tank West Bund

Le 23 mars, Shanghaï a confirmé, une fois encore, son positionnement dans le monde de l'art contemporain avec l'inauguration de Tank, fondé par le collectionneur Qiao Zhibing. Ce projet d'envergure, installé sur le site de l'ancien aéroport de Longhua, le premier aéroport international de Chine situé au sud de la ville, insiste sur la volonté du gouvernement de devenir une place forte pour les amateurs d'art contemporain et les collectionneurs. Sandra Yin, consultante et spécialiste en art contemporain chinois et guide pour Culture Shock, rappelle combien " Shanghaï devient la capitale de l'art contemporain en Chine derrière Hongkong. Beaucoup d'artistes s'installent ici car la vie est moins chère qu'à Pékin et la pollution, moins élevée ". Sur les cinq silos à pétrole réhabilités, trois (3+4+5 communiquent entre eux) accueillent des expositions temporaires. Under Constructionréunit, jusqu'au 24 août, le travail de 13 artistes chinois. Zhang Peili y présente une installation de 45 transistors vintage diffusant des sons issus de 45 radios locales dans le monde, Zhang Xiaogang, connu pour ses photos de famille, une vidéo, une performance vidéo de He Xiangyu ou encore les toiles de Ding Yi. Autant de noms parfois difficiles à retenir pour les Occidentaux mais qui résonnent déjà à l'international. Dans le silo 3, après avoir gravi une immense rampe circulaire, l'oeuvre de l'argentin Adrian Villar Rojas intitulée " Sometimes you wonder, in an interconnected universe, who is dreaming who ? " apparaît derrière une porte de forme triangulaire. La pièce est monumentale avec au plafond une lumière naturelle diffusée par un puits de jour central. Westbund.com

Tank, nouvel espace dédié à l'art contemporain. © Sokha Keo

4/ Le long Museum

La visite se poursuit par le musée privé Long, le plus grand de Chine, ouvert en 2014. Les grands formats, diptyques et triptyques de l'artiste femme Yu Hong, mêlant figures traditionnelles dans des scènes contemporaines, trouvent idéalement leur place répartis sur les trois étages de cet immense bâtiment de béton brut. A quelques mètres, un parc pour chiens fait face à un autre parc où se retrouvent de vieux chinois s'exerçant des heures durant avec leur cerf-volant. Ici se découvre une petite galerie dédiée au street-art, développée par le collectionneur He Juxing, futur propriétaire du Start Museum réalisé par Jean Nouvel. Thelongmuseum.org

© Sokha Keo

5/ ScoP et les galeries de West Bund

La balade arty se poursuit par ShangArt, une galerie emblématique de West Bund où découvrir l'installation The Mortals de Ouyang Chun qui a collecté un maximum d'objets abandonnés dans des appartements. Encore peu connu du grand public, cette visibilité devrait lui permettre d'être rapidement exposé ailleurs. A une dizaine de mètres, la galerie italienne Aike présente l'exposition de l'artiste chinoise Yuang Yuanyuan, Dalian Mirage, mêlant photos et vidéos. A proximité se dresse le bâtiment blanc du Shanghai Center of Photography (ScoP), fondé par le photographe Liu Heung Shing en 2013, où découvrir les images de photographes aux talents multiples comme le néerlandais Erwin Olaf (jusqu'au 30 mai). Dans cet espace aux murs incurvés sont présentées quatre à six expositions par an d'artistes chinois et internationaux. Et, toutes les 2 à 3 semaines, les amateurs de clichés se retrouvent ici pour des conférences et ateliers. ShangArt. West Bund, Bldg.10, 2555 Longteng Avenue, Xuhui District, Shanghai. Shangartgallery.com ScoP. No. 2555-1 Longteng Avenue, by Fenggu Lu, in front of West Bund Art Center, Xuhui, Shanghai.

© Sokha Keo

6/ Le complexe artistique de Xinqiao à Songjiang

Hu Jieming. © S.K.

Depuis cinq ans, ce vaste espace concentre plus de 60 ateliers d'artistes chinois et étrangers. Se côtoient ici peintres, vidéastes, graffeurs, performers. Ils profitent de la synergie pour créer et exposer, régulièrement, leurs travaux. La new-yorkaise Maya Kramer s'est installée ici il y a dix ans avec son conjoint, également artiste, Shin Jan. Tous deux sont des figures majeures de l'art contemporain à Shanghai. Dans leur atelier, des sculptures en cours de production côtoient des matériaux bruts. Dans une pièce attenante, Maya Kramer entrepose ses dernières créations questionnant la place de l'environnement dans notre quotidien. " Cela ressemble à la nature, cela a l'air magnifique mais c'est artificiel ", glisse l'artiste. A l'étage du dessus, Qian Jiahua présente ses œuvres sur bois et canvas. Elle vit et travaille dans son atelier, avec son mari également formé à l'académie artistique de Huang Zhou. Dans un autre bâtiment, à 5 mn de marche, le performer Hu Jieming, internationalement connu, est un pionnier de la vidéo en Chine. Il utilise ce medium depuis la fin des années 1980 à partir de ses images ou de celles qu'il récupère. Cet enseignant au Shanghai Institut of visual art interroge notamment sur la dualité passé/présent. 

7/ Visite hors du temps à Rong Zhai Prada

Ouverte en 2017 par Miuccia Prada, cette institution culturelle occupe un magnifique manoir de 1918 au cœur de la ville. Dès l'entrée de cette majestueuse bâtisse, restaurée après 6 ans de travaux, le contraste entre les œuvres d'art et les boiseries est saisissant. Sur quatre étages, 32 pièces aux détails charmants se succèdent dans une atmosphère surannée : la teinte d'une peinture murale, un lustre, des vitraux, une cheminée, un autel, un escalier, des mosaïques, un coffre-fort dissimulé dans un dressing. Rongzhai.fondazioneprada.org

© Sokha Keo

8/ Street Art au Moca

Situé dans le parc du peuple, le musée d'art contemporain de Shanghai alterne expos artistiques et rétrospectives consacrées à une marque de luxe. Une programmation parfois déroutante pour le visiteur. Dans un volume intéressant, et bénéficiant de larges baies vitrées, le Moca présente actuellement l'exposition Post-contemporary urban graphic 7019. L'occasion de découvrir en un même lieu le travail de huit graffeurs internationaux influents : L'Atlas (Jules Dedet Granel), Obey (Shepard Fairey, JonOne, Vhils, Zevs, John Matos Crash et Tanc (Tancrède Perrot). Mocashanghai.org

© Sokha Keo

Encadré

Happy birthday Peninsula !

Dix ans déjà ! Le Peninsula Shanghai, situé au cœur de la ville sur le Bund, offre un hébergement exceptionnel. Le vaste hall d'entrée, avec ses colonnes et ses immenses tentures, inspiré du style Art Déco donne le ton. Le mobilier à la fois sobre et élégant se distingue par des teintes douces et raffinées. Les chambres spacieuses et fonctionnelles donnent presque toutes sur le fleuve hangpu. Dès la nuit tombée, l'horizon laisse place à une diversité de surprenants néons rouges, jaunes, bleus, verts. Ce flot de lumières artificielles annonce l'heure de l'apéro, à prendre sur la terrasse et embrasser ainsi l'une des plus belles vues du Bund, en sirotant une coupe de champagne ou un cocktail. Une pause indispensable avant de rejoindre l'un des deux restaurants : Yi Long Court à l'atmosphère cosy (2 étoiles Michelin, cuisine cantonaise) et Sir Elly's, plus contemporain (1 étoile Michelin, cuisine européenne), placés sous la direction du chef Français. A noter : le Peninsula met à disposition des clients un bateau pour naviguer sur le Huangpu. Magique ! (à partir de 120 € par personne par groupe de 10) (à partir de 320 € la nuit en chambre supérieure). Peninsula.com

© Presse

Y aller

L'expertise Maisons du voyage

Créée en 1991, Les Maisons du Voyage ont commencé avec La Maison de la Chine. Spécialiste de la destination avec son équipe dédiée, cette agence propose de nombreux voyages dont certains inédits comme Shanghai Art Week, à l'occasion des foires Art 021 et West Bund Art & Design. 8 jours et 5 nuits à partir de 2 820€, comprenant les vols, hébergement, visites des foires avec un accompagnateur spécialiste.

www.maisonsduvoyage.com– Tél. : 01 40 51 95 00.

https://www.maisonsduvoyage.com/asie/chine/shanghai/voyage-a-deux/shanghai-art-week

China Eastern Airlines assure 4 vols quotidiens entre Paris et Shanghai, dont 2 vols en code-shares avec son allié français Air France. China Eastern airlines offre aussi 3 vols hebdomadaires entre Paris et Kunming. A partir du 19 juin 2019, China Eastern Airlines ouvrira une nouvelle ligne entre Paris et Tsingtao. 

Arty Shanghai
Arty Shanghai

24 millions d'habitants intramuros, 70 millions au total si l'on compte la périphérie. Shanghai est une ville tentaculaire qui s'étend sur plus de 6300 km2. Des routes suspendues traversent le centre dévoilant de part et d'autre une...