Monet botaniste, Hoschedé et son herbier et la végétation normande au Muséum d'Histoire Naturelle de Rouen

On connaît tous Monet le peintre impressionniste mais on ignore qu'il fut aussi un botaniste émérite ! Le Muséum d'Histoire Naturelle de Rouen consacre une exposition à cette facette méconnue de l'artiste durant le festival Normandie impressionniste.

Monet botaniste, Hoschedé et son herbier et la végétation normande au Muséum d'Histoire Naturelle de Rouen
©  Blanche Hoschede , Le Jardin de Monet, @C. Lancien, C. Loisel /Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie

Pivoines, coquelicots, nymphéas... Autant de fleurs qui ont inspiré Claude Monet quand il s’est installé à Giverny en 1888. Le célèbre peintre y restera 43 ans soit la moitié de sa vie ! Il y réalise de célèbres séries comme Les Peupliers et Les Meules qui subliment les végétaux présents dans la campagne environnante.

Passionné par le végétal, Claude Monet le peint mais va aussi l’étudier de près comme le révèle l’exposition L’Herbier Secret de Giverny proposé par le Muséum d’Histoire Naturelle de Rouen.

L’artiste dévore les livres consacré à la botanique et, quand il voyage, demande toujours dans ses lettres des nouvelles de son jardin. Ce n’est pas la photographie qui révèle cette facette méconnue mais les planches d’herbier récoltées à Giverny dans les années 1890 par le beau-fils de Claude Monet, Jean Pierre Hoschedé, parfois présenté comme son fils naturel.

Jean-Pierre Hoschedé, un botaniste éclairé

Claude-Monet-botaniste
Papaver Moneti dans le jardin de Claude Monet © Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie

La vie de Jean-Pierre Hoschedé est relativement méconnue contrairement à celle de sa sœur, la peintre Blanche Hoschédé.

Membre de la société botanique, Jean-Pierre Hoschedé étudie la végétation normande avec l’Abbé Toussaint. Il récolte de nombreuses plantes dans le jardin même de Giverny et publie un spécimen de coquelicot atypique, baptisé du nom scientifique papaver moneti, en hommage à Claude Monet !

En dévoilant ces spécimens uniques d’herbiers et en les confrontant aux œuvres peintes par Claude Monet et Blanche Hoschédé, cette exposition révèle l’intérêt des deux artistes pour la nature et éclaire d’un jour nouveau leurs œuvres.

L’Herbier Secret de Giverny, Monet et Hoschedé en Botanistes, Muséum d’Histoire Naturelle de Rouen, du 11 juillet au 15 novembre 2020