Kering met les femmes photographes à l'honneur aux Rencontres d'Arles

A l'occasion de la 50e édition des Rencontres de la Photographie d'Arles, la Fondation Kering remettra le premier prix Women In Motion pour la photographie à Susan Meiselas. Une récompense qui rendra hommage à l'ensemble de sa carrière.

Kering met les femmes photographes à l'honneur aux Rencontres d'Arles
©  rawpixel

Depuis 2015, la Fondation Kering, présidée par François-Henri Pinault, s'associe au Festival de Cannes pour mettre en lumière les femmes dans le 7e Art. Lors de la 72e édition du Festival de Cannes, c'est l'actrice chinoise Gong Li et la réalisatrice allemande Eva Trobisch, qui ont eu l'honneur de se voir attribuer le prix Women In Motion et Women In Motion Jeunes Talents.  En 2019, à l'occasion des Rencontres d'Arles, la Fondation Kering remettra les tout premiers prix Women In Motion et Women In Motion LAB. Pour ouvrir la 50e édition de ce rendez-vous incontournable des amoureux de l'image, qui se tiendra du 1er juillet au 22 septembre 2019, Kering décernera le prix Women In Motion à la photographe américaine de 70 ans, Susan Meiselas

Susan Meiselas : Premier prix Women In Motion pour la photographie 

Photo-journaliste ayant fait ses armes à Harvard, Susan Meiselas se lance très jeune dans des projets photographiques originaux avant de s'intéresser aux conflits en Amérique latine et en Orient. Boîtes de strip-teases anglaises, guérilleros nicaraguayens, femmes soldats kurdes : son oeuvre, d'abord rejetée par la presse, pique la curiosité des agences de presse (elle rejoint Magnum Photos en 1976) et chaînes de télévision. Reporter dans l'âme et pudique, elle se fait toujours transparente pour mieux faire ressortir son sujet à travers l'objectif. Sa philosophie :  être"là, et en même temps invisible." Susan Meisalas publie de nombreux ouvrages qui compilent ses tirages dont Carnival Strippers (1976), Nicaragua (1981), Kurdistan : In The Shadow of History (1997), Prince Street Girls (2016). Touche-à-tout, Susan Meiselas co-produit aussi deux films. Son oeuvre, teintée par les questions liées aux droits de l'homme et à la place de la femme, est applaudie.

Susan Meiselas à New York en 1978. © Jean Gaumy / Magnum Photos. New York, 1978.

 "L'appareil photo est une excuse pour pouvoir être là où l'on ne devrait pas." - Susan Meiselas  


En 1992, la photographe se voit décerner le prix MacArthur, la bourse Guggenheim en 2015 et le prix de la Fondation Deutsche Börse pour la Photographie en 2019. Le Jeu de Paume, le MOMA de San Francisco et la Fundació Antoni Tàpies à Barcelone lui rendent hommage via une rétrospective, intitulée Médiations, en 2018. Cette exposition présente les travaux de Susan Meisalas, des années 70 à aujourd'hui. Le 2 juillet 2019, l"Américaine sera récompensée du prix Women In Motion, qui s'accompagne d'une donation de 25 000 euros en acquisition d’œuvres signées par la lauréate pour la collection des Rencontres d'Arles. La cérémonie se tiendra au théâtre Antique d'Arles.  

Les Rencontres d'Arles, du 1er juillet au 22 septembre 2019 (pas d'expositions le 25 août) de 10h à 19h30
Semaine d'ouverture du 1er au 7 juillet 2019 / Cérémonie de remise du prix Women In Motion le 2 juillet au théâtre Antique d'Arles

Kering met les femmes photographes à l'honneur aux Rencontres d'Arles
Kering met les femmes photographes à l'honneur aux Rencontres d'Arles

Depuis 2015, la Fondation Kering, présidée par François-Henri Pinault, s'associe au Festival de Cannes pour mettre en lumière les femmes dans le 7e Art. Lors de la 72e édition du Festival de Cannes , c'est l'actrice chinoise Gong Li et la...