Sting, sur RTL : "Je ne recherche pas la jeunesse éternelle"

Sting n'en finit pas de nous surprendre : à 67 ans, le chanteur présente son nouvel opus "My Song", dans lequel il modernise ses plus grands titres. Un projet édifiant sur lequel la rock-star britannique s'est confiée dans le Grand Studio de RTL. Nous avons eu la chance d'assister à l'enregistrement de l'émission... et à un concert live ! Retour sur une soirée mémorable.

Sting, sur RTL : "Je ne recherche pas la jeunesse éternelle"
© Fred Bukajlo

À 67 ans, Sting continue de se réinventer. Dans son nouvel album My Song, dans les bacs le 24 mai, le chanteur propose une version revisitée de ses plus grands titres de Every Breath You Take à Message In A Bottle en passant par Rehumanize Yourself. Nous avons eu la chance d'assister à l'enregistrement de l'émission du Grand Studio de RTL, diffusée samedi 25 mai à 14h30, où l'artiste a interprété en live quelques uns de ses grands succès et s'est livré face à un public hypnotisé par son charisme.
Les lumières s'éteignent. Sting entre en scène sous un tonnerre d'applaudissements, accompagné de "ses musiciens parisiens", comme il aime les appeler, qui jouent avec lui uniquement lorsque l'artiste est en France. Après l'euphorie, vient le calme. Les cris admiratifs du public se muent en un silence religieux pour écouter le chanteur qui entonne les premières notes de son cultissime Every Breath You Take. "Lorsque je chante cette chanson, j'aime imaginer que je suis le 'bad guy' (mauvais garçon, NDLR)", confie-t-il avec humour.
Sting propose ensuite une version acoustique de son génial Message In A Bottle. Les poils se dressent, les sourires s'esquissent machinalement sur les lèvres, les yeux restent écarquillés : nous voilà hypnotisés ! Et la foule de répeter en cœur "Sending out an SOS", tout en tapant des mains énergiquement.

Sting ou l'art de faire l'amour à une chanson

Après avoir interprété If You Love Somebody, Set Them Free, Sting achève de nous envoûter avec Desert Rose, un morceau dont certaines paroles ont été écrites en arabe par le chanteur franco-algérien Cheb Mami. Les douces percussions, les vibrantes guitares et les voix harmonieuses des choristes se marient à merveille avec la voix de Sting.
Après une performance live mémorable, le chanteur prend place au côté d'Eric Jean-Jean, animateur du Grand Studio de RTL, pour se livrer davantage sur son nouvel album. "Quand on écrit une chanson, c'est un peu comme un premier rendez-vous : c'est très excitant, mais l'on ne connaît rien de la personne. C'est comme si j'étais marié avec mes chansons depuis longtemps : les années passent, on continue à leur faire l'amour et c'est mieux, mais maintenant, j'ai une voix différente. Les techniques d'enregistrement sont différentes", explique-t-il. C'est donc pour les rendre plus "contemporains" et leur donner une nouvelle vie que le chanteur a décidé de réenregistrer ses anciens tubes. Le chanteur, qui, avant de se consacrer à une carrière musicale, était professeur d'écoles dans des classes d'enfants de mineurs, sait que pour faire passer un message, il faut le moderniser. 

Sting : la jeunesse dans l'âme

Soudainement, le musicien taquin commence à triturer un tuyau posé sur sa chaise et essaye de souffler dedans… sous le regard amusé d'Eric Jean-Jean. Peut-être l'artiste vient-il d'inventer un nouvel instrument. Avec un tel génie musical, on ne serait même pas étonné… Tout en écoutant les questions de l'animateur, la star internationale continue de s'amuser avec ce simple objet, tel un bambin intrigué par un nouveau jouet. Un comportement enfantin qui témoigne d'une peur de vieillir ? Que nenni ! "Je ne recherche pas la jeunesse éternelle, j'aime avoir 67 ans, c'est un âge qui me plaît, mais en tant que musicien j'ai toujours 14 ans, car j'apprends toujours", assène-t-il. Pendant l'entretien, le facétieux Sting se plaît à balancer des "catastrophe" ou "bordel" avec un accent à couper le couteau et entonne même le début de La Marseillaise. Le rockeur serait-il un Frenchie dans l'âme ? Il faut dire que l'épouse du chanteur, Trudie Styler, parle bien le français puisque celle-ci a déjà vécu une histoire d'amour avec l'un de nos compatriotes. Et Sting de lâcher : "C'était il y a longtemps… enfin j'espère !". Surtout, le chanteur a vécu en France en 1999. C'est à ce moment qu'il a écrit Desert Rose, comme un antidote à la peur du nouveau millénaire. "C'est l'amour qui va nous sauver. Voilà le message que je tente de transmettre dans mes chansons. C'est un concept assez simple, mais j'y crois." Un message d'espoir que nous recevons volontiers, surtout s'il vient de Sting.

Retrouvez les confidences de Sting et des performances live :

  • Sur RTL2, vendredi 24 mai, de 6h à 9h, dans l'émission Le Double Expresso, présentée par Justine Salmon et Gregory Ascher
  • Sur RTL 2, vendredi 24 mai, dans Le Drive, de 16h à 19, animée par Eric Jean-Jean et Mathilde Courjeau
  • Sur RTL, samedi 25 mai, dans Le Grand Studio, de 14h30 à 16h, animée par Eric Jean-Jean

Sting, sur RTL : "Je ne recherche pas la jeunesse éternelle"
Sting, sur RTL : "Je ne recherche pas la jeunesse éternelle"

À 67 ans, Sting continue de se réinventer. Dans son nouvel album My Song , dans les bacs le 24 mai, le chanteur propose une version revisitée de ses plus grands titres de Every Breath You Take à Message In A Bottle en passant par Rehumanize...