BONNE MERE : notre coup de cœur ciné de la semaine du 21 juillet

"BONNE MERE : notre coup de cœur ciné de la semaine du 21 juillet"

En salles ce 21 juillet et sélectionné au Certain Regard lors du dernier Festival de Cannes, "Bonne Mère" est le deuxième long-métrage de l'actrice Hafsia Herzi. Elle y dresse le portrait vibrant d'une mère-courage prête à déplacer des montagnes pour ses enfants.

Deux ans après son remarquable premier long-métrage, Tu Mérites un Amour, Hafsia Herzi transforme avec Bonne Mère tous les espoirs qu'on avait placés en elle. Dans ce second film, elle n'a tourné qu'avec des acteurs amateurs, au cœur de sa cité d'origine de Marseille, afin de proposer un portrait de femme saisissant. Celui de Nora, campée par l'admirable Halima Benhamed, une mère qui élève seule ses trois enfants en se tuant à la tâche dans un métier peu rémunérateur : femme de ménage pour une compagnie aérienne.
Dès la première image, Herzi imprime sur la pellicule une dimension sociale et réaliste qui évoque le cinéma des frères Dardenne (notamment dans la manière de retranscrire les petits gestes du quotidien) et celui de Ken Loach. Une filiation est toute évidente du côté de celui qui l'a révélée dans La Graine et le Mulet : Abdellatif Kechiche. Avec lui, elle partage ce sens inouï de la direction d'acteurs. Mais ce qui est émouvant, c'est qu'elle réussit à s'affranchir de ces maîtres pour insuffler à son labeur son souffle, son regard et sa salutaire sensibilité. Comme une invitation à ouvrir les yeux. Une éclatante réussite !