Marche ou crève : 7 bonnes raisons de se laisser bouleverser

Dans "Marche ou crève", en salles le 5 décembre, Elisa, adolescente téméraire campée par Diane Rouxel, tente de s'occuper de sa sœur, handicapée mentale, brillamment interprétée par Jeanne Cohendy. Un long-métrage de Margaux Bonhomme, poignant et bouleversant. On vous explique pourquoi il faut absolument voir ce film.

Marche ou crève : 7 bonnes raisons de se laisser bouleverser
© Nour Films

Marche ou crève, de Margaux Bonhomme, en salles le 5 décembre, met en lumière la bravoure d'Ely. Après le départ de sa mère du domicile familial, la jeune adolescente tente à tout prix d'aider son père à s'occuper de Manon, sa sœur, handicapée mentale. Malgré la difficulté de la tâche, rien ne peut briser les liens familiaux lorsqu'ils sont aussi forts. Un film poignant qui délivre un message d'espoir et de force.

Voilà pourquoi vous devez voir ce film :

  • Pour la performance époustouflante de Jeanne Cohendy, qui relève le pari difficile d'interpréter le rôle de Manon, handicapée mentale, avec justesse.
  • Pour se rendre compte de la difficulté du quotidien d'une famille dont l'un des membres est handicapé.
  • Parce qu'à travers le thème du handicap, le film aborde avec justesse les liens (parfois compliqués) de la famille, la solitude, la charge mentale, l'entraide, la résilience.
  • Pour soutenir Margaux Bonhomme, qui signe son premier film (et réussi) en tant que réalisatrice.
  • Pour l'alchimie palpable entre Jeanne Cohendy, qui campe Manon, et Diane Rouxel, qui interprète le rôle d'Elisa.
  • Parce que Cédric Kahn est bouleversant en père prêt à tout sacrifier pour sa fille.
  • Parce que malgré la difficulté de certaines scènes, le long-métrage est émaillé de moments touchants et lumineux.

Voir aussi :