Excès de vitesse, Appels, Sommeil, Insultes... : les Français, fous du volant ?

Le bilan vient de tomber. Vinci Autoroute a annoncé que 91% des Français ne respectaient pas les limitations de vitesses. Pire, les automobilistes téléphonent, se montrent particulièrement agressifs et inattentifs. Serions-nous les champions de l'impulsivité au volant?

Excès de vitesse, Appels, Sommeil, Insultes... : les Français, fous du volant ?
© Vichien Petchmai

Selon une enquête Vinci Autoroute, 91% des Français ne respectent pas les limitations de vitesse. Même si le taux de mortalité routière a baissé au mois de mai 2020, passant de 243 à 205 décès, cette année, les Français restent agressifs dans leur voiture, d'après l'étude. Ce sont particulièrement les Parisiens qui sont pointés du doigt pour leur conduite à risque. Ce cliché de longue date n'est donc pas tout à fait faux, si l'on en croit les récents chiffres.
Interrogés par Ipsos avant le confinement, les automobilistes d’Île-de-France seraient ainsi 57% à téléphoner en conduisant avec un système Bluetooth, 52% à paramétrer leur GPS au volant ou encore 36% à envoyer ou lire un message sur la route.
La voiture serait-elle une bulle, qui isole le conducteur de la réalité de l’extérieur ? Cette question mérite réflexion lorsque l'on observe les chiffres. 73% des sondés franciliens affirment ne pas respecter volontairement les distances de sécurité, 67% disent klaxonner facilement et 81% (+12 par rapport à 2016) admettent lancer des insultes au volant.

Cependant, les autres automobilistes originaires de diverses régions françaises, ne sont pas en reste, Vinci Autoroute explique que 72% des Français ne respectent pas les distances de sécurité et que 57% d'entre eux oublient de mettre leur clignotant pour doubler une autre voiture.

Une bonne nouvelle toutefois : malgré ces chiffres alarmants, ces indicateurs ne sont pas forcément à la hausse par rapport à 2019. 

Les automobilistes Français, mauvais élèves sur la route et peu attentifs

27% des personnes interrogées admettent qu'il leur arrive de détourner le regard de la route pour regarder leur téléphone portable ou encore changer de radio.

La fondation Vinci Autoroute alerte également sur un autre danger routier, souvent sous-estimé par les usagers, la somnolence et l'inattention. Plus d'un tiers des Français a déjà eu l'impression de s'être assoupi durant quelques secondes au volant et 16% ont déjà eu, ou failli avoir, un accident à cause d'un endormissement au volant. 

À travers son bilan annuel, la fondation Vinci Autoroute souhaite sensibiliser les conducteurs aux dangers de la route, à quelques jours du premier week-end de départs en grandes vacances.