Pourquoi la pivoine est-elle si chère cette année ?

Si vous êtes fan de pivoine, vous l'aurez sûrement remarqué : cette année, son prix a flambé chez les fleuristes dans plusieurs régions. Hausse de la demande, mauvaise météo et concurrence de la grande distribution : cette année la fleur star de la Fête des Mères est au coeur de toutes les convoitises.

Pourquoi la pivoine est-elle si chère cette année ?
© Konstantin Malkov - 123RF

"C'est bon, j'ai finalement pu commander des pivoines !". Laure, responsable de la boutique Mimosa à Bordeaux est soulagée : elle craignait d'être privée de cette précieuse fleur pour la Fête des Mères, l'une des dates les plus importantes pour cette profession. "Ça a été les montagnes russes émotionnelles : d'abord notre fournisseur nous a dit qu'on en aurait pas, puis il nous a dit qu'il y en aurait en quantités limitées..." Même constat pour Camille, fleuriste en région parisienne. Elle a dû faire preuve de patience pour obtenir le fameux Graal : "Normalement, je les précommande en grosses quantités en ligne à mon fournisseur sans aucune difficulté. Hier, je me suis connectée à 15h pile, l'heure de la fermeture du marché aux fleurs en Hollande. Elles sont apparues par petites quantités, par dix ou vingt bottes, toutes les heures. Je suis restée en ligne jusqu'à minuit passé, pour en commander suffisamment, à mesure qu'elles apparaissaient."

Une fleur à la mode, victime de la météo capricieuse 

Cette semaine, les fleuristes français risquent de faire face aux mêmes difficultés d'approvisionnement. La cause? La pivoine se fait rare. Cette fleur frileuse a souffert du froid des dernières semaines. "On constate une hausse sur le prix de la pivoine car la météo capricieuse a retardé la floraison. Habituellement, fin mai, on est en pleine période de production, cette année il y a eu un décalage." constate Florent Moreau, président de la Fédération Française des Artisans Fleuristes. Résultat : difficile pour les horticulteurs de s'adapter à la demande, toujours plus importante. "Depuis le premier déconfinement, les Français veulent fleurir leur intérieur et offrir des fleurs à leurs proches. C'est un produit à la mode, très demandé par les consommateurs. La saison de la pivoine est courte, quand elle arrive, on en a envie tout de suite !" poursuit-il. La pivoine, grande star d'Instagram est une fleur de printemps délicate, qui ne peut pas supporter de longs trajets, contrairement à la rose, cultivée en toute saison en Afrique et importée même au cœur de l'hiver - une aberration écologique.

La concurrence de la grande distribution 

"Les fleuristes auront des pivoines pour la Fête des Mères, c'est une quasi-certitude" assure Florent Moreau. Mais à quel prix ? Face à la crise exceptionnelle cette année, les producteurs ont augmenté leur prix. En région parisienne, Camille a dû s'adapter aux tarifs en hausse de ses fournisseurs et vendra la tige de pivoine 'Sarah Bernhardt' à 7 euros, un prix plus élevé que l'an dernier. Si certaines régions semblent avoir échappé à cette hausse - comme celles proches du Var, où se trouvent de nombreux producteurs de pivoines françaises - il faudra s'attendre à des prix similaires un peu partout en France. Pour Camille, il existe une autre cause à la crise de cette année : le "rouleau compresseur" de la grande distribution. En effet, cette année, certains hypermarchés proposent des pivoines à 5 euros... les 5 tiges. Du jamais vu. "Ils ont profité des confinements et de la fermeture des boutiques pour négocier directement des stocks avec les producteurs." En mars 2020, des millions de fleurs ont dû être jetées par les horticulteurs français, quand les fleuristes ont précipitamment fermé boutique lors de l'annonce du premier confinement. Certains ont-ils négocié de vendre directement aux supermarchés cette année ? Une chose est sûre, les prix sont plus bas que jamais, et la grande distribution n'a elle, "pas de problèmes d'approvisionnement" confie une fleuriste qui travaille à temps partiel dans un hypermarché. Le président de la Fédération Française des Artisans Fleuristes ne souhaite pas commenter mais précise : "Tout a un prix. Un prix bas n'est jamais le juste prix, pour personne, ni pour le consommateur, ni pour le producteur. Quand on achète une fleur directement chez le fleuriste, même si la pivoine est plus chère, on sait comment elle est cultivée et on sait aussi que le producteur est justement rémunéré, c'est au consommateur de prendre ses responsabilités. " 

Alors cette année, si vous voulez faire plaisir à votre maman, n'hésitez pas à privilégier l'achat directement en boutique et si votre fleuriste n'a plus de pivoines, ne lui en tenez pas rigueur : il existe de nombreuses autres fleurs de saison comme la giroflée, la scabieuse ou la rose. Florent Moreau recommande de choisir des bouquets aux fleurs mélangées : "plus un bouquet est varié, plus il est riche et transmet des émotions, et surtout, moins il est sujet à problématique!"