Sommeil : attention, "snoozer" est mauvais

Selon une étude, les Français passent plus de quatre mois de leur vie à repousser leur réveil. Utiliser la fonction "snooze" du téléphone n'est pourtant pas la meilleure solution pour démarrer la journée.

Sommeil : attention, "snoozer" est mauvais
© milanmarkovic78 - Fotolia.com

Vous vous sentez fatigués ? "Allez, encore 5 petites minutes". Vous n'êtes pas les seuls à penser ça chaque matin. Selon une étude réalisée par Opinion Matters pour Withings, 64% des Français repoussent l'heure du lever en utilisant la fonction "snooze" de leur réveil, avec l'idée de grappiller quelques précieuses minutes de sommeil. En appuyant sur ce bouton et en cumulant les petits retards, nous passerions près de quatre mois de notre vie à tenter de dormir quelques minutes de plus.
Pourtant, cela ne sert à rien puisque nous restons dans un état de somnolence qui n'est pas réparateur. Pire, cela provoque une sensation de stress qui peut durer toute la journée. "Vous vous levez quand vous n'avez plus le choix, ce qui est hyper-stressant", explique au Parisien Sylvie Royant-Parola, médecin psychiatre spécialiste du sommeil. Un conseil : au lieu de retarder l'inévitable, mettez l'alarme vingt minutes plus tard ! 

rã©veilâ© milanmarkovic78 fotolia
Les Français passent quatre mois de leur vie à repousser leur réveil. © milanmarkovic78 - Fotolia.com