Anna-Chloé, 11 ans, victime d'une agression raciste ? Une version des faits "réfutée"

Le visage tuméfié d'Anna-Chloé, 11 ans, a choqué la Toile. La fillette aurait été victime d'une agression raciste à son collège de Chambéry, selon sa mère. Mais le procureur de la République "réfute fermement" ses propos...

Anna-Chloé, 11 ans, victime d'une agression raciste ? Une version des faits "réfutée"
© Capture d'écran - BFMTV- Madeleine Lunet tient la photo de sa fille Anna-Chloé

Les photos de son visage tuméfié ont choqué la Toile. Anna-Chloé, une fillette de onze ans, aurait été violemment agressée dans son école, le Collège privé catholique le Rocher à Chambéry, le 15 décembre. Si l'établissement scolaire affirme que la pré-adolescente serait "tombée" et se serait "blessée sur le visage", sa mère assure qu'il s'agissait tout bonnement d'une agression raciste. "Depuis la rentrée elle subit des violences verbales racistes et même physiques (...) J'avais demandé à rencontrer les responsables d'établissements à plusieurs reprises et ils ne m'ont reçue que le jour où elle s'était défendue en rendant un coup qu'une camarade lui avait donné en la traitant de sale nègre", a expliqué la mère de la fillette sur les réseaux sociaux.

Anna-Chloé, agressée ou victime d'une chute ?

Mais Pierre-Yves Michau, procureur de la République de Chambéry, a "réfuté fermement" la version de la mère d'Anna-Chloé, lors d'une conférence de presse le 20 décembre. "Selon plusieurs témoignages, elle était seule au moment des faits. D'après l'enquête, l'élève était en retard alors que la cloche avait sonné la fin de la récréation. Elle a chuté sur un banc puis au sol", a-t-il d'abord déclaré. Environ "200 personnes étaient présentes au moment des faits et aucune n'a évoqué une éventuelle bagarre", a-t-il ajouté, précisant qu'Anna-Chloé avait été "immédiatement prise en charge par les secours".

Malgré ces dernières déclarations, la mère de la victime supposée, Madeleine Lunet, maintient sa version des faits et a porté plainte contre X. "J'ai confiance en la justice française et aux valeurs de la France", a-t-elle déclaré à France 3 Alpes. Elle a également ouvert une cagnotte Leetchi afin de tenter de recueillir 30 000 euros pour "payer les honoraires et dépenses non prises en charge". A l'heure actuelle, près de 15 000 euros ont été récoltés. 

Blanquer demande une enquête, Hanouna dénonce

"Je veux que chacun prenne sa part de responsabilités, que l'établissement d'Anna-Chloé dénonce", s'est-elle exclamée auprès de BFMTV. Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, a, lui, demandé l'ouverture d'une enquête à la rectrice de Grenoble, avait-il déclaré sur le plateau de la chaîne d'information. Quant au directeur de cabinet de la rectrice d'académie, Samuel Vitel, il s'est dit "inquiet, autant pour la jeune fille que pour l'équipe éducative". L'adresse personnelle du directeur du collège aurait été divulguée et il recevrait des menaces de mort depuis l'éclatement de l'affaire. Il a donc été placé sous protection policière selon son avocat, Me Pierre Perez.

L'affaire a choqué moult personnalités, dont Cyril Hanouna, qui a posté un message percutant sur Twitter: "Ce qui est arrivé à Anna-Chloé est juste inadmissible. Dès la rentrée on va faire le maximum pour tenter de faire bouger les choses, on ne la lâchera pas elle et sa famille".