Vol avec violence : le rugbyman Christophe Dominici, incontrôlable dans un magasin

Selon "Le Canard Enchaîné", l'ancien rugbyman Christophe Dominici aurait perdu le contrôle dans une boutique de chapeaux à Sanary-sur-Mer, dimanche 5 juillet. Pris de colère, il aurait saccagé le magasin avant de violenter la vendeuse...

Vol avec violence : le rugbyman Christophe Dominici, incontrôlable dans un magasin
© DOIGNON PHILIPPE

Christophe Dominici a-t-il pété les plombs pour un Panama ? Selon Le Canard Enchaîné, l'ancien rugbyman aurait violemment dérapé dans la boutique de couvre-chefs Caprices située à Sanary-Sur-Mer, dans le Var, le 5 juillet dernier.
En jean et torse nu, le sportif de 48 ans aurait demandé "le chapeau le plus cher" de la boutique à la vendeuse, qui serait revenue avec un Panama (couvre-chef en fibres végétales tissé à la main).
Mais la petite session shopping et chapeau de paille ne se serait pas vraiment déroulée comme prévu... Faute d'avoir un moyen de paiement sur lui, Christophe Dominici aurait demandé à revenir payer la facture plus tard, ce à quoi la commerçante lui a opposé un refus catégorique. L'ancien ailier du XV de France aurait alors totalement perdu le contrôle...

Christophe Dominici violent : la vendeuse aurait porté plainte

En furie, Christophe Dominici aurait renversé les étagères et saccagé une bonne partie du magasin. Dans sa colère, il aurait également bousculé avec brutalité la vendeuse avant de sortir de la boutique, canotier en main.
Poursuivi par deux autres commerçantes, Christophe Dominici aurait finalement abandonné l'article dérobé, avant de s'enfuir. La vendeuse aurait déposé plainte pour violences et vol et se serait vue prescrire cinq jours d'incapacité totale de travail (ITT) par son médecin, révèle Le Canard enchaîné. 

Ces dernières semaines ont définitivement été mouvementées pour l'ex-joueur du Stade français. En plus de cette plainte potentielle, Christophe Dominici a vu les négociations pour le rachat du club de rugby de Béziers tomber à l'eau le 13 juillet dernier. D'après Purepeople, il était le principal intermédiaire de grands investisseurs émiratis...