Céline Dion témoigne son "affection et admiration" à la communauté LGBT+

Confinée à Las Vegas depuis plusieurs mois, Céline Dion est sortie de son silence ce samedi 27 juin, en publiant un message d'amour à la communauté LGBT+ à l'occasion de la "Pride Month".

Céline Dion témoigne son "affection et admiration" à la communauté LGBT+
© Wong Roger/INSTARImages/ABACA

Comme chaque année, le mois de juin est aux couleurs arc-en-ciel ! Si en raison de la pandémie du Covid-19, les LGBT+ du monde entier se retrouvent privés de marches des fiertés en ce "Pride Month", sur les réseaux sociaux, les messages de soutien affluent. La chanteuse Céline Dion, recluse depuis des semaines dans sa résidence de Las Vegas, n'a pas hésité à envoyer une lettre d'amour et de tolérance à ses fans de cette communauté.
"Alors que nous célébrons la Fierté, je tenais à partager ma très grande affection et ma profonde admiration pour les membres de la communauté LGBTQIA", a-t-elle écrit sur Instagram samedi 27 juin. "Nous célébrons votre force, vos cœurs magnifiques, votre amour de la vie ainsi que votre courage même dans les moments les plus difficiles. Traitez les gens avec amour et gentillesse, aujourd'hui et à tous les jours. Bonne fierté à tous ! Céline xx", a-t-elle poursuivi. 

Pour l'occasion, l’interprète de My Heart Will Go On a concocté une playlist spéciale pour célébrer ce mois en musique. Au programme ? Des icônes comme Madonna, Whitney Houston, Lady Gaga mais aussi Queen, Mylène Farmer ou encore Stromae. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

#Pride #Pridemonth #Fierté #fierté2020

Une publication partagée par Céline Dion (@celinedion) le

Céline Dion : "Soyez forts, soyez fiers" 

Et ce n'est pas la première fois que Céline Dion apporte son soutien à la communauté LGBT+. En août 2016, à l'occasion de la 10e édition du "Fierté Montréal", la star de 52 ans avait lancé aux festivaliers, un drapeau arc-en-ciel en main : "Soyez forts, soyez fiers, soyez unis et surtout célébrez et amusez-vous ! Soyez prudents ! Bonne Fierté Montréal, on vous aime"

Interrogée sur sa réaction si elle apprenait que son fils René-Charles (19 ans) était gay, elle déclarait : "Je veux qu'il réussisse en tant qu'être humain. Je veux que mon fils soit capable de me parler. Je suis avec lui, j'ai voulu ce fils. S'il est homosexuel, il n'en sera pas moins mon fils ou moins heureux pour autant".