SDF, abstinente, prostituée... liberté et provocations de Marie Laforêt

Héroïne fatale d'une quarantaine de films, chanteuse aux 35 millions de disques vendus, icône sixties et grande amoureuse mariée 5 fois, Marie Laforêt était une grande actrice, mais elle détestait le star-system. En marge du showbiz, elle a cultivé esprit d'analyse, goût pour la dérision et déclarations chocs !

SDF, abstinente, prostituée... liberté et provocations de Marie Laforêt
© MAESTRACCI/TF1/SIPA

Beauté portée à l'écran dans les années 60-70, chanteuse et actrice, Marie Laforêt nous a quittés le 2 novembre dernier à l'âge de 80 ans. C'est en France, dans le 1er arrondissement de Paris, qu'auront lieu les obsèques de Maïtena Douménach (son vrai nom) en l'église Saint-Eustache. La cérémonie, qui se tiendra dans la plus stricte intimité, comme le souhaite la famille de la défunte, aura lieu jeudi 7 novembre à 14h30. 
Concernant l'épitaphe qui ornera sa pierre tombale, Marie Laforêt avait déjà une idée bien précise de ce qu'elle voulait. En 2005, elle avait dit son penchant pour une phrase tout à fait singulière datant de la Rome antique au magasine Gala : "Chasser, rire, pêcher et s'amuser aux bains". Marie Laforêt a expliqué son choix par ces mots : "Il s'agit de l'inscription d'un légionnaire à la mort d'Agrippa, en 12 avant J-C (...) Sur une pierre tombale, je trouve ça très bien. Parce que ça, c'est la vie." 

Quant Marie Laforêt évoquait sa vie sexuelle 

Les fans de l'artiste ne pourront qu'affirmer qu'elle résume bien la personnalité et la vie de Marie Laforêt, connue pour son franc parler, son humour et sa soif de liberté. Malheureuse en amour, la fille aux yeux d'or confiait à Paris Match en 1988 : "J'ai été mariée quatre fois. Ce furent quatre enterrements, les miens, bien sûr…".
Loin de se morfondre dans le chagrin, Marie Laforêt a su se passer d'amant. Sans filtre, elle évoquait en ces termes sa sexualité en 2005, dans les colonnes de Gala. "J'aime la solitude. Faire ce dont on a envie, c'est moi pour le comble du bonheur. Les caresses et le reste, je m'en fous. Je ne fais plus l'amour depuis dix ans !"
Belle et talentueuse, Marie Laforêt a souffert d'une rumeur selon laquelle elle était prostituée pour le compte de Madame Claude, célèbre maquerelle. Toujours dans les pages du Paris Match de 1988, elle affirmait : "Je suis au courant de cette rumeur, mais c'est tout à fait faux, évidemment.
En fait, ce qui me vexe le plus dans cette histoire, c'est qu'on ait pu croire que j'aie voulu la cacher. Si c'était vrai, je l'aurais dit".
Avant d'ajouter. "Avec ces quatre mariages, j'ai dû projeter une image de mangeuse d'hommes, Mais, contrairement à ce qu'on peut imaginer, je n'ai pas eu beaucoup de rapports avec les hommes. Une fois que je m'attache à l'un d'eux, je reste, je ne bouge plus. Je suis sa chose, je suis totalement esclave". 

Marie Laforêt : la célébrité, son amie SDF et ses petits-enfants "trop bourgeois"

Si elle connaît la gloire très jeune grâce à son regard azur, l'artiste a connu un événement sordide dans son enfance : elle a été violée par un voisin qui profitait de l'absence de sa mère pour se faufiler chez elle, lorsqu'elle n'avait que 3 ans !
Il faudra des années à Marie Laforêt avant de recouvrer la mémoire. Lorsqu'elle l'annonce à sa mère, l'interprète de Viens, Viens tombe des nues. "J'en ai parlé à ma mère en lui donnant le nom du monsieur en question. Elle m'a fait une réponse étrange. Elle m'a dit: 'Comment ? C'était le père qui te faisait ça ! À un moment, j'ai pensé que c'était peut-être le fils !' Comme si c'était une excuse. Le fils de ce monsieur avait 5 ans. Et ma mère avait interprété mes plaies comme la conséquence d'un jeu cruel entre enfants...", déclarait-elle à Gala, indiquant que sa mère n'avait jamais remis en cause sa parole.  

Solitaire éprise de liberté, anti-star-system et peu intéressée par l'argent, Marie Laforêt comparait la célébrité à "un bouquet de glaïeuls oranges dans du cellophane qui baigne dans un bidet d'hôtel", d'après Bertrand Dicale, journaliste spécialiste de la chanson française. L'artiste avait, par choix, passé "deux hivers dans la rue avec Hélène, une copine SDF. C'était une femme exceptionnelle!" confiait-elle. 

Mère de Lisa Azuelos, Jean-Mehdi-Abraham Azuelos et Eve-Marie Déborah Kahn-Sriber, grand-mère à sept reprises, Marie Laforêt n'a jamais été proches de ses petits-enfants. "Ils sont trop petits-bourgeois pour moi. Je ne cuisine pas et je déteste les bisous dans le cou", affirmait la chanteuse en 2005... avec le goût de la provocation.

SDF, abstinente, prostituée... liberté et provocations de Marie Laforêt
SDF, abstinente, prostituée... liberté et provocations de Marie Laforêt

Beauté portée à l'écran dans les années 60-70, chanteuse et actrice, Marie Laforêt nous a quittés le 2 novembre dernier à l'âge de 80 ans . C'est en France, dans le 1er arrondissement de Paris, qu'auront lieu les obsèques de Maïtena...