Natascha Kampush, otage libérée mais anéantie

Natascha Kampush © DDP Images/ABACA
Captivité mentale. Treize ans après s'être libérée des griffes de son ravisseur Wolfgang Priklopil, Natascha Kampusch, qui avait été enfermée dans une cave pendant huit ans, est toujours confrontée à la haine. "Certains disent que ma captivité n'a pas pu être si mauvaise. Il existe aussi des groupes Facebook qui publient des blagues sur moi au sous-sol. Ça me fait mal (…) Les gens agissent comme si cela avait été un coup de chance pour moi d'avoir été enfermée", a confié la jeune femme de 31 ans à Bünte.