Camille Gottlieb, Pauline et Louis Ducruet : secrets des enfants de Stéphanie de Monaco

Stéphanie de Monaco s'apprête à marier son fils aîné Louis Ducruet, impatient de convoler avec sa belle Marie Chevallier. À l'occasion des noces le 27 juillet, auxquelles sont évidemment conviées les sœurs du marié Pauline Ducruet et Camille Gottlieb, découvrez les parcours atypiques des enfants de la princesse de Monaco, qui ont grandi soudés et à l'abri des regards.

Camille Gottlieb, Pauline et Louis Ducruet : secrets des enfants de Stéphanie de Monaco
© LIONEL URMAN/SIPA

Petit à petit, l'oiseau fait son nid... Louis Ducruet, fils aîné de Stéphanie de Monaco, est le premier des enfants de la princesse à sauter le pas. Le 27 juillet, il dira "oui" à sa compagne depuis six ans, Marie Chevallier, à la cathédrale de Monaco, devant les regards attendris (on n'en doute pas) de ses cadettes Pauline et Camille. Nés de deux unions différentes, les enfants de Stéphanie de Monaco, qui se surnomment "les trois mousquetaires", restent  unis en toute circonstance. "Avec Pauline, nous n'avons pas besoin de nous téléphoner ou de nous envoyer des messages pour savoir que tout va bien. Louis, lui, est très protecteur –de nous trois, c'est lui le plus sérieux, le plus sage. Ma soeur, elle, est plus rock, plus rebelle peut-être", résume la benjamine Camille Gottlieb dans Point de Vue.
Ils ont grandi à l'abri des caméras et se sont construits loin des regards curieux du public. Leur mère en a voulu ainsi. Surmédiatisée dans son enfance, la fille de Grace Kelly et du prince Rainier ne souhaitait pas reproduire les erreurs du passé avec les siens. Désormais adultes, les trois mousquetaires sont nourris par leurs passions, leurs espoirs, leurs ambitions. L'avenir leur tend les bras. Portraits de ces membres d'un clan pas comme les autres.

© CardinalPoolMonaco/SIPA

Louis Ducruet, l'amoureux discret

C'est le 16 novembre 1992 que le Louis pointe son nez au Centre hospi­ta­lier Prin­cesse Grace de Monaco. Pour la naissance du premier enfant de Stéphanie de Monaco, le peuple monégasque est en ébullition. Certains affichent leur joie et leur curiosité, tandis que d'autres sont offusqués : le bébé est né hors-mariage d'un père roturier, Daniel Ducruet, garde du corps de la princesse. À la maternité, le prince Rainier évite soigneusement de croiser ce beau-fils qu'il ne correspond en rien à ses attentes.

Rapidement, Stéphanie de Monaco, en mère protectrice, éloigne son garçon des paparazzi, des ors et de l'apparat du Rocher. C'est donc en toute discrétion que Louis Ducruet, quatorzième dans l'ordre de succession, passe son enfance à Auron, dans un village des Alpes-Maritimes. Ses parents, heureux et amoureux, se marient en 1995… mais divorcent un an plus tard. Pas de quoi affecter outre-mesure le jeune garçon : "J'ai la chance d'avoir eu une enfance heureuse et d'avoir grandi avec des parents qui, malgré leur divorce, s'apprécient et aiment passer du temps ensemble. Ma mère et mon père m'ont donné leur amour et m'ont appris l'humilité, la simplicité. Ils m'ont toujours dit: 'Tu n'es pas plus important qu'un autre, tu es Louis Ducruet et c'est tout.'", confie-t-il à Point de Vue.

Après une enfance à l'abri des regards curieux, le fils de Stéphanie de Monaco retourne habiter sur le Rocher avec sa mère et ses sœurs, Pauline et Camille. Il décroche son baccalauréat au lycée Albert Ier de Monaco, puis prend son envol et part étudier à la Skema, école de commerce de Sophia Antipolis, près de Nice.
C'est là que sa vie prend un heureux tournant. Il y rencontre l'élue de son cœur, Marie Chevallier. "La première fois que j'ai aperçu Marie, c'était dans une boîte de nuit, à Cannes. Elle était avec des amis, je la regardais, je la trouvais très belle. Elle, elle ne m'a pas remarqué ce soir-là", a-t-il d'abord raconté dans Point de Vue. Un peu plus tard, dans les couloirs de l'école, l'élégante brune a un pressentiment : elle se sent observée par le séduisant étudiant aux yeux azur. "Comme nous sommes aussi timides l'un que l'autre, il nous a fallu du temps, nous nous cherchions du regard, toute l'école savait que je voulais être avec lui et lui avec moi, mais cela a pris six mois avant que l'un de nous se décide à faire le premier pas", s'est souvenue celle qui officie désormais en tant que coordinatrice en organisation d’événements au sein de l'hôtel Hermitage à Monaco. Heureusement, passée la gêne des premiers instants, les jeunes étudiants (qui sont les heureux propriétaires d'un petit chien appelé Pancake) n'hésitent plus à s'avouer leurs sentiments, et six ans plus tard, en mars 2018, ils se fiancent sur une plage du Vietnam face au soleil couchant. Le mariage doit avoir lieu le 27 juillet 2019 à Monaco.
Des noces qui braquent (pour une fois) les projecteurs sur ce discret membre de la famille princière, car en dehors des mariages familiaux et autres événements qui nécessitent sa présence, le fils de Stéphanie de Monaco mène une vie paisible, dans l'ombre. La célébrité et les mondanités ne suscitent aucun intérêt chez lui, Louis Ducruet a la tête ailleurs : il est féru de sport et sensations fortes. Passionné de football, il rêve de diriger le club de l'AS Monaco… et le fils de Stéphanie de Monaco avance à pas de géant vers son but. Il a été récemment nommé assistant du vice-président du club, Oleg Petrov. Louis Ducruet est donc comblé sur le plan sentimental comme professionnel !

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

You are my heaven on earth @mariehoachevallier #soon

Une publication partagée par Louis Ducruet (@louisducruet) le

Pauline Ducruet, la fonceuse rock'n'roll

Créative, rock'n'roll et indépendante, Pauline Ducruet, quinzième dans l'ordre de succession au trône, est la pépite brute du clan. La fille de Stéphanie de Monaco et Daniel Ducruet voit le jour le 4 mai 1994, deux ans après la naissance de Louis. Son enfance est marquée par deux années extraordinaires passées dans les roulottes du cirque de Knie à Genève, l'un des plus grands d'Europe. "Les souvenirs que je garde de ma vie au cirque, c'est beaucoup de bonheur, de joie. Le matin, on avait la caravane de l'école et l'après-midi, on allait s'occuper des animaux. On était avec tous les autres enfants du cirque qui parlaient sept langues différentes. C'était très indépendant mais en même temps très famille, très noyau. Ce sont les meilleurs souvenirs de mon enfance", s'est-elle souvenue dans l'émission Story : des vies hors-normes, sur M6. Les souvenirs de son enfance, elle les chérit particulièrement. Très attachée à la famille, elle a précisé : "Ma mère et ma grand-mère (du côté paternel, NDLR), sont mes meilleures copines. Je leur raconte tout".
Surdouée et talentueuse, Pauline Ducruet décroche son Bac en 2010, à 16 ans et participe, la même année, à l'épreuve de plongeon à 3m aux Jeux Olympiques de la jeunesse d'été de Singapour. La jeune femme est férue de natation au point d'ancrer cette passion dans sa chair. Pauline Ducruet arbore un tatouage sur l'avant-bras qui dit : "Souviens-toi de toujours oser", un credo qui l'a souvent motivée avant les compétitions… et qui continue certainement de l'inspirer. Si la fille de Stéphanie de Monaco aime se jeter à l'eau, sa réelle passion est la mode.
En 2013, elle quitte la Principauté et s'installe à Paris pour étudier la mode, l'art et le design à l'Institut Marangoni, puis travaille six mois chez Louis Vuitton. Malgré tout, la Ville Lumière ne brille pas assez. Pauline pose ses valises à New York, d'abord pour effectuer un stage de six mois chez Vogue, ensuite pour reprendre ses études de mode à la prestigieuse Parsons School. "Gamine, je passais mon temps à habiller mes poupées, leur faire des vêtements. Quand on me demandait le métier que je voulais faire, je répondais toujours styliste ou designer", a-t-elle confié dans Madame Figaro. Bingo ! Les efforts payent puisque Pauline Ducruet lance Alter, sa ligne de vêtements unisexe, et présente une collection de maillots de bain lors de la Fashion Week de Paris, en juin 2019.

Si l'ambitieuse jeune femme a conscience de l'ampleur du privilège d'appartenir à la famille princière de Monaco, elle garde les pieds sur terre : "Intégrer le milieu de la mode, qui est réputé très dur, avec un nom célèbre, c'est une chance et une malédiction à la fois. C'est-à-dire que je vais forcément être plus médiatisée que les autres, mais on va aussi forcément douter de mon talent et de mon énergie. À moi de travailler encore plus dur pour qu'il n'y ait vraiment rien à dire." La sœur de Louis Ducruet a d'ailleurs fait bon usage de ses talents et dessiné la robe de mariée de Marie Chevallier, qui épousera son frère le 27 juillet. Actuellement, elle poursuit son rêve américain et réside dans un magnifique appartement de 150 km2 à New York, dans le quartier dynamique de Soho. 

Côté cœur, la fille de Stéphanie de Monaco reste discrète, mais un doux message a éveillé les soupçons en juin 2019. Sur Instagram, elle a souhaité un bon anniversaire à un certain Jannis Kaiser, qui travaille pour la marque Hugo Boss. "Bon anniversaire à ce petit ange, je t'aime", lit-on. Plutôt affectueux… 

Camille Gottlieb, la force vive

Après la naissance de Pauline et son divorce d'avec Daniel Ducruet en 1996, Stéphanie de Monaco s'éprend d'un autre de ses gardes du corps, Jean-Raymond Gottlieb. C'est de cette courte romance que naît Camille Gottlieb, benjamine des enfants de Stéphanie de Monaco, le 15 juillet 1998 à Monaco.

Contrairement à Louis et Pauline Ducruet, elle n'apparaît pas dans l'ordre de succession au trône, ses parents n'ayant jamais été mariés. Comme ses frères et sœurs, elle grandit relativement loin des caméras et passe son enfance entre le petit village de montagne d'Auron, les tournées du cirque Knie et (évidemment) le palais de Monaco.

Après le départ de Louis à l'Université de Sophia-Antipolis, puis celui de Pauline à New York, la petite-fille de Grace Kelly se retrouve dans un profond désarroi, accablée par le manque de ses deux mousquetaires. Toutefois, leur absence lui permet de se rapprocher davantage de sa mère. "Elle et moi, nous nous connaissons vraiment par coeur, nous sommes très complices, nous rions beaucoup ensemble. Mon père, c'est mon poumon droit, ma mère mon poumon gauche. Sans eux, je ne pourrais pas vivre. Ils ne sont pas restés ensemble très longtemps, mais ils m'ont toujours dit: 'Nous t'avons désirée, et notre bonheur, c'est que tu sois là'", a-t-elle confié dans Point de Vue.

Bien loin de compter sur son prestigieux héritage et se reposer sur ses lauriers, Camille Gottlieb est pleine de rêves, d'idées et de passions. Cette férue de théâtre et de photographie prend une année sabbatique après avoir décroché un bac littéraire avec mention.

Durant cette période charnière, elle donne de sa personne en tant que bénévole pour la fondation créée par sa mère, Fight Aids Monaco, qui lutte contre le sida. Elle décide ensuite d'entamer un BTS Communication à Nice. À l'été 2017, la fille de Stéphanie de Monaco est confrontée à un drame terrible : l'un de ses amis, Alexis, décède d'un accident de la route après une soirée alcoolisée. Sous le choc, elle fonde, avec l'aide de trois amies, l'association Be Safe Monaco pour éveiller les consciences sur les dangers de la boisson au volant. Cette jeune femme étonnante de sagesse assène : "Maman m'a élevée exactement comme mes frère et soeur, malgré notre différence d'âge, j'ai donc acquis beaucoup de maturité très vite. Comme elle, je suis très sensible aux problèmes de société. Elle m'a inculqué ses valeurs, le souci des autres, la volonté d'aider mon prochain".

Preuve supplémentaire, s'il en fallait, de sa sagesse précoce, la jeune adulte n'hésite pas à poster des clichés sur Instagram où elle apparaît sous toutes les formes et les coutures... et se moque du qu'en-dira-t'on ! "Trop grosse", "Je n'aime pas ta couleur de cheveux", peut-on lire dans les commentaires de certaines photos. Pas de quoi déstabiliser cette force de la nature, qui déclare sur Instagram : "Vous dites que mon visage a été déformé par un accident, que j'ai fait de la chirurgie esthétique, que je suis fausse, où je ne sais encore quoi ! (...) Si j'ai envie de mettre des photos comme je veux sur Instagram, je les mets ! Je me fiche d'être la plus belle ou la plus moche de ma famille. Les personnes qui passent leurs journées et leurs nuits à nous critiquer moi, ma sœur, ma mère, et nos pères respectifs, vous êtes ridicules."
Quand on lui prête (avec insistance) une romance avec Kylian M'Bappé, la fille de Stéphanie de Monaco balaie les rumeurs d'un revers de main. Lorsqu'elle publie un cliché où elle affiche une ressemblance frappante avec Grace Kelly et apparaît, cigarette aux lèvres et bouche maquillée d'un rouge écarlate, certains balourds hurlent au scandale (quoi ? la petite-fille de Grace Kelly fume ?).

"Au moment de poster l'image, j'ai hésité, notamment parce que j'avais cette cigarette à la bouche. Pour certains membres de ma famille, je suis encore un bébé. Je suppose que rendre cette photo publique était aussi, pour moi, une manière de dire: 'J'assume qui je suis, oui je mets du rouge à lèvres, oui je fume'", a-t-elle commenté dans Point de Vue. Camille Gottlieb est indomptable... 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

I don't wanna hurt you but you live for the pain

Une publication partagée par Camilloush (@camillerosegottlieb) le

Camille Gottlieb, Pauline et Louis Ducruet : secrets des enfants de Stéphanie de Monaco
Camille Gottlieb, Pauline et Louis Ducruet : secrets des enfants de Stéphanie de Monaco

Petit à petit, l'oiseau fait son nid... Louis Ducruet , fils aîné de Stéphanie de Monaco , est le premier des enfants de la princesse à sauter le pas. Le 27 juillet, il dira "oui" à sa compagne depuis six ans, Marie Chevallier , à la cathédrale de...