Valérie Trierweiler, photoshopée dans un magazine japonais

Le magazine japonais Richesse a publié une interview de Valérie Trierweiler. Ce n'est pas son contenu qui affole la Toile mardi 29 septembre, mais les clichés qui l'illustrent. Sur l'un d'eux, l'ancienne compagne de François Hollande est méconnaissable suite à un excès de Photoshop.

Valérie Trierweiler, photoshopée dans un magazine japonais

Ce raté aurait pu passer inaperçu, mais c'était sans compter sur la force de frappe des réseaux sociaux. Le magazine japonais Richesse a publié dans son dernier numéro une interview de Valérie Trierweiler. Le photographe qui a retouché le cliché destiné à illustrer l'article a manifestement eu la main un peu lourde sur Photoshop. L'ancienne compagne de François Hollande pose sur un canapé dans une longue robe noire, arborant une chevelure blonde et un rouge à lèvres pétard. Le hic, c'est que son visage a été tellement retouché qu'on ne la reconnaît plus. Ses traits ont été lissés et son visage, incontestablement arrondi. 
Lucide, Valérie Trierweiler a reconnu le coup de pouce numérique sur Twitter, tout en remerciant le coiffeur à l'origine de sa mise en beauté : "Oui photoshop de la part de l'équipe japonaise. #j'ai50ansetjelesais !!!". 
Sur le site de microblogging, les internautes s'en sont, comme d'habitude, donné à coeur joie, multipliant les petites blagues et autres piques. "Valérie Trierweiler est plus maquillée que les chiffres du chômage", commente l'un. "On dirait Kim Cattrall [héroïne de la série Sex and the City, ndlr]", assure un autre. 
Pour tenter de faire taire ses détracteurs, Valérie Trierweiler a posté sur Twitter une nouvelle photo, sur laquelle elle réalise qelques pas de danse sur le Champ-de-Mars. "Hé les amis, j'ai 50 ans mais je suis en forme ! Attention photo réalisée sans trucage et sans Photoshop". Merci pour ce moment... de technologie.

© Magazine Richesse

Voir aussi : 

Valérie Trierweiler, photoshopée dans un magazine japonais
Valérie Trierweiler, photoshopée dans un magazine japonais

Ce raté aurait pu passer inaperçu, mais c'était sans compter sur la force de frappe des réseaux sociaux. Le magazine japonais Richesse a publié dans son dernier numéro une interview de Valérie Trierweiler. Le photographe qui a retouché le cliché...