Evelyne Dhéliat : 50 ans de Météo, Régime, Chirurgie, Poids, Perruque, Maladie et Deuil (de son mari et de JPP) -PHOTOS

Evelyne Dhéliat a raconté les difficiles obsèques de Jean-Pierre Pernaut, durant lesquelles elle s'est "écroulée" et a parlé de ses secrets de beauté à TV Grandes Chaînes! Avec un jubilé à son compteur, la reine de la météo détient le record du plus long CDI sur TF1. Mais connaissez-vous réellement celle qui fait la pluie et le beau temps ? Tout ce que vous ne saviez pas sur Evelyne Dhéliat (en images).

C'est elle qui détient le record du plus long CDI à TF1. Evelyne Dhéliat, qui a fêté ses 50 ans passés chez TF1, a récemment donné une interview à TV Grandes Chaînes, dans laquelle elle évoque les obsèques bouleversantes de Jean-Pierre Pernaut, la chirurgie esthétique ou encore ses secrets pour garder la forme. Il faut dire que la présentatrice météo continue d'éblouir les téléspectateurs, même par temps brumeux, avec son sourire chaleureux. Dans son JT de TF1 du 17 février, son collègue Gilles Bouleau lui a d'ailleurs rendu hommage pour ses bons et loyaux services sur la première chaîne. Mais connaissez-vous réellement celle qui fait la pluie et le beau temps sur TF1? Ses débuts, sa famille, ses petits-fils, son combat contre le cancer, son secret pour garder la ligne... Voici ce que vous ne saviez (peut-être) pas sur Evelyne Dhéliat.

Evelyne Dhéliat : enfance et débuts percutants 

Evelyne Dhéliat naît le 19 avril 1948 à Cologne, en Allemagne. Elle est élevée par un père directeur commercial et une mère, d'origine allemande, qui tient une parfumerie. C'est à l'ORTF qu'elle débute sa carrière en 1969, en tant que speakerine, puis présente l'émission A La Bonne Heure. Dans les années 80, elle co-anime avec Jean Lanzi le programme La Maison de TF1, et est à la tête de Ravis de vous voir. C'est aussi à cette époque qu'elle remporte le 7 d'or de la meilleure speakerine!

Evelyne Dhéliat : comment elle est devenue dame météo

Ce n'est qu'en 1991 qu'Evelyne Dhéliat soumet sa candidature pour présenter la météo, après le départ de Michel Cardoze. Elle est choisie pour le poste et présente officiellement son premier bulletin météo le 22 septembre 1992. Le début d'une longue et prolifique carrière dans la météo, qui lui vaut de devenir une référence dans le domaine. "Ma carrière repose surtout sur la chance d'avoir été là au bon moment. Je n'ai jamais pris la place de quelqu'un. J'ai beaucoup travaillé mais j'ai surtout eu des opportunités à saisir", a-t-elle assuré à Télé Poche.

Evelyne Dhéliat : le secret de son succès

L'un des ingrédients secrets du succès d'Evelyne Dhéliat? "Je me remets en question tous les jours. Les critiques, qu'elles soient positives ou négatives, sont importantes pour moi, et les réactions de mes collègues et des téléspectateurs dans la rue sont comme un carburant", a confié la chef du service météo à Télé 7 Jours.

Evelyne Dhéliat : la mort de son mari Philippe Maraninchi

Evelyne Dhéliat perd son mari Philippe Maraninchi en 2017. Un deuil d'autant plus douloureux que les époux avaient vécu ensemble pendant cinquante ans. "On a tous des combats à mener dans la vie et je pense que chaque épreuve à laquelle j'ai été confrontée m'a rendue plus forte (...) Et c'est vrai que j'ai des ressources en moi, mais je ne me rends pas vraiment compte qu'il s'agit d'une force", a confié la présentatrice météo à S, le magazine de Sophie Davant. Pour surmonter cette épreuve, elle a notamment pu compter sur le soutien de ses proches. "J'ai beaucoup d'amis, de vrais amis de longue date, ou récents, des jeunes et des moins jeunes dont je suis très proche, et qui sont à mes côtés", a-t-elle expliqué. 

Evelyne Dhéliat : perruque et combat contre le cancer

Mais c'est loin d'être la première épreuve à laquelle a été confrontée la chef du service météo de TF1. En 2012, Evelyne Dhéliat mène un combat contre le cancer du sein. Si dans un premier temps, la présentatrice dissimule ses problèmes de santé, le public n'est pas dupe: Evelyne Dhéliat est absente de TF1 pendant de longs mois, puis révèle avoir subi une opération chirurgicale sans en préciser la nature. Lors de son retour à l'antenne, des bruits de couloirs circulent au sujet de sa nouvelle coiffure… qui serait une perruque. Les téléspectateurs devinent que l'animatrice mène un combat contre le cancer.

Evelyne Dhéliat : pourquoi elle a caché sa maladie

Mais pourquoi l'animatrice a-t-elle tenu à mettre sa maladie sous boisseau? "C'est personnel, je n'avais pas besoin d'étaler aussi mes problèmes, chacun a ses problèmes. Et ça suffit pour chacun je crois", avait-elle répondu dans C à Vous. Puis, elle décide de briser le silence. "J'ai compris grâce aux nombreux courriers reçus, que ma parole, mon attitude, le fait d'être là, à l'antenne, pouvait aider certaines personnes - j'en suis émue rien d'en parler", a-t-elle expliqué dans le magazine S

Evelyne Dhéliat : son rapport à l'âge

Aujourd'hui, la présentatrice météo se sent toujours en forme et n'a guère l'impression d'être septuagénaire. "Moi, j'adore ce que je fais. Ma façon positive de vivre, c'est de continuer à travailler. Et je me sens en décalage car je n'ai pas l'impression d'avoir mon âge. Je me sens la même force qu'il y a dix, vingt ou trente ans", a-t-elle confié à TV Grandes Chaînes.

Evelyne Dhéliat : son secret pour garder la forme (et la ligne)

A 73 ans, Evelyne Dhéliat a une forme impressionnante et une silhouette toujours aussi élancée. Mais la présentatrice météo n'a guère besoin de fontaine de jouvence ni de secret de beauté. Elle a simplement "la chance d'avoir une bonne nature", a-t-elle expliqué à Télé Poche, avant de préciser toutefois: "Mes copines ont tendance à croire que je fais de la gym tous les jours pour garder la ligne. Elles déchantent quand elles me voient prendre deux desserts à la cantine! La vérité, c'est que j'évite les ascenseurs quand il y a un escalier".

"Je marche énormément, je peux traverser tout Paris. Je monte aussi tout le temps les cinq étages de chez moi à pied, sauf quand j'ai des courses. D'ailleurs, c'est drôle, quand je croise des gens dans mon immeuble, ils me disent: 'L'ascenseur est en panne?'", a-t-elle précisé auprès de TV Grandes Chaînes.

Evelyne Dhéliat a-t-elle fait de la chirurgie esthétique ?

La journaliste observe-t-elle toutefois un régime particulier pour garder la ligne? "J'ai un régime très équilibré, mais c'est par goût. J'adore le poisson, les légumes et les fruits. Les sauces, ce n'est pas mon truc. Mais je mange aussi du chocolat et, à la cantine, je prends toujours deux desserts, ce qui amuse la personne qui nous sert", a-t-elle précisé à TV Grandes Chaînes. Et d'expliquer: "Après, Il y a beaucoup d'hérédité, ma mère était très fine. C'est ma nature d'être comme ça. Et je n'ai jamais fait de chirurgie esthétique. Je suis "dans mon jus", comme disent les antiquaires".

Evelyne Dhéliat s'est "écroulée" aux obsèques de JPP

Lors des obsèques de Jean-Pierre Pernaut, qui se sont déroulées le 9 mars en la Basilique Sainte-Clotilde à Paris, Nathalie Marquay a confié à Evelyne Dhéliat la lourde tache de prononcer un discours en hommage à son mari. "J'ai tenu bon pendant toute la durée de mon discours. Je l'avais préparé mais je n'avais pas de notes, je ne voulais pas le lire. À la fin, je me suis un peu écroulée", a expliqué à TV Grandes Chaînes la journaliste, qui était particulièrement proche de l'ex-présentateur du JT.

Et d'ajouter: "On s'est toujours connus. On se voyait tous les jours au travail et, parfois, le week-end avec des copains. C'étaient des moments fabuleux. J'ai des souvenirs de soirées extraordinaires". 

Evelyne Dhéliat : la relève assurée... avec ses petits-fils ?

Si Evelyne Dhéliat n'a pas l'intention de quitter son poste de sitôt, la relève est toutefois peut-être assurée! Le virus de la passion pour l'univers télévisuel a "sauté une génération", puisque si sa fille Olivia, âgée de 55 ans, n'a jamais montré le moindre intérêt pour son métier, ses petits-fils, eux, sont passionnés. "Mes petits-fils sont très intéressés par mon métier. Ils se sont familiarisés avec le fond vert et les coulisses. Il y en a un qui est plus intéressé par le graphisme, l'autre par le studio", a-t-elle raconté dans Télépoche.