Karine Le Marchand, Mannequinat et Anorexie : "50 kg pour 1m77", "Parties fines", "Vieux dégueulasses"...

"Karine Le Marchand, Mannequinat et Anorexie : "50 kg pour 1m77", "Parties fines", "Vieux dégueulasses"..."

Karine Le Marchand, animatrice chouchou et maman accomplie, a fait des confidences très intimes dans les colonnes de Gala. La star d'ADP a évoqué sa famille, la rupture avec le père de sa fille, mais aussi ses débuts dans la Mode et l'envers "malsain" du décor...

Spontanée, naturelle et pétillante, Karine Le Marchand n'a pas été élue animatrice préférée des Français pour rien! Aujourd'hui véritable star du PAF, la présentatrice de 53 ans et maman d'Alya, dix-neuf ans, s'est livrée à coeur ouvert sur son enfance et sa vie personnelle dans une interview exclusive pour Gala. Elle qui a été élevée uniquement par sa mère et a grandi sans figure paternelle, a reproduit le même schéma avec sa fille. "Je suis mon propre père. Je n'ai que moi. J'ai grandi sans pilier, et je suis celui de ma fille", a-t-elle dévoilé.

Karine Le Marchand : la rupture avec le père de sa fille

 C'est à l'âge de 34 ans qu'elle a donné naissance à la fillette: "J'avais des problèmes pour tomber enceinte, je me suis fait opérer. C'est une enfant ultra désirée". Mais à l'époque, l'animatrice de l'Amour est dans le Pré se sépare contre son gré de son ex-compagnon peu après l'arrivée du bébé. "Ce n'était pas de mon fait", a affirmé Karine Le Marchand, qui a révélé que le père d'Alya vivait "à l'étranger". C'est donc en solo qu'elle a créé une relation fusionnelle avec sa fille. "Ce qui est certain, c'est que j'ai été extrêmement heureuse d'élever ma fille seule. Cette fusion-là, même si je ne l'ai pas souhaitée, je l'ai adorée", a-t-elle poursuivi.

Karine Le Marchand : tous les hommes de sa vie

Après cette séparation, Karine Le Marchand a vécu d'autres belles histoires d'amour. Elle a d'abord été en couple avec le chanteur Passi entre 2005 et 2006, puis est tombée amoureuse en 2007 de l'ancien footballeur Lilian Thuram, avec qui elle s'est séparée en 2013.
La jolie brune a également été aperçue pendant quelques temps aux côtés de JoeyStarr... Des personnalités toutes très différentes. "J'ai aimé des gens très stables, mais ennuyeux à mourir, et j'ai été séduite par des hommes avec lesquels on ne construit pas, je le savais, mais ça ne m'a pas empêchée de vivre une parenthèse", a assumé la quinqua.
En quête de l'amour, elle n'exclut d'ailleurs pas certaines rencontres susceptibles de chambouler son quotidien: "Je peux me laisser capter par un personnage singulier qui me kidnappe de ma vie bien ordonnée. Je n'ai jamais cherché mon clone". Avis aux célibataires endurcis...

Karine Le Marchand: son passé de mannequin "malsain"

Avant de devenir le Cupidon des agriculteurs, Karine Le Marchand a été top-modèle pendant deux ans. A 17 ans seulement, elle a quitté la Lorraine pour se rendre à Paris et s'inscrire à l'agence Elite, dirigée par Gérald Marie. Interrogée sur l'homme, aujourd'hui accusé de viols et d'agressions sexuelles, l'animatrice s'est souvenue d'une atmosphère pervertie: "La seule chose dont je me souviens, c'est qu'il y avait à l'époque, des parties fines organisées par des vieux dégueulasses, c'était malsain, mais consenti".

Karine Le Marchand : son combat contre l'anorexie

La meilleure amie de Stéphane Plaza s'est également confiée sur un mal qui l'a longtemps rongé: l'anorexie. Alors qu'elle était mannequin, la vedette de M6, qui se dit "dans "l'hyper contrôle", a dangereusement perdu du poids à cause d'une remarque malveillante. "Quand j'ai commencé, on m'a dit que j'avais trop de hanches. Je me suis mise à faire du sport, je ne mangeais quasi plus...Je suis passée sous la barre des 50 kilos pour 1m77", a-t-elle affirmé à Gala, en ajoutant qu'elle était "tout ou rien dans la vie".