Lââm, anéantie par la mort de son mari dans de "terribles souffrances"

C'est le choc: Lââm a annoncé le décès de Robert Suber, son époux depuis 1996. Effondrée, la chanteuse a révélé que son mari avait "souffert le martyre"...

Lââm, anéantie par la mort de son mari dans de "terribles souffrances"
© Robert Suber et Laam en 2004 Klein Bruno/ABACA

Lââm est inconsolable. La chanteuse a perdu l'homme de sa vie, son mari, le DJ et producteur de musique Robert Suber. Elle a annoncé la bien triste nouvelle sur son compte Instagram ce 2 novembre en publiant plusieurs clichés de leur couple... "My husband forever. Mon mari pour toujours. RIP Suber my love", a écrit l'artiste de 50 ans, effondrée par la disparition de son époux. Quelques heures plus tard, Lââm a dévoilé les causes de la mort de Robert Suber dans un déchirant post sur les réseaux sociaux. Elle a ainsi expliqué que l'artiste luttait contre un cancer et qu'il avait vécu un véritable calvaire à cause de la maladie... 

Robert Suber mort d'un cancer du pancréas

"Il a souffert le martyre d'un cancer du pancréas, à vomir ses excréments pendant 26 jours dans de terribles souffrances horribles, à attendre sa mort, tout maigre, où on voyait ses os. Et où je l'ai vu mourir devant moi impuissante", a-t-elle révélé. De nombreuses personnalités ont réagi au décès du musicien: Gérard Darmon, Tatiana-Laurence Delarue, Elodie Gossuin, Rachel Legrain-Trapani ou encore Valérie Damidot on tous envoyé des messages de soutien et d'amour à l'interprète de Petite Soeur.

Mort du mari de Lââm: la réaction de Maxime Dereymez 

La star a tenu la main de son bien-aimé jusqu'à son dernier souffle... Lââm n'a jamais cessé d'être au chevet de Robert Suber, même lors des répétitions intenses pour Danse avec les Stars. Malgré ce drame qui se jouait dans sa vie personnelle, la chanteuse n'a jamais failli sur le parquet.
Interrogé par Télé-LoisirsMaxime Dereymez, son partenaire dans DALS, a fait part de sa peine: "Elle m'a tenu au courant des choses. C'est très triste pour elle. Je ne l'ai jamais rencontré". Complice avec son danseur, Lââm avait tenu a lui faire un cadeau très spécial"Elle m'avait d'ailleurs offert un disque de l'artiste Nat King Cole, que j'aime beaucoup et qu'il aimait beaucoup. On avait des goûts similaires. J'aurais aimé le rencontrer. On aurait parlé musique ensemble", a-t-il poursuivi.

Lââm et Robert Suber : une belle histoire d'amour

Très discrets, les amoureux s'étaient dit "oui" en 1996, il y a déjà vingt-ans ans. "Le mariage le plus pauvre de France. On n'avait pas une thune, mais toujours ensemble", avait-elle écrit sur Twitter en 2016 pour fêter les vingt ans de leur union.
Lors d'une interview à Closer en 2009, Lââm ne tarissait d'ailleurs pas d'éloges sur son compagnon: "C'est l'homme idéal. Il a de l'humour, il est beau... Des hommes fidèles et honnêtes comme lui, il n'y en a pas beaucoup. Je ne pourrais pas vivre sans lui. Cela fait douze ans que nous sommes mariés et nous sommes toujours aussi amoureux. (...) 70 % de mon succès, c'est à lui que je le dois. Ma réussite, c'est sa réussite".


Le couple n'avait en revanche jamais accueilli d'enfants, par choix, comme l'avait expliqué la star à Non Stop People. "Je n'en veux pas. J'adore les enfants mais je trouve qu'il faut avoir du courage pour en faire aujourd'hui. Il y a tellement d'enfants malheureux que je préfère m'occuper d'eux", racontait-elle.