Décès d'Agnès Varda : une vie de cinéma en images [PHOTOS]

L'une des rares figures féminines de La Nouvelle Vague s'est éteinte. Agnès Varda a rendu l'âme le 29 mars à l'âge de 90 ans des suites d'un cancer. Retour en images sur la vie mouvementée de ce personnage haut en couleur.

Agnès Varda est décédée dans la nuit du 28 mars 2019 des suites d'un cancer, à 90 ans. La réalisatrice laisse un immense vide dans le monde du cinéma. Impossible de passer à côté de cette drôle de dame au caractère bien trempé et à la personnalité atypique. Malgré son âge avancé, la cinéaste, Arlette de son vrai nom, arborait une coiffure tout à fait originale : une coupe au bol rouge orangé, laissant apparaître ses cheveux blancs assumés sur le dessus de la tête. Cinéaste, photographe et plasticienne féministe, Agnès Varda était une avant-gardiste.

Agnès Varda : sa vie, ses œuvres

Née le 30 mai 1928 à Ixelles en Belgique d'un père grec et d'une mère française, Agnès grandit à Sète où elle fait la rencontre de la compagne de Jean Vilar. Ce dernier lui offre son premier emploi en tant que photographe au Théâtre National Populaire. Diplômée des Beaux-Arts et de l'Ecole du Louvre, elle se tourne vite vers le 7e Art.  C'est en 1954 qu'Agnès Varda s’attelle à son tout premier long-métrage. Intitulé La Pointe Courte, il se déroule à Sète avec très peu de moyens. A l'affiche : Philippe Noiret et Silvia Monfort. Alain Resnais, lui, est en montage. Malgré la simplicité de l'intrigue, le succès est au rendez-vous. "Tout le nouveau cinéma est en germe dans La Pointe courte — film d'amateur, tourné en 35 mm, avec des moyens de fortune, hors du circuit économique traditionnel. […] Chronique néo-réaliste d'un village de pêcheurs et dialogue d'un couple qui fait le point. Toutes les caractéristiques de la jeune école du cinéma se trouvent réunies dans La Pointe courte et Alain Resnais, qui en fut le monteur, n'a jamais caché l'influence que ce film a eu sur lui", lit-on dans La Revue du cinéma belge. Le début de la gloire. 
"C'est la première femme metteur en scène du cinéma. Elle a fait de ce métier un métier aussi important pour les femmes que les hommes. Elle a toujours été dans les bons combats", a déclaré Claude Lelouch après l'annonce de sa mort.  
Agnès Varda est l'auteure de 36 films, courts et longs-métrages, documentaires et fictions confondus, couronnés par l'Académie des César en 2001, le Festival de Cannes en 2015 avec une Palme d'Or d'Honneur, un Oscar d'Honneur en 2017 à Hollywood, une Etoile d'Or en 2018 au Festival de Marrakech et la Caméra de Berlinale en mars 2019. 
Alain Terzian, Président de l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma a tenu à la saluer via un communiqué. "Ma chère Agnès, depuis des années, tu étais pour nous un repère, un phare, un socle. Le Conseil d'Administration des César était très fier de pouvoir te compter parmi les siens. Nous t'admirions, nous t'aimions et continuerons à t'aimer. Éternellement…"

Mathieu, Rosalie et Jacques, les amours de sa vie 

Agnès Varda accueille à 30 ans son premier enfant. Rosalie naît en 1958 de ses amours avec Antoine Bourseiller, un musicien, metteur en scène et directeur de théâtre et d'opéra mort en 2013, Rosalie Varda est cependant adoptée par son beau-père, Jacques Demy. Agnès Varda rencontre celui qui deviendra le grand amour de sa vie en 1958, au Festival de Tours. En 1972, ils ont un petit garçon, qu'ils nomment Mathieu. En 1990, Jacques Demy meurt des suites d'un cancer : La cinéaste lui dit adieu à travers deux documentaires et une fiction qu'elle dédie à son "Jacquot". Ses enfants, Rosalie Varda et Mathieu Demy, l'ont toujours suivie jusqu'à récemment, lorsque la famille a pris part au Festival du film international de Marrakech. 
Figure féminine du cinéma des années 60-70, Agnès Varda n'hésite pas à laisser la place aux femmes dans ses créations. Dans L'une chante, l'autre pas, la réalisatrice raconte l'émancipation des femmes à travers une comédie musicale sortie en 1976.
Dans Cléo de 5 à 7, Agnès Varda suit de très près une jeune chanteuse peut-être atteinte d'un cancer. Pour éviter de s'enfermer dans une angoisse mortifère en attendant le résultat de son analyse, le personnage principal va chercher du réconfort dans les rues de Paris.
Les nombreux documentaires d'Agnès Varda sont autant d'invitation à la réflexion autour de l'autre, de soi-même, de l'art, des sentiments et de l'écologie.  

Décès d'Agnès Varda : une vie de cinéma en images [PHOTOS]
Décès d'Agnès Varda : une vie de cinéma en images [PHOTOS]

Agnès Varda est décédée dans la nuit du 28 mars 2019 des suites d'un cancer, à 90 ans. La réalisatrice laisse un immense vide dans le monde du cinéma. Impossible de passer à côté de cette drôle de dame au caractère bien trempé et à la...