Taïwan, entre nature et culture

Située au sud du Japon et à l'ouest des Philippines, Taïwan mérite le détour. La nature omniprésente, ses temples anciens et ses spécialités culinaires en font un pays riche où passer un excellent séjour.

Taïwan, entre nature et culture
© S.P.

La chaleur moite à l'arrivée rappelle l'Asie. Tout comme la luminosité. Il est 6h30 à Taipei, capitale de Taïwan. L'aéroport se vide peu à peu des voyageurs. Les touristes occidentaux sont toujours rares. Le long du trajet d'une heure environ qui mène à la capitale s'étendent des deux côtés de la voie rapide des buildings en verre et des constructions plus anciennes, moins hautes. Les fils électriques se croisent et s'entrecroisent. Ici et là se distinguent, au loin, les toits des temples taoïstes, avec leurs dragons et dieux colorés, et les temples bouddhistes, plus discrets. En arrière-plan, la montagne recouverte d'une dense forêt laisse imaginer une riche faune et flore. L'île de Taïwan révèle immédiatement un contraste entre nature et urbanité.

Taipei, capitale tranquille

Avec 7 millions d'habitants, banlieue comprise, la capitale concentre la majorité de la population. Loin du cliché des grandes villes asiatiques, où l'on vit à un rythme effréné, Taïwan étonne. La circulation peut être dense mais jamais oppressante, sans pollution sonore. Si la ville reste une capitale, avec ses buildings, ses échoppes ouvertes 24/24h et ses restaurants de rue, l'effervescence n'est pas la même. By night, les néons de toutes les couleurs s'étirent sur les façades, sans agressivité visuelle. Quelle que soit l'heure, Taipei réserve de belles surprises.

© S.P.

Taipei 101

Du haut de ce gratte-ciel de 509,2 m construit par C.Y. Lee et inauguré en 2004, la vue à 360° sur la ville et ses alentours est impressionnante. Taipei 101 compte 101 étages et le visiteur atteint l'observatoire, à 382 mètres d'altitude, au 89e étage, en 39 secondes seulement !

Taipei-101.com.tw

© S.P.

Temple de Longshan

Situé dans le quartier de Wanshua, ce temple bouddhiste aux deux immenses piliers de bronze abrite également des autels dédiés aux divinités taoïstes. Après avoir été reconstruits plusieurs fois, notamment en raison des typhons et bombardements lors de la seconde guerre mondiale, il comprend trois salles, une principale, une à l'avant et une à l'arrière. A proximité du temple, une ruelle baptisée Herbal Lane attire les adeptes d'herboristes traditionnels tandis que de nombreuses petites boutiques invitent à faire le plein de statuettes et grigris protecteurs sous forme de bouddhas et autres divinités.

© S.P.

Bopiliao Historic Block

Ce quartier historique, avec ses vieux bâtiments en briques, se trouve à quelques rues du temple Longshan. De petites galeries côtoient les vendeurs de thé. Mi-novembre, chaque année, se tient ici le Festival d'automne. L'occasion d'admirer une parade de dragons et de marionnettes géantes colorées représentant des dieux au rythme des tambours. Les pétards fusent de toutes parts dans une ambiance joyeuse pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Bopiliao.taipei

© S.P.

Dihua Street

Deuxième rue la plus vieille de la ville, Dihua Street a été construite à l'époque de l'occupation japonaise (1895-1945). D'anciennes maisons bordent la rue, très vivante. Etroite, elle réunit les vendeurs de thés et de champignons séchés. Au moment du Nouvel An, les commerçants s'installent dans la rue et proposent des bonbons et autres ingrédients indispensables pour célébrer comme il se doit la nouvelle année.

© S.P.

Le musée national du Palais

Ce bâtiment monumental, situé au nord de la ville, abrite 700 000 pièces de collections dont 90% issues de la Cité interdite, à Pékin. Les œuvres exposées témoignent de la richesse culturelle de la Chine. Les collections sont réparties en plusieurs salles sur trois étages. Les bronzes révèlent des pièces rares comme le chaudron de Mao Gong ou la cloche de Zhong Zhou de la dynastie Zhou (XIIE-VIIIe siècle avant J.C.). Au département jade, le fameux chou de jade de la dynastie Qing symbolise la virginité et la fertilité tandis qu'un collier de jade date de 6200-4000 avant J.C.. Au premier étage, les amateurs de bijoux précieux et raffinés passent des heures à observer ces splendides pièces.

https://www.npm.gov.tw/fr/

© S.P.

Taïnan

Située au sud-ouest de l'île, l'ancienne capitale de Taïwan pendant la dynastie Qing de 1683 à 1895, est riche en temples (plus de 300) et forteresses. Le visiteur découvre ici une vie tranquille, une tradition culinaire réputée et de nombreux sites historiques et culturels.

Fort Zeelandia

Construit par les hollandais entre 1624 et 1634 dans le quartier de Anping, ce bâtiment représente l'une des attractions principales de Taïnan. Les fondations ont été réalisées à partir de briques et d'éléments naturels comme le sucre, le sable et le riz. Une prouesse architecturale ! Du haut de la tour du bâtiment principal, reconstruit, le visiteur profite d'une vue à 360° sur Taïnan. L'occasion de s'amuser à identifier les temples édifiés entre deux maisons.

© S.P.

Temple de Confucius

Construit en 1666, le temple de Confucius est l'un des plus anciens de l'île. Situé à proximité d'une école, il est actuellement en cours de rénovation. Toutefois, une partie reste ouverte aux visiteurs qui découvre ainsi, outre sa monumentale et magnifique entrée, de très belles peintures sur les murs.

© S.P.

Anping Tree House

Cet ancien hangar utilisé pour stocker le sel attire chaque année les curieux. La nature a repris ici ses droits et d'immenses banyans recouvrent toute une partie du bâtiment abandonné. L'espace est désormais utilisé pour des expos ou événements.

Grand temple Mazu

Au détour d'une ruelle, ce lieu de culte taoïste est dédiée à Mazu, la grande reine du ciel, protectrice de la mer. Après avoir franchi son imposante entrée, il révèle une impressionnante hauteur sous plafond et de superbes fresques sur les murs. On s'amuse à lancer les Jiao Bei, deux morceaux de bois en forme de lune pour obtenir une réponse à une question, avant de choisir un poème divinatoire.

© S.P.

Central West

Dans ce dédale de ruelles, à 10 minutes du temple Matsu, ce quartier bobo regorge d'adresses où il fait bon faire une pause shopping ou gourmande. Cafés, restaurants et boutiques de déco se succèdent dans une ambiance "occidentale".

Tatong market

Adeptes des gadgets, vêtements et bijoux à bon marché et produits électroniques en tous genres, ce marché est pour vous ! Dès la nuit tombée, familles et badauds affluent ici pour une promenade digestive. Certains en profitent aussi pour grignoter des brochettes ou autre street food sur l'une des nombreuses tables mises à disposition.

© Sokha Keo

Lugu

A deux heures de route de Taïnan, dans le centre de l'île, la région de Nantou offre des paysages vallonnés. Le calme y règne, les villages offrent des habitations rudimentaires et des temples bouddhistes et taoÎstes. Nantou compte 500 000 habitants et concentre plantations de thé et fermes. Les champignons récoltés ici sont excellents tout comme ce légume unique appelé Beauty lake, les fruits de la passion et les magnifiques orchidées.

© S.P.

Plantation Chu Xiang Cha Jian

Le thé de montagne est réputé. La région de Nantou, élevée et toujours sous une brume naissante, bénéficie de conditions météorologiques favorables. Ici, poussent du thé vert, du thé oolong et du thé noir. Dans cette plantation familiale, à Chu Xiang, les arbres à thé ont plus de 40 ans. Li Guang-Yao, propriétaire, cultive à 400 et 1200 mètres d'altitude la variété de thé Tong Ting, dont le taux d'oxygénation atteint entre 35 et 40%. La cueillette débute début avril dans les montagnes jusqu'à début novembre, tous les 50 jours. Li Guang-Yao produit 1 600 kg par an et le prix varie entre 35 et 77 € les 600 g. Depuis cinq, il organise des ateliers, sur réservation, pour sensibiliser le public à la cueillette.

© Sokha Keo

Lac du soleil et de la lune

Le Sun Moon Lake est la plus importe étendue d'eau à Taïwan. L'endroit situé à plus de 700 mètres d'altitude est à la fois mystique et romantique. Le développement du tourisme remonte à la seconde guerre mondiale. A l'époque, Tchang Kaï-Chek dispose d'une villa sur les berges. Aujourd'hui, plusieurs hôtels haut de gamme disposent d'hébergements avec une vue imprenable sur le lac. Pour ceux qui ont envie de piquer une tête, il est possible de s'y baigner une seule fois par an, à l'occasion d'une compétition.

© Sokha Keo

Temple Wen Wu

Sur les hauteurs du lac, ce temple construit en 1938 et rénové en 1969 comporte deux salles entièrement dédiées aux dieux de la guerre. Après avoir visité les principales salles, un temple est consacré à Confucius. Derrière, deux escaliers encadrent une fontaine porte-bonheur tandis qu'un escalier conduit à une terrasse surmontée de deux énormes piliers dragons d'où l'on peut admirer la vue.

© Sokha Keo

Tribu des Bunun

Après une traversée de 40 mn, et un trajet de 15 mn en bus, la tribu des Bunun accueille les touristes dans leur village pour une immersion totale. Les Bunun font partie de l'une des 16 tribus enregistrées auprès du gouvernement. La communauté compte aujourd'hui 700 personnes réparties dans quatre villages autour du lac. Après un déjeuner copieux, l'un des membres raconte la chasse, la mise en place des pièges. Un autre nous conduit à la sortie du village pour nous expliquer, avec l'aide de mosaïques reproduites sur les murs du village, les différentes scènes de la vie quotidienne. Passer une après-midi en leur compagnie permet de découvrir cette tribu ancestrale et de marquer une pause, hors du temps.

© Sokha Keo

Lukang

Dans cette petite ville de 760 000 habitants, située sur la côte ouest face à la Chine, la vie semble paisible bien paisible. Deux rues principales la traverse : l'étroite Old street et la moderne Big street, facilitant les déplacements à pieds.

© S.P.

Lanternes et encens

Faire un stop à Lukang permet de découvrir l'artisanat taïwanais. La boutique de Wu Dun Hou fourmille de mille et une lanternes fabriquées pour la plupart à la main de génération en génération. L'actuel propriétaire, 3e de sa génération, annonce produire 80% des lanternes de Taïwan. Il peut passer une journée comme une quinzaine de jours pour réaliser une paire de lanternes de taille moyenne (200 € environ). Un souvenir unique à rapporter…à condition d'avoir de la place dans sa valise ! A Lukang, d'autres artisans travaillent aussi de père en fils. La famille Huang fabrique ainsi des encens à partir d'herbes et de oud, une recette gardée secrète. A 86 ans, depuis 1949, M. Huang dispose encore chaque jour avec le même enthousiasme sur de larges plaques de métal ses bâtonnets de bambou pour les faire sécher pendant 6 heures.

© Sokha Keo

Longshan Temple

Construit en 1647, ce temple bouddhiste est tout simplement incontournable. Il s'y dégage une grande sérénité, en plus d'une architecture unique. Dès l'entrée un plafond sculpté en bois surplombe une esplanade pour les performances dédiées aux dieux. Une première salle abrite un immense bouddha tandis que d'autres salles, derrière, invitent au recueillement.

© S.P.

Infos pratiques

Office de tourisme de Taïwan.

www.taiwantourisme.com

Vol Paris-Taipei à partir de 667€ avec la compagnie Eva Air.

www.evaair.com

Manger

Din Tai Fung, pour les excellents raviolis. www.dintaifung.com.tw/eng

Du Hsiao Yueh Restaurant, pour les spécialités de nouilles. en.noodle1895.com

Chi Kan West House, pour la savoureuse cuisine végétarienne. chikan-imperial.com

Zhu Zhan Restaurant, pour le poisson. Aixiang Road, Lugu Township, Nantou County, Taïwan 558.

Golden Formosa, pour les aubergines. http://www.goldenformosa.com.tw

Silks Palace, pour le tofu frit. www.silkspalace.com.tw

Dormir

Palais de Chine Hotel, pour la situation à proximité de la gare centrale. www.palaisdechinehotel.com/tw

Tayih Landis Hotel, pour le comfort. http://tainan.landishotelsresorts.com

Fleur de Chine, pour la vue, la piscine et les sources d'eau chaude. http://www.fleurdechinehotel.com

Union House, pour tout ! www.unionhouse.com.tw

Taïwan, entre nature et culture
Taïwan, entre nature et culture

La chaleur moite à l'arrivée rappelle l'Asie. Tout comme la luminosité. Il est 6h30 à Taipei , capitale de Taïwan . L'aéroport se vide peu à peu des voyageurs. Les touristes occidentaux sont toujours rares. Le long du trajet d'une...